LE JEU PANNE À LA CONCRÉTISATION

A l'euphorie de deux sacres consécutifs, mondial et européen, a succédé le désenchantement, avec des éliminations prématurées en Asie et au Portugal. Les champions symbolisaient aussi l'intégration réussie des immigrés. Ce rêve-là aussi a volé en éclats lors des émeutes de l'automne dernier. La France a peiné durant les qualifications, face à la Suisse, Israël et l'Irlande. Aucune autre équipe n'a marqué aussi peu : 14 buts. La qualification a été forgée de justesse, avec cinq victoires et cinq nuls. Pourtant, ...

A l'euphorie de deux sacres consécutifs, mondial et européen, a succédé le désenchantement, avec des éliminations prématurées en Asie et au Portugal. Les champions symbolisaient aussi l'intégration réussie des immigrés. Ce rêve-là aussi a volé en éclats lors des émeutes de l'automne dernier. La France a peiné durant les qualifications, face à la Suisse, Israël et l'Irlande. Aucune autre équipe n'a marqué aussi peu : 14 buts. La qualification a été forgée de justesse, avec cinq victoires et cinq nuls. Pourtant, Raymond Domenech dispose d'attaquants efficaces : Thierry Henry, DavidTrezeguet, Sylvain Wiltord et Djibril Cissé. Trois joueurs de grand talent qui avaient pris leur retraite sont revenus l'été dernier : Zinédine Zidane, dont la forme détermine la force de l'équipe, Lilian Thuram et Claude Makélélé. Leur retour illustre le problème de la France : elle aligne en gros le noyau champion du monde il y a huit ans. Ses héros ont vieilli et ne se trouvent plus aussi bien qu'avant. La préparation a été entachée par quelques frictions, dont on retiendra l'éclat de GrégoryCoupet, évincé au profit de Fabien Barthez. Durant le stage en montagne, furieux que son rival, blessé au mollet, rebrousse chemin lors de la traversée d'un glacier, il a fait ses bagages, pour revenir une demi-heure plus tard. R aymond Domenech a repris la France en juillet 2004, après son élimination en quarts de finale de l'EURO contre la Grèce. Il a dirigé les - 21 ans pendant 11 ans et n'a perdu qu'un seul match amical depuis son entrée en fonction. Pourtant, il est critiqué. Des joueurs, comme Zinédine Zidane, lui reprochent son côté gendarme. Il adore tout réglementer : interdiction des gsm, etc. Sur le terrain, il n'est pas encore parvenu à former une équipe soudée avec ses individualités douées mais capricieuses. La France n'a pas un système bien rodé et se fie trop à l'improvisation. Domenech, qui raffole de ce genre théâtral, préfère s'abstenir de commentaires à ce sujet. Z izou a été l'âme de l'équipe championne. Elu Footballeur mondial de l'Année en 1998, 2000 et 2003, le médian semble capable de tout. Ce Marseillais d'origine algérienne a été deux fois champion avec la Juventus, avant de passer au Real. Sa blessure au Mondial 2002 a scellé le sort de la France. Il a pris sa retraite internationale en 2004 mais les difficultés rencontrées par les Bleus en éliminatoires l'ont convaincu de mettre un terme à ses vacances pendant l'été 2005. A 34 ans, Zinédine Zidane vivra sa dernière compétition internationale. Et nul doute qu'il n'est pas revenu pour disputer un simple jubilé.