" Une quinzième place serait un résultat fantastique ", a prédit Friedhelm Funkel, l'entraîneur du Fortuna Düsseldorf, lors du stage de janvier. Que s'est-il passé ? Après sa spectaculaire victoire à Schalke 04 il y a deux semaines, le nouveau venu de Bundesliga s'est emparé de la onzième place. Ses trois rapides mousquetaires, comme on les appelle, sont particulièrement impressi...

" Une quinzième place serait un résultat fantastique ", a prédit Friedhelm Funkel, l'entraîneur du Fortuna Düsseldorf, lors du stage de janvier. Que s'est-il passé ? Après sa spectaculaire victoire à Schalke 04 il y a deux semaines, le nouveau venu de Bundesliga s'est emparé de la onzième place. Ses trois rapides mousquetaires, comme on les appelle, sont particulièrement impressionnants : l'attaquant polonais Dawid Kownacki (22 ans), transféré en janvier de la Sampdoria, où il faisait banquette, et... les deux Belges. Le Fortuna s'attend à ce que Dodi Lukebakio, loué par Watford sans option d'achat, trouve rapidement embauche en Angleterre ou en Espagne. Benito Raman, lui, se produit à Düsseldorf depuis l'été 2017. En début de saison, il n'était pas titulaire. Il travaillait d'arrache-pied mais manquait de sang-froid devant le but. ?Ça a changé. Raman dribble, passe et, il y a huit jours, il a marqué son sixième but de la saison. Lukebakio marque et dribble aussi. Depuis la semaine passée, il est le joueur du club le plus efficace, avec huit buts et quatre assists, depuis Thomas Allofs, auteur de onze buts et deux assists en 1990. Le nouveau directeur sportif Lutz Pfannenstiel attribue l'essentiel du mérite à l'entraîneur. " Ce qui m'impressionne le plus, c'est la manière dont Funkel tient son vestiaire et crée un esprit d'équipe. Il gère parfaitement son noyau, avec ce qu'on pourrait appeler une autorité sympathique. " Funkel (65 ans) explique : " Ce qui se passe dans le vestiaire est crucial. " Il cite l'exemple de Lukebakio : " Il n'était pas très bien au début. Dodi avait trop d'assurance et ça passait mal dans un groupe composé de joueurs qui ont les pieds sur terre. Il a rapidement compris que le Fortuna s'appuyait sur son esprit d'équipe car il n'a pas de stars. Désormais, nous entretenons une relation fantastique, malgré notre différence d'âge : il a 21 ans et moi 65. "