COACH : Friedhelm Funkel - Ger, 10/12/1953

L'entraîneur de 65 ans reste sur la saison la plus bizarre de sa carrière. Début décembre, il n'avait encore pris que neuf points mais un brillant sprint intermédiaire lui a permis d'assurer le maintien dès la 29e journée.

Il a retiré le meilleur de nos compatriotes Dodi Lukebakio (10 goals et 3 assists) et Benito Raman (10 buts et 4 assists).

Il a l'art de former une équipe sans argent ni joueurs chevronnés.

TransferTs - In

Ampomah (Waasland-Beveren, Bel), Kastenmeier & Thommy (VfB Stuttgart), Pledl (FC Ingolstadt 04), Steffen (Manchester City, Eng), Tekpetey (Schalke 04).

Out

Ducksch (Hannover 96), Froese (1. FC Saarbrücken), Gül (SV Wehen Wiesbaden), Iyoha (Holstein Kiel), Kaminski (VfB Stuttgart), Lukebakio (Watford, Eng), Raman (Schalke 04), Suttner (Brighton & Hove Albion, Eng).

Friedhelm Funkel, Patrick Seeger/dpa
Friedhelm Funkel © Patrick Seeger/dpa

VEDETTE : Dawid Kownacki

4 buts en 10 rencontres la saison passée, soit autant que le défenseur Kaan Ayhan. L'attaquant polonais de 22 ans, loué par la Sampdoria pour six mois, s'est déjà distingué. C'est une plume au chapeau du directeur sportif Lutz Pfannenstiel, qui, faute de gros moyens financiers, doit faire preuve de beaucoup d'imagination et utiliser ses contacts internationaux pour composer un noyau compétitif. C'est ainsi que Kownacki, un avant polyvalent, est loué avec option au club gênois et payable par tranches pour un total de 7,5 millions. Une somme faible car il valait douze millions d'après son contrat. Dans son pays, l'ancien joueur du Lech Poznan est souvent comparé à Robert Lewandowski, par sa classe et son opportunisme devant le but, mais le quadruple international a encore un fameux retard à combler devant le but.

Dawid Kownacki, BELGAIMAGE
Dawid Kownacki © BELGAIMAGE
L'entraîneur de 65 ans reste sur la saison la plus bizarre de sa carrière. Début décembre, il n'avait encore pris que neuf points mais un brillant sprint intermédiaire lui a permis d'assurer le maintien dès la 29e journée. Il a retiré le meilleur de nos compatriotes Dodi Lukebakio (10 goals et 3 assists) et Benito Raman (10 buts et 4 assists). Il a l'art de former une équipe sans argent ni joueurs chevronnés. Ampomah (Waasland-Beveren, Bel), Kastenmeier & Thommy (VfB Stuttgart), Pledl (FC Ingolstadt 04), Steffen (Manchester City, Eng), Tekpetey (Schalke 04). Ducksch (Hannover 96), Froese (1. FC Saarbrücken), Gül (SV Wehen Wiesbaden), Iyoha (Holstein Kiel), Kaminski (VfB Stuttgart), Lukebakio (Watford, Eng), Raman (Schalke 04), Suttner (Brighton & Hove Albion, Eng). 4 buts en 10 rencontres la saison passée, soit autant que le défenseur Kaan Ayhan. L'attaquant polonais de 22 ans, loué par la Sampdoria pour six mois, s'est déjà distingué. C'est une plume au chapeau du directeur sportif Lutz Pfannenstiel, qui, faute de gros moyens financiers, doit faire preuve de beaucoup d'imagination et utiliser ses contacts internationaux pour composer un noyau compétitif. C'est ainsi que Kownacki, un avant polyvalent, est loué avec option au club gênois et payable par tranches pour un total de 7,5 millions. Une somme faible car il valait douze millions d'après son contrat. Dans son pays, l'ancien joueur du Lech Poznan est souvent comparé à Robert Lewandowski, par sa classe et son opportunisme devant le but, mais le quadruple international a encore un fameux retard à combler devant le but.