...séisme, allons-y Alonso pour des titres qui pulvérisent nos émois footeux ! C'est le moment ad hoc pour ressortir mon vieux slogan perso, ça fait un bail qu'il sommeillait sans jamais cesser de me hanter en sourdine : NOUS SOMMES AMOUREUX FOUS D'UN SPORT FOLLEMENT MALSAIN ! Existent des athées qui envient les passionnés ou ceux qui ont la foi, moi c'est l'inverse, je voudrais la perdre : y a-t-il un médecin dans la salle ? Je veux dire un toubib, un rebouteux, un ostéo, un mécano, n'importe quoi (sauf un psy) parmi vous qui me lisez, qui pourrait me faire perdre ce besoin de football, le tuer, me cautériser, m'offrir une vie nouvelle tant qu'il est encore temps ?
...

...séisme, allons-y Alonso pour des titres qui pulvérisent nos émois footeux ! C'est le moment ad hoc pour ressortir mon vieux slogan perso, ça fait un bail qu'il sommeillait sans jamais cesser de me hanter en sourdine : NOUS SOMMES AMOUREUX FOUS D'UN SPORT FOLLEMENT MALSAIN ! Existent des athées qui envient les passionnés ou ceux qui ont la foi, moi c'est l'inverse, je voudrais la perdre : y a-t-il un médecin dans la salle ? Je veux dire un toubib, un rebouteux, un ostéo, un mécano, n'importe quoi (sauf un psy) parmi vous qui me lisez, qui pourrait me faire perdre ce besoin de football, le tuer, me cautériser, m'offrir une vie nouvelle tant qu'il est encore temps ? J'dis ça, j'dis rien, faudrait pas croire que le récent déballage de crasses m'a étonné : je sais que la Bête est là, qu'elle rôde et qu'elle rôdera... Le foot étant ce qu'il est sans qu'on veuille le changer, sa puanteur restera ce qu'elle est. Les choses étonnantes, c'est d'abord que 12 ans se soit écoulés avant que ça pète à nouveau. C'est ensuite de croire que ce récent pétage pourra engendrer un grand coup de balai salutaire. En 2006, la grosse affaire Zheyun Ye a accouché d'une souris ! Qui peut encore m'en citer des sanctions fracassantes, des punis notoires, des décisions de justice qui ont changé la face du foot ? Pas moi. D'ailleurs aujourd'hui, si la justice belge faisait son boulot sévèrement, le premier à râler ensuite serait ...notre petit monde du foot. Il s'estimera harcelé alors qu'il n'est pourtant pas plus méchant qu'un autre, et qui mettra sur le dos de l'État le déclin du football belge si d'aventure nos Diables se mettaient à péricliter ! Le Candide de service pose deux questions : la tentation de magouilles et d'argent sale, il le sait, c'est partout, mais pourquoi tant d'agents au foot, tant d'intermédiaires entre clubs et joueurs ? Et pourquoi des matches truqués ? Les agents existent parce les clubs ne scoutent pas tout seuls comme des grands. Et parce qu'il y a des montagnes de fric à prendre aux clubs et joueurs, ça dépasse depuis lurette le seuil de répugnance. Les instances du foot s'en foutent, elles en sont même fières, elles favorisent la chose en autorisant les mutations incessantes. Et le fisc est manipulé au point d'accorder des réductions de précompte professionnel et tutti frutti à ces pauvres footballeurs dont la carrière est si courte (air connu)... Ce flouze tombe des poches de joueurs richissimes, immatures et fainéants : si tu gagnes 1,5 million d'euros nets par an pendant 5 ans, tu t'en fous complètement que ton agent ait palpé pour la cause 5 des 25 millions de ton transfert, même que souvent tu l'ignores ! Un tarif horaire plus éhonté et bien supérieur au tien, à un mec qui te permet de te concentrer sur ton seul football. Encore un air connu mais bourré de sornettes : y'a pas plus désoeuvrés que les caïds du ballon en dehors du temps où ils le tripotent, même s'ils le tripotent 20h/semaine. Suffit de parcourir leur presse pour constater leurs frasques ! Bref, ça ne me dérange pas que des agents soient dans la merde, laquelle engendre maintenant un autre écoeurement : y'a tant de fric à leur pomper que les ténors du barreau se bousculent au portillon pour défendre les ténors du bordel... Et les matches truqués ? Je ne vais que me répéter : la plaie est vieille comme le foot, et plus spécifiquement footeuse que l'argent noir qui blanchit. On n'empêchera hélas jamais un joueur de gaffer ou fainéanter, pour du fric ou par sympathie. Les arbitres, c'est différent : ces fichues Lois du Jeu permettent que certains gestes, comme dit Marcel Javaux, soient sifflables : c'est-à-dire qu'on peut les siffler et qu'on peut ne pas, qu'on peut dégainer carton ou pas, sans qu'il y ait erreur objective ! L'homo sapiens n'étant pas un saint, il en résulte que tout match est également faussable, pour peu que le siffleur se laisse tenter par des dirigeants pleins de fric, ou des agents pleins de montres en or... À ce propos, j'ai toujours trouvé très con de frimer avec une toquante de luxe, d'autant que maintenant un bête GSM te refile l'heure. Mais bon, la montre peut aussi se revendre à plus con que soi : en noir bien sûr, et la boucle est bouclée.