Samedi, dans le petit derby madrilène, Getafe a tenu la dragée haute à l'Atletico Madrid, qu'il a contraint au partage : 1-1. Le Roumain GicaCraioveanu fut brillant. A 36 ans, il demeure une figure incontournable des néo-promus. " J'ai débuté à 14 ans à Craiova ", se souvient-il. " Pour beaucoup de gens, le joueur emblématique du football roumain était GheorgheHagi. Mais mon joueur référence à moi, c'était IlieBalaci. Il jouait à l'Universitatea. On n'a pas beaucoup entendu parler de lui en dehors de...

Samedi, dans le petit derby madrilène, Getafe a tenu la dragée haute à l'Atletico Madrid, qu'il a contraint au partage : 1-1. Le Roumain GicaCraioveanu fut brillant. A 36 ans, il demeure une figure incontournable des néo-promus. " J'ai débuté à 14 ans à Craiova ", se souvient-il. " Pour beaucoup de gens, le joueur emblématique du football roumain était GheorgheHagi. Mais mon joueur référence à moi, c'était IlieBalaci. Il jouait à l'Universitatea. On n'a pas beaucoup entendu parler de lui en dehors de la Roumanie, parce qu'il s'est gravement blessé à 27 ans, mais c'était un joueur très spectaculaire, à la technique extraordinaire. Lors de mon premier entraînement, il y avait une course de neuf kilomètres au programme. J'en ai couru un, puis j'ai arrêté et... je suis rentré chez moi ! J'avais envie de jouer au football, pas de faire de l'athlétisme. Mais on est venu me rechercher... Je suis un amoureux du football authentique. Je n'aime pas défendre, je recherche toujours le but adverse. J'ai été le meilleur buteur du championnat de Roumanie, j'ai remporté des trophées, j'ai joué la Coupe des Coupes, j'ai été international. Des offres me sont parvenues de l'étranger. De Toulouse en France, d'un club belge dont j'ai oublié le nom... Mais lorsque la Real Sociedad m'a contacté, je n'ai plus hésité. J'avais envie de jouer en Espagne. Pour son football tic-tac. En Italie, c'est trop tactique, trop défensif. En Angleterre, il y a trop de longs ballons et trop de contacts ". Trois saisons à San Sebastian, puis quatre à Villarreal. " Où tout s'est bien passé pour moi jusqu'à l'arrivée de VictorMuñoz (aujourd'hui à Saragosse), un entraîneur qui aime tuer ses joueurs en en faisant des marathoniens ". Alors qu'il avait décidé de rentrer en Roumanie, Getafe vint frapper à sa porte. Grâce à son expérience, il fit monter le club en D1. " Une belle manière de clôturer ma carrière en apothéose, puisque cette saison-ci sera ma dernière ". JAVIER PORTILLO, prêté depuis le début de la saison à la Fiorentina, a été rappelé au bercail par le Real Madrid afin de compenser le départ de FernandoMorientes pour Liverpool. Ce ne sont pourtant pas les attaquants qui manquent au stade Santiago Bernabeu. THOMASGRAVESEN, le milieu de terrain danois d'Everton, rejoindra lui aussi le Real Madrid où il a signé jusqu'en juin 2008. Selon certaines sources, il aurait coûté 3 millions d'euros alors qu'il arrivait en fin de contrat en Angleterre. CURROTORRES, l'arrière droit du FC Valence, a été opéré au genou jeudi passé. On parle d'une indisponibilité de dix semaines : une tuile de plus pour le champion d'Espagne, guère épargné par les blessures cette saison. BUTEURS : 1. Eto'o (Barcelone) 13 buts ; 2. Forlan (Villareal) 11 ; 3. Ronaldo (Real) 10 ; 4. Rodriguez (Espanyol), Oliveira (Bétis) 9. (D. Devos)