On ne pionce pas (plus) à l'Union Belge. Longtemps, on a reproché aux patrons de notre foot de vivre à du 3 à l'heure avec 2 de tension. Comme quand il fallait réagir aux débordements du week-end, puis sanctionner - éventuellement -. Ça prenait... on ne sait même plus combien de temps. C'était in-ter-mi-na-ble. Mais ça, c'était avant.
...