LUNDI TROIE STORY

Sabot doré. Soulier d'Or J-24, depuis l'Argentine, Biglia fait son modeste : " Je ne mérite même pas le podium. " Le Standard boudera la cérémonie, Duchâtelet s'est frité avec l'organisateur : en même temps, qui gagnerait côté rouche ? A Waasland, De Boeck y croit : " Stijn De Smet a le talent pour gagner un jour le trophée. " On est impatient de voir ça.
...

Sabot doré. Soulier d'Or J-24, depuis l'Argentine, Biglia fait son modeste : " Je ne mérite même pas le podium. " Le Standard boudera la cérémonie, Duchâtelet s'est frité avec l'organisateur : en même temps, qui gagnerait côté rouche ? A Waasland, De Boeck y croit : " Stijn De Smet a le talent pour gagner un jour le trophée. " On est impatient de voir ça. Les secrets de la petite Pyramide. Fan de papyrus, Maged Samy décline aussi le mythe du Cheval de Troie : à Turnhout, le club-satellite dernier en D2, le boss lierrois vire le staff technique et la moitié du noyau... et y place 14 joueurs de Wadi Degla. Plus 6 autres qui filent en test au Lisp. Dire que mi-décembre, les types étaient venus en stage d'entretien avant la reprise du championnat égyptien. Menga, lui, reçoit son bon de sortie... A l'Est, l'Eden. Eidur Gudjonhsen est cité... aux Tampine Rovers (Singapour), qui veut se payer un grand nom : pourtant la fiche Wikipédia y renseigne déjà un certain David Beckham. T1 de Tero Sasana (Thaïlande), Demol adore déjà Bangkok : " Sauf le trafic, la pollution... et la lenteur des gens : j'ai demandé qu'on change les rideaux jaunes de ma chambre, vu qu'il fait clair à 6 h, j'attends toujours. " Prends l'oseille... Première au Parc depuis 5 ans, la SA mauve boucle 2012 en bénéfice : 0,936 million, c'est pas gras mais c'est déjà ça. Et sur les comptes 2013 apparaîtront les 17 millions de la C1 et (soyons fous) les 10 briques de Suarez : bref Genk, mets-la en sourdine avec tes 28 briques. Au Standard, le bénef atteint 12,9 millions. Mais sans le flouze du carré magique Witsel-Defour-Carcela-Mangala, la calculette afficherait... un malus de 4,3 briques. ... ettire-toi. Biglia joue avec les pieds de Van Holsbeeck : il serait pisté par... Malaga, le bonnet d'âne du fair-play financier cher à Platoche. Et Moscou, refroidi par le gamelles de Suarez, ciblerait... Refaelov. Au moins il reste Kljestan pour postuler à l'Employé du mois : " Je veux signer à vie au Sporting, ailleurs je jouerais les utilités. " Allô Lucas ? Bjorn durum. Le blanc-bleu-belge crollé fait son entrée sur le marché turc : Vleminckx rejoint Gençlerbirligli, au moins le T2 Nilis pourra lui montrer comment on cadre. Le plus gros salaire brugeois va tester les mauvais payeurs : ex du club, Mununga attend toujours ses arriérés. Un petit vicieux calcule qu'en 18 mois, Vleminckx a coûté au Club 1.088 euros par minute prestée. Quasi autant que Mbokani. Mais sans les pions. Soyons gauche. Côté back gauche,Anderlecht prépare le magot pour De Bock (Lokeren)... mais lâche définitivement Verboom à Zulte pour 200.000 piécettes. Verboom, l'une des révélations du 1er tour et formé à Neerpede : cherchez l'erreur. Habibou marche sur les pas de poto Drogba : un club chinois lui fait un pont doré. Et la Muraille avec. Bart attaque. Banquets finis, le Beerschot récolte les miettes des nantis : voici Van Acker (Club Bruges) et Kennedy (Genk), le sniper qui avait chipé le titre 2011 au Standard. Depuis sa plage uruguayenne, Losada remet ses voeux à Coulibaly : " Dès le 1er jour, il a pourri l'ambiance. " Le tout frais maïeur De Wever ne fait pas autrement : " Si le Beerschot et l'Antwerp veulent l'argent de la Ville, ils devront partager le futur stade. " 2013, retour de la saga. French Frye(r)s. Duchâtelet est bien le roi de la passerelle : le Standard revend à Tottenham son Fryers chipé l'été à ManU. Sclessin invoque " le mal du pays et des problèmes d'adaptation " : pour le garçon, le boulet sauce lapin n'aurait jamais égalé son bon porridge. Au vrai, la maison rouche réalise un casse du siècle digne de Luciano : le brave Zeki repart pour... 3,7 briques ! Prête-moi ton nom, je te rétribuerai au centuple : l'intermède rouche permettait juste aux Spurs d'éviter de casquer le double chez Sir Ferguson. Lequel, furieux, réclame une enquête pour violation des règles. Les plumes, le goudron... et Bernd 2.2. Les Fêtes passées, plus besoin de Bob : après... 68 jours à gand, Peeters se paie un 2e C4 saisonnier. T2 Ferrera sort le fiel : " Des coaches vite virés ? C'est aussi pour ça qu'ils sont si bien payés. " Gare aux stats : quand Gand s'était payé 3 coaches en un an (Bergholtz, Fafié, Braem, 87-88), le club avait chuté en D2. Hubert intègre la galère gantoise : ôtez la roussette et 10 ans au compteur, le capi genkois sera le Bernd Thijs reloaded pour relever le niveau de jugeotte. Par ici les pauvres. " 1 Belge sur 5 vit dans la misère " : milliardaire empathique, Bart Verhaeghe ouvre les loges du Breydel pour 300 démunis VIP du banquet de Nouvel An. Avec en personnel de salle, les anciens Jensen, Lambert, Volders et Broos. No Steak, no Glory ? Pour Lestienne, c'est plutôt pasta bolo : même blessé, Bologne veut chiper l'ex-Hurlu. Malanda est annoncé, en relais de Vadis cité au Portugal. Momo est mimi. Après l'hommage péripatéticien et les binocles du myope, Aoulad teste le C4. Car oui : dire tout haut qu'on visait son boss, c'est peut-être très honnête mais pas très fut-fut. Le Carolo est renvoyé au Parc où il devra aussi casquer à la caisse mauve : " Dès le 1er jour, Mehdi ne voulait pas de moi. " Depuis un certain Paul Taylor, les Zèbres rayés de mauve font tourner le potage du Mambour - pas vrai, DJ RV KG ? Aux dernières infos, Ziguy reste calme. Marvin est gai. Pour le Standard, pas d'effet Tottenham à Fulham : malgré l'accord entre clubs, Bolat refuse de signer et repointe son crâne à l'ACA, Sclessin perd 1 million car Sinan sera libre en juin. Loué au Beerschot Ogunjimi s'en va jouer les quilles du Kiel : " J'avais des offres plus lucratives, mais ici je vais jouer. " Marvin, t'avais pas déjà dit ça l'été passé ? Dommage collatéral pour Veselinovic : le buffet serbe doit quitter Anvers. Benjamin niqué. Mons gagne un back mais perd un écrivain, un maraîcher et un consultant : Zola assure sa pension et signe en Angola, Nyoni arrive du Beerschot pour combler le flanc gauche, Lépicier fait le trajet inverse vers le Kiel. Fini la tchatche au vestiaire : Nicaise est biffé par Scifo (" Il s'est trop laissé aller "), le médian-analyste peut se chercher un autre plateau-télé. Perbet est re-cité en Italie : fini Parme, place à Pescara et Bologne. Sous-bock. Le château de Strombeek-Bever, QG de Bart Verhaeghe, est bien plus cosi que Neerpede. Surtout rayon pépettes : malgré le godet du paternel avec Roger Vanden Stock et une visite du site mauve, De Bock plonge dans le porte-flouze de Tonton Bart et chausse les sabots de la Gazelle. Le nouveau DT Gretarsson a convaincu son président : " Même s'ils sont plus chers, il faut acheter des Belges. " Lambrecht a encore bien oeuvré : après Tshimanga et De Ceulaer, Roger Dupneu a palpé 9 briques en un an. Corvée-... En 2013 les wake-up calls sont en mode vibreur. Au Standard Morris est calé à la douane pour de vieux PV non payés et intègre in extremis l'avion rouche. Van Damme désamorce : oui il est passé à l'hosto de Genk, mais parler d'un transfert " est une grosse connerie ". A Genk justement, Joseph-Monrose rattrape le charter... via le bus de la presse : Been tranche, Steevie gonflera les ballons et portera les cônes toute la semaine, enfin des vacances pour Pierre Denier. ... patates. A Gand, Cendros n'a pas pigé que les choses changeaient : 2e jour de suite, l'Espagnol mord la séance et vole dans le noyau B. Waasland-Beveren reste sur le tarmac pour cause de brouillard en Turquie : choc psychologique ou pas, De Boeck fait pas encore la météo. Oleg en morne plaine. Ras-la-casquette de Booy, Iachtchouk file à Westerlo, où il va causer du passé mauve avec Goor. Dans 3 mois on saura si l'effet bascule aura marché : Westerlo en D1, le Cercle en D2 ? Bien parti pour la Campine : Westerlo fesse le White Star dans le choc des aspirants (3-0). Lucas pose les lapins. Le steak argentin est vraiment moisi au Parc, Biglia plante son club pour le stage : faute d'être vraiment fait pour le foot du top, le capi se teste au bras de fer, question de faire baisser la clause qu'il avait lui-même signée. D'autant que celui que l'AC Milan suit maintenant s'appelle... Praet. Suarez est venu mais tire la tronche, ambiance garantie d'ici le retour chez le toubib ruskov mi-février : pour un passeport, Depardieu peut pistonner. Arriba Espana. Le fax de Louwagie crépite, Sergio Conceiçao s'offre à Gand comme T1 - Delire, prépare tes claques. Sans oublier l'éternel Mathijssen, en toute modestie : " Chacun sait que je suis le roi des missions difficiles. " Mais Gand aurait déjà son favori : Victor Fernandez (ex-Saragosse et Porto). On gonfle. A Bruges, De Bock a donné des idées à Bacca : le Colombien veut une augmentation, sinon il part en janvier. Hoefkens a d'autres soucis, il ferait partie des sportifs patients du médecin de Rotselaar inculpé de dopage. Pas pour la gonflette de Vanessa quand même ? Mats, le retour. On lui promettait le plus bel avenir : Mats Rits, joyau du Kiel échoué au fond du garage d'Ajax, rejoint Malines. A venir : du Sang ou de l'Or ? Autre ex-futur phénomène, Serwy (Zulte) va prendre l'air à Ostende (D2). PAR ERIK LIBOIS