LUNDI Lève ta cagoule

Malgré la cagoule, le Standard a identifié 8 enfumeurs de Clasico et les bannit de Sclessin pour un an. Avec Rednic les Rouches ont appris à gagner des matches sans pétards. Et bientôt sans Vainqueur ? William est pisté chez Papy Shakespeare, Fulham prépare 3 millions.
...

Malgré la cagoule, le Standard a identifié 8 enfumeurs de Clasico et les bannit de Sclessin pour un an. Avec Rednic les Rouches ont appris à gagner des matches sans pétards. Et bientôt sans Vainqueur ? William est pisté chez Papy Shakespeare, Fulham prépare 3 millions. Lapsus... Pavlov règne en maître au Breydel. Repassé vider son bureau, Leekens cède encore à ses vieux tics : " Je n'ai pas réussi à 100 %. " Même au chomdu, Papy Georges garde ses running-gags. Pour le futur, Long Couteau (63 ans) ne doute pas : " Non ce n'est pas la fin de ma carrière. " Anthuenis (68 balais) confirme : " Ferguson a bien 70 ans. " Gaffe Sir Alex, Georges et Aimé déboulent sur le marché. ... pour... De Garrido à Olsen en passant par Maes, Daum, Bölöni, Verbeek, Benitez, Van Marwijk, Correa, Rajevac et l'inévitable Frank (ex-Eupen, déjà candidat au Standard !), la planète foot entière déverse ses CV à Bruges. Pas Gert Verheyen : " Pour rien au monde je ne voudrais de ces joueurs-là, il ne sont pas dignes de leurs devoirs. " Désigné chef-saboteur Donk déprime, un seul mini-tweet de rien du tout pour sa sainte journée : " Things are different now - tout a changé maintenant. " Limpide, isn't it ? ... tout le monde. " J'ai signé trop vite... sinon je serais coach au Club " : lauréat parmi 47 CV spontanés, Foeke Booy pratique l'humour fratricide. Ce sera quand même 5 euros d'amende, le lapsus est sorti " le Cercle est un bon club. " Dur pour le fan verdâtre : avec Staelens, le staff est ex- blauw-zwart à... 100 % - on y revient. Air Jordan. Remacle volète vers le noyau B : pour avoir offert un doigt lourdingue à son coach puis refusé la main du Président De Witte, Jordan est lourdé en Espoirs. Le soir même en réserve, il claque un but et un assist. De quoi regretter d'avoir biffé sa prime à la signature ? Et re-voilou les pourcentages : Mannaert confirme " l'erreur de casting " pour Leekens mais jure que le Club paiera 100 % du dédit dû. Et si les 3 milliards de Di Rupo pour repomper Dexia, c'était aussi Bart Verhaeghe ? Le costard est signé Jan Mulder : " Ce type se fout du foot, lui c'est le fric et le bizness. " Outre les pour cent, Bruges aime aussi les jeux, via Clement qui cause des blessés : " Tout petit déjà je brillais aux puzzles... et je vais me donner à 100 % ". Sors de ce corps, Georges. Et de celui d'Alan Pardew, coach à Newcastle : " Leekens était un génie tactique. " Repeat, please ?Mon Zenit... Le secret pour taper le Zenit crèche à Wetteren : avec son masque carbone 3D fourni par la firme Vigo, Hannibal Mbokani réduit au silence les agneaux russes après un une-deux d'école avec Kljestan, le Ricain qui rend le duo Biglia-Praet meilleur en ramassant les cuirs comme son Barack les grands électeurs en Ohio (1-0). 6 ans que les Mauves attendaient un but en Ligue, 9 ans qu'ils voulaient un succès at home : un 6 sur 6 face à Milan et Malaga, et la génération Koller-Radzinski sera égalée. ... à moi. Face aux micros, Dieu reste un tueur : " Ce but ne change rien, je pars bientôt. " Au Washington DC United de Major League peut-être ? Sur Twitter, Dieu apparaît en sociétaire de la Maison Blanche avec costume du Président réélu. Et bien sûr la mention Yes, we can... Moins classe, l'accueil pour Witsel : Axel-le-styliste s'est fait huer par ces mêmes types qui le chérissent chez les Diables, un steward très futé a malmené la famille venue bisouter le petiot. Petit. Le vent tourne à Genk : De Ceulaer a les ischios en feu, Been ressort son plaid Plet pour l'hiver. Vossen est convoité par... Vercauteren, passé expert-déstabilisation depuis sa mutation lisboète. Ou simplement fidèle : il veut aussi De Boeck comme T2. Et pourquoi pas Crasson ? Le Berre occupe le poste au Tero Satana... en Thaïlande : " Mon atelier-sprint le plus réussi, c'est quand un serpent a surgi sur le terrain, tout le monde a décampé. " Et de préfacer le prochain choc du Parc : " Depuis des années Bruges ne gagne que la Coupe... de Flandre-Occidentale. " Le 12e homme. Comme Saint-Thomas, Chatelle ne croit que ce qu'il voit : v'là donc enfin ce fameux contrat à Mons, le Bruxellois retrouve pommade chauffante, viriles douches collectives... et N°12 déjà porté au Parc Astrid. Pour info, le duel avec ses Mauves est pour le 8 décembre : qui jouera Père Fouettard ? Yo-Yo et ses amis. 180 contre 173 km/h sur l'E40 : confirmé, Meunier reste plus vite que Buyens, mais ça fera 15 jours sans permis pour tous les deux. A Grozny, L'Equipe découvre le spécimen Legear : " Ici il n'y a rien à faire et il y a 5 heures de bus jusqu'au stade. " Avec Jona au volant, sûr ça irait plus vite. Arrêt drive-in compris. Lokeren peaufine ses diamants : Patosi prolonge à Daknam et gonfle son salaire. Ayanda est aussi très fort à FIFA 13, il vient de gagner le concours du vestiaire avec le Bayern. 20 ans depuis la veille, De Bock gagne sa cap pour la Roumanie, Wilmots peut remercier Leekens : c'est son cher Georges qui avait promu le jeune Laurens dans le noyau waeslandien. Diableries. Après tout, Willie ne remercie personne : " Leekens et moi, on ne s'est plus appelé depuis 8 mois, il rebondira, il en a vu d'autres. " Clair, les fameux 90 % ne sont pas digérés. Les Diables remontent à la 20e place FIFA, le record de Papy Waseige (16e) tremble. " On vise le top 10 " tonne Wilmots : bref, 90 % du taf est fait. Et bientôt Praet arrive : " Oui, on le suit de près. " C'est sûr, on rafle Jules Rimet au Brésil. Façon McGyver. En Europe Anderlecht invite Merckx, à Lisbonne Genk se contente de Carlo Bomans. Ça marche aussi : sous les yeux du coach-vélo (ex-joueur non corrompu de Waterschei), le Racing prive Vercauteren de sa 1re sardine avec son 2e Sporting. Plet joue Super Sub, Glyner ne porte pas pour rien le prénom de McGyver, le héros de ses vieux (1-1). Il y a un mieux. Contre Newcastle Coach Clement profile son Club à l'image du joueur qu'il était : sans génie mais full caractère, les Brugeois bousculent les coiffeurs britons avant d'ouvrir tout derrière (2-2). Côté polders, les vendanges prolongent en novembre... d'ailleurs Bordeaux revient bientôt. " Cette fois on avait un plan et on savait où courir, ça nous change " : Jorgensen serait donc bien le suspect anti-Leekens ? " Ce Club-là est une excellente équipe " : Pardew prolonge son délire d'avant-match. Ou alors lui aussi postule ? Depuis le Zenit, Van Holsbeeck adore la matriochka, pour ses 58 bougies le DG mauve livre même ses secrets à l'espion ruskov : " Oui, Mbokani Jova et Biglia gagnent une brique nette par an " lâche-t-il à Svetsky Sport. Et Milan voit déjà ses étrennes arriver : " Si on est champion, Jova est prolongé aux mêmes conditions. " Pour Van den Brom, le danger provient de la banquette : " Hasi se profile comme notre futur T1. " ... et Mat(i). Chez Herman, le goût du Russe est vite passé : depuis Cordoba, Suarez branche son Karcher sur ses boss mauves. Extraits choisis : " Ils n'ont jamais pris de mes nouvelles, avant de gagner le Soulier d'Or je n'étais rien pour eux, juste un paquet d'argent. " Pour ceux qui en doutaient, Mati ne repassera plus par la case Parc Astrid. V'là même que les gauchos se tirent la bourre entre eux : " Frutos n'est plus mon ami, il sait très bien pourquoi " claque Biglia pour son interview d'Armistice avec La DH. Officiel : Lucas cherche de nouveaux ennemis. Allumez le feu. Maître Uyttendaele avait-il caché du tabac-pétard dans sa vieille pipe ? " J'aurais pu entrer 5 fumigènes ici " : l'argument porte en appel, les comitards sont repartis tremblotants, le huis clos chancelle. Le soir à Lokeren, la poudre rouche était mouillée, faudrait expliquer à Kanu-Ciman que phases arrêtées ne veut pas dire qu'on s'arrête de jouer et sauter. Rednic prend son 1er revers, en suggestion Patosi a cette fois servi la patate douce, Lokeren signe son 15 sur 15 (2-1). Etourdissant, Copa a vengé son transfert avorté. D'autant que Bolat a encore la bougeotte : sur Facebook, il s'annonce à Anzhi chez Bous et Carcela. Ou Sinan a-t-il des sosies comme Jona ? Parvenir au sommet est une chose, y assurer est une autre : Zulte Waregem gaspille un titre automnal qui lui tendait les bras, 10 Malinois ont bloqué 11 Dury Boys frustrés au tir aux pipes, latte et buts annulés inclus (1-1). OHL-Courtrai, seul duel de gars du top 6 ou Van Geneugden versus Coach Hein, génère un infâme brouet (0-0) . Vous aviez dit tassement et jeunes coaches offensifs ? ...bas... Le kilt à Yannick doit avoir des vertus magiques : avant de s'envoler pour l'Ecosse et ses cours de coach, le T1 carolo garde ses Zèbres tout secs... et très vernis après l'essorage waeslandien. Pendant que Kagé aligne les roulettes de salon et son copain Badibanga philosophe sur l'intensité des entraînements, les Sonck, Lepoint & Cavens pilonnent sans succès. Si Charleroi se sauve pour un point, on se souviendra du Freethiel (0-0). ... très bas. A distance, Cyril Théréau aide ses ex-Zèbres à coup de cocktails : avec son Sportbar sponsor du soir, le Beerschot découpe la pyramide du Lisp et le trône de Janssens, avec Veselinovic (2 pions) dans le rôle de Coulibaly (1-3). Et l'ex-salarié déchu de bougonner : " Losada a sali mon nom, il me le paiera très cher. " Malgré le C4, Bob Peeters aime toujours le Cercle : ses Gantois tirés par son Diable de Mboyo (2 buts) se font rejoindre (2-2). Padt a bien fait de sortir les paluches : sans lui, Lange Bob repartait encore avec la mouise aux boots. La chouette du Bosuil a la plume rêche, Mister Antwerp s'éteint à 85 ans : Soulier d'Or 1956, Vic Mees avait porté 649 fois le maillot du Great Old et griffé 68 sélections de Diable, dont il fut aussi le capi sympa. Jusqu'à Van Himst c'est lui qui avait le record de caps, il créchait toujours à l'ombre du Bosuil. N'en déplaise au nouveau maïeur, la ville d'Anvers appartient à tous mais surtout à Vic. Le feu... Pour l'Armistice les Mauves n'étaient pas au jus, Anderlecht fusille le Club Bruges en format trop Clement. En plus de suinter la forme, le Sporting ponce le cadre et re-cultive l'art du péno, le vieux péché est pardonné. Malgré le masque, Dieu a encore vu clair et marché sur l'eau : ce lob croisé, Jorgacevic s'en souviendra. Bruno explose, Canesin repointe la narine, Biglia écarquille les yeux : ce bon joueur, c'est donc bien moi ? Van den Brom savoure : " Jouer mieux que cela, c'est impossible. " Lucas, fais passer à ton poto Messi. ... est ouvert. Plus de Leekens à saboter, les Soldats Inconnus blauw-zwart n'avaient que leur incompétence à exhiber, de quoi effrayer le prochain T1. Tchité s'ajoute quelques amis mais console Clement : " Même avec Mourinho, même contre... une D3, on aurait perdu. " Cette fois, Jorgensen n'a plus parlé du plan de jeu. Sûr : Verhaeghe va devoir reformater ses iPads. Sauf que : après le 6-1 de 1977, le Club fut... champion en fin de saison. Quel stratège, ce Bart : tout ça serait donc juste pour endormir tout le monde ? Pour qui la honte ? A Genk aussi, Mons promeut le Flower Power en jouant les précieuses : Vossen et Plet installent le peloton d'exécution et passent à la caisse, l'Albert à la casse (5-1). Naguère, les Ultras montois s'essayaient au flamand châtié pour qualifier les fans locaux de " honte de la Belgique " : là, ce sont les Dragons qui sont repartis le rouge au front. White Stripes. Comme une transition, le stade Fallon s'offre un revival White Star-Brussels avec ex du RWDM en tribune. L'ex-futur coach du Standard guide ses Etoilés vers une leçon d'efficacité sur fond de rapprochement (4-1). Madame la Bourgmestre de Meulebêêk s'est fait narrer que, jadis, une telle union des contraires avait enfanté un champion national. A bientôt au Stade Machtens ?