Diplômé UEFA A, je me suis orienté vers la formation des jeunes après avoir entraîné toutes les catégories d'âges et équipe première. Durant ce périple en tant que formateur (coordinateur de jeunes) j'en ai entendu et vu de toutes sortes. Surtout et bien souvent le plus grave en écoutant et voyant agir des collègues dans le cadre de leur fonction, tel que " Je leur ai déjà dit ceci, cela ", " Je viens de leur expliquer cela avant le match ou je leur en ai parlé pendant 1 heure à l'entraînement ", etc.
...

Diplômé UEFA A, je me suis orienté vers la formation des jeunes après avoir entraîné toutes les catégories d'âges et équipe première. Durant ce périple en tant que formateur (coordinateur de jeunes) j'en ai entendu et vu de toutes sortes. Surtout et bien souvent le plus grave en écoutant et voyant agir des collègues dans le cadre de leur fonction, tel que " Je leur ai déjà dit ceci, cela ", " Je viens de leur expliquer cela avant le match ou je leur en ai parlé pendant 1 heure à l'entraînement ", etc. Après ceci, on peut considérer que l'entraîneur ne forme pas, il se disculpe de son incapacité à faire passer son message et remet cela sur le compte de l'incompréhension de ses joueurs. Et c'est bien souvent le cas, croyez-moi. D'autres responsables d'équipes de jeunes estiment que leurs joueurs doivent avoir assimilé un maximum de données techniques, tactiques et que leurs simples explications verbales suffisent : faux ! J'estime et l'ai expérimenté qu'il faut constamment, par le biais d'entraînements étudiés et en fonction du groupe que l'on gère, améliorer l'aspect technique, la précision et cela même dans les équipes adultes. C'est un travail de tous les jours jusqu'à la fin de sa carrière. Tous les aspects se travaillent sur le terrain : les entraîneurs qui ne le font pas démontrent simplement leur incompétence en la matière. Pensez-vous que l'on peut par tableau ou discours, travailler un dédoublement de flanc, une pénétration dans l'axe, un une-deux-trois, la temporisation du jeu, le placement ? Et le démarquage des arrières centraux lorsque l'équipe est en possession de balle ? Voyez le goal encaissé contre la Pologne d'où l'erreur provient en premier lieu du placement de Daniel Van Buyten et VincentKompany. Eh oui, pas de soutien pour le pauvre Jan Vertonghen qui, pressé, ne pouvait que mettre le ballon dehors ou le transmettre vers Stijn Stijnen. Outre le travail intéressant de grands clubs tels que Manchester, Barcelone, Lyon, Milan, on ne peut qu'admirer le travail réalisé par Arsène Wenger, son équipe d'assistants et l'accompagne- ment extra sportif qu'il a mis en place. Ses joueurs ont du talent, mais il est parvenu à créer un groupe performant malgré le départ de quelques grands formats dont le remplacement était déjà prêt. Croyez-vous qu'il aurait obtenu cela en passant son temps au tableau ? Je mets donc en doute ce qu'on appelle le " professionnalisme " de certains entraîneurs. Des remèdes, il y en a, mais il faut avoir la volonté de bousculer l'establishment de la Maison de Verre et ses usages, de mettre en place une véritable culture de formation. MARC CRAHAY, BRUXELLES ANDERLECHT