LUNDI

Dites huit. Cotes et décotes à l'index Saint-Guidon : Van Holsbeeck révèle le contrat de Biglia, la clause de départ figure à 8 millions. Confirmé, Lucas n'est qu'une demi-portion de Mati. Juhasz reprend enfin le travail de groupe, poussé au cul par les rumeurs : Anderlecht piste Moisander (AZ), De Rijck (PSV) et Joao Carlos (Anzhi), le Russe est finalement jugé trop cher - air connu. Le bachelier Praet a son diplôme et son permis, mais loupe son examen d'entrée sportif : touché à la cheville le chouchou à Coach John manquera la reprise, c'est Reynaldo/Iakovenko/Fernando (biffez la mention inutile) qui jubile.
...

Dites huit. Cotes et décotes à l'index Saint-Guidon : Van Holsbeeck révèle le contrat de Biglia, la clause de départ figure à 8 millions. Confirmé, Lucas n'est qu'une demi-portion de Mati. Juhasz reprend enfin le travail de groupe, poussé au cul par les rumeurs : Anderlecht piste Moisander (AZ), De Rijck (PSV) et Joao Carlos (Anzhi), le Russe est finalement jugé trop cher - air connu. Le bachelier Praet a son diplôme et son permis, mais loupe son examen d'entrée sportif : touché à la cheville le chouchou à Coach John manquera la reprise, c'est Reynaldo/Iakovenko/Fernando (biffez la mention inutile) qui jubile. Buffalo-Grill. Si vous êtes paumé en zone Seraing, sonnez Tchité : Mémé peut tout vous dire sur les TEC. " Ma première année au Standard j'allais m'entraîner avec les bus 48 et 58, je touchais 1.000 euros brut, j'ai beaucoup souffert. " Et Mémé de s'essayer aux pronos : " Tout le monde peut être champion... même Waasland. " Au tour de Capi Carl : interrogé sur les futurs participants aux play-offs 1, Hoefkens ne sait rien... sauf que Gand n'en sera pas. La guerre a déjà débuté. Un marcel pour Marcel. Un Buffalo de 3,70 m chevauche les Gentse Feesten, Gand honore son équipe-phare qui signe... enfin un transfert entrant : le médian Marcel Gecov (Fulham), un partenaire de cartes de Dembélé à Craven Cottage. Pour financer le chèque tchèque, Louwagie a pensé au naming de son futur stade : le sponsor qui crachera le plus écrira son nom au frontispice. La magie olympique. Où l'on apprend que Wilmots, libéré de ses piges télé, meuble ses temps libres comme conseiller de U16 de Visé, avec son fils dedans. Tollé chez les bien-pensants du cuir belge : quoi, outre un pseudo-rôle d'agent occulte, Grand Marc irait piquer le boulot des bénévoles ? Laeken coupe court : " La Fédération reste son unique employeur. " Et voici un nouvel auxiliaire : déjà las de ses footeux sans contrat, Filip De Wilde retrouve les portiers diablotins, comme lors de Pékin 2008. Et pas aussi un petit boulot chez les djeuns de Zele, Flupke ? Chantons à la carte. Duchâtelet est un homme de c£ur plus que d'argent. Et pourtant : " Si Kawashima fait un bon premier tour on pourrait le vendre en janvier. " Consternation au service presse, qui vient d'accréditer quatre journalistes nippons et va lancer une version anglaise du site web - pour les fonds d'écran mangas, on verra plus tard. Tavares se dandine : au bizutage, la nouvelle recrue a mimé " Ai se eu te pego " de Michel Telo... mais sans métronome. Réaction d'un témoin anonyme : " S'il joue comme il danse, la défense aura du rythme. " T'inquiète, Kanu découpe derrière. Si loin, si près. Pas le temps de zieuter la Cathédrale du Christ-Roi de Panevezys (Lituanie), clou du tourisme local : van den Brom entérine à Ekranas la qualif' de son premier martyre sur le chemin de croix vers la C1. Le back gauche local est motivé : ce Belgo-Macédonien est fan du Standard et son paternel, vrai de vrai, coache... Chapelle-au-Bois (P3), un bled du grand Malines. Vol 714 pour Ciney : dans la taïga chère à Chteline, Tintin De Sutter écrit son Tom(e) 2 en tapant deux fois Gençlerbirligi (2-0). En bord de touche, T2 Nilis a apprécié le geste du tueur. Salut, képi. En fin de saison, des marauds avaient plastiqué les coffres-forts de plusieurs clubs. Nos stades ne sont pas plus sécures : de nuit, des stagiaires marketing de Zulte sont entrés partout pour déposer un colis-cadeau contenant une écharpe rouge-verte et la mention Bonne saison à tous ! Si la commission éthique respirait encore, pour sûr qu'elle aurait pondu un beau communiqué. Pas de cadeau-petite laine pour Chevalier : le Teddy renié par Nonkel Francky est envoyé à Waalwijk faire son coup du képi. Façon Vargas. Au Standard, Buyens loue l'entraînement façon Ron Jans : " Jamais je n'ai aussi peu couru en préparation. " Pareil pour Opare : pour sa reprise après-blessure, le Cafu ghanéen se pète le quadriceps. Et comme le comité d'évocation, enfin rentré de vacances, confirme la suspension de Goreux pour le week-end, Ciman peut oublier sa transhumance vers Mons. La salle de presse est son domaine, les tapisseries laekenoises vont le devenir : Luc Boirs est coopté pour le Standard au Comité exécutif de l'UB. Gaffe au formol. Chat... Chantier imminent à Malines : le stade fera peau neuve en avril 2013, pour les play-offs faudra jouer autre part. Le président malinois a changé de business plan, valait mieux d'ailleurs : " Notre modèle c'était... Westerlo mais là ils sont en D2, donc on va prendre Gand. " Et le superstitieux Louwagie de sonner son courtier pour augmenter la prime anti-descente. ... noir. Au Kuipje justement, un vautour enchaîne les tours d'approche : Milan Mandaric, nullement découragé par ses gifles du Mambourg et de Sclessin, affûterait ses babines. Wijnants n'est pas au jus : il prépare les communales comme tête de liste N-VA. Fromages compris. Et le fromage, ça chlingue. Un petit tweet... " Muchas gracias a Anderlecht por todo " : Suarez organise la fuite en imbibant son mur Facebook d'adieux humides. Tonton Roger peste sur ces maudits réseaux sociaux : quinze mois après Bous, ce sont les roubles troubles du CSKA Moscou qui font tinter la queue du cochon mauve. Mati quintuple son salaire, le Sporting encaisse son 2e plus gros dépôt après le coup Köller. Sur les 16 millions du deal... 11 iront dans la chaussette à Roger car il faut bien, c'est marqué dans l'acte de copropriété, nourrir les rapaces pour 41 % du total. Avec les pépettes de Mbark, Rom, Jona, Jelle et Ondrej, le trésorier mauve a palpé... 53 briques en deux étés. Un petite PME familiale sans prétention. ... pour la route. A la conférence de presse du soir même, Cyriac se fait piquer son buzz... mais gagne sa place dans l'équipe : " Mati qui part, ce sera plus facile pour moi. " Même qu'après son retour en janvier, tout ira crescendo : " Je serai la révélation des play-offs... que j'ai loupé deux fois avec le Standard. " Prends ça, Roland. La suite à voir sur www.rsca.be : le Sporting va ouvrir ses vestiaires pour une prochaine téléréalité. Pour sortir Zoro du loft, tapez 1. Une ardeur de retard. Differdange rime avec Dudelange : Gand frise la douf au Red Bull en se faisant mener 0-2 avant de retrouver ses ailes et de taper les bulles grâce à son Kola (3-2). Cote d'exclusion pour Maréval qui ne révèle que le matin même qu'il fait... le ramadan : Sollied l'écarte, Trond ne veut que des soldats en pleine bourre. Une mine d'enfer. " Je veux encore cinq renforts " : à Genk, Been en obtient déjà trois d'un coup. Lâché pour deux mois par Simaeys (aine), Genk signe le Black Star Kumordzi (médian, Dijon) et deux tests ayant satisfait, l'Espagnol Fernandez (29 ans, back droit) et l'avant Bright (18 ans, Westerlo). Degraen prépare la suite : il va prolonger Vossen et Benteke. Surtout que les Mauves de Bruxelles serrent le grand Christian au cas où Dieu se ferait la malle. Formulaire Mémé. A Charleroi la période de grâce aura duré... 104 jours après le sacre de D2, le Cirque Bayat signe son premier jongleur entrant. Citoyen du monde confirmé, Oncle Abbas offre à Tchité un copain pour tchatcher passeports : Omar Jarun (stopper, 1,96 m) a la triple nationalité koweitienne-américaine-palestinienne. Et même de la belle-famille, côté Madame, à Fleurus. Fast-foot. Au Beerschot Vanoppen fait comme ses joueurs : match par match. Lâché par son sponsor-hamburger, le dingue du Kiel veut des parrains au coup par coup, ça fait plus cher en commissions : " Vu la crise c'est moins cher pour le sponsor. " Chaque semaine, le préposé-flocage devra donc faire les maillots avec la marque-Cochonou du jour, le tarif variant selon l'adversaire et l'exposition télé. A ce jour, les Rats n'ont vendu que cinq dimanches... Le Waes est naze. Veselinovic se voit trop classieux pour la roulotte locale, Radzinski reste trop cher et Emile Mpenza jugé trop court. A Waasland, le coach Geeraerd conclut malgré ses... 13 recrues : " On est la seule équipe au monde sans avants. " Aux dernières nouvelles, Erwin Albert serait dispo. 58 ans quand même. Stop au gaspi. Malgré les démêlés conjugaux avec son ex-Miss Bruxelles, Onder Turaci a postulé dans la capitale : recalé à Anderlecht, le Belgo-Turc dépose son CV à... Waasland, Zulte et Charleroi. Lepoint est proposé au Mambourg, Abbas Bayat refuse : ce garçon n'a pas le niveau des Zèbres (sic). Pour soigner la vO2max Sarr s'entraîne à Cité Sport, Chatelle cumule les tours du bac à sable de Saint-Michel. A vos actes manqués. Face à dix Courtraisiens gaulés, Anderlecht loupe ses débuts comme d'hab : Zukanovic montre à Van Holsbeeck qu'avec lui la défense mauve serait plus sûre, Deschacht réplique de son bête pied, Mbokani s'arroge indûment le péno... pour l'écraser comme tous ses devanciers (1-1). Le ref fait son premier de classe : il exclut Van Hout par erreur, juste pour honorer sa CCA de son nouveau débriefing télé d'après-match. Oh la belle bleue. Samedi soir, c'est feu d'artifice : contre OHL, Mons triture les tatoos de Bailly... et tout ça sans Perbet (5-2), Charleroi explose à Malines où Van Veldhoven, un Batave tourné belge, est le seul kaas à confirmer le foot d'audace (4-2). Car au Kiel, le Beerschot de Koster n'a pas trouvé le code de son sponsor web du soir : Lokeren et sa Maric Factory pilonnent à loisir avant la baston dans les rues du stade (2-4). A ce jour, le Bruges de Leekens ne s'active qu'à mi-temps : les Gazelles galopent une demi-heure face à Waasland (3-1). En sol mineur. Tranche d'émotion au Parc Astrid pour le Fan-Day : le messie Mati apparaît une dernière fois à ses 12.000 fidèles, après-demain l'autographe vaudra cher sur e-bay. Le Mambourg tient aussi ses Portes Ouvertes : après son Palestinien multi-carté, Charleroi annonce sa 2e recrue, l'avant costaricien Mynor... issu du même club que Bryan Ruiz. A confirmer sur le carré vert. Espionnite. Assimil Nederlands de rigueur à Mouscron-Peruwelz : les joueurs venus de Lille ont des cours de flamand, c'est jugé plus pratique pour qu'ils décodent les consignes... entre adversaires pendant les matches. Pour conseils de diction gutturale, tweetez @vandenbrom1966. Cherchez la femme. " Je sens le stress " : Jans ne s'était pas trompé d'intuition, le Standard rebute sur sa bête noire zultoise avec l'ex-duo pestiféré Leye-Berrier dans le rôle des dépeceurs (0-1). Coach Ron prolonge la feuille sèche des coaches bataves, Ogunjimi fait son translucide, Batshuayi refait ses classes... en réserve. Heureusement la femme reste l'avenir de l'homme rouche : le Femina rafle la Supercoupe face au Lierse (3-1). Droit au but. En soirée, Arbitman fait l'Arbeit face au Lierse (2-0), Gand grave déjà trois points sur la route des PO1 -prends ça, Carl du Breydel. Genk et Cercle rentrent un vrai match hollandais avec Van Eeno au flipper-but et les twins Benteke-Vossen déjà affamés (3-3). 34 roses pour cette entame : notre D1 prend bien des allures d'Eredivisie. AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORTPAR ERIK LIBOIS