LUNDI

Une toute bonne drache. Retour de Sainte-Maxime en forme de drache nationale pour Van Holsbeeck : Herman a 20 scalps à trancher, van den Brom veut limiter son bétail à 25 têtes alors que la compta du Parc renseigne... 45 fiches de paie pour le noyau A. Pas fini : Señorita Suarez n'a plus peur du froid, la famille gaucho accepte un trip en Russie. Et Mati de tonner : " Je veux partir. " Cette fois, pas question d'un tweet-pirate.
...

Une toute bonne drache. Retour de Sainte-Maxime en forme de drache nationale pour Van Holsbeeck : Herman a 20 scalps à trancher, van den Brom veut limiter son bétail à 25 têtes alors que la compta du Parc renseigne... 45 fiches de paie pour le noyau A. Pas fini : Señorita Suarez n'a plus peur du froid, la famille gaucho accepte un trip en Russie. Et Mati de tonner : " Je veux partir. " Cette fois, pas question d'un tweet-pirate. On liquide. Sclessin dépoussière les recoins de son hangar : Bjarnason rapporte 300.000 euros pour un an à Pescara, juste le... 40e du pactole touché du PSG par le cercle local pour son joyau Verratti. Autre produit dégriffé, Belhocine part à Waasland dont il n'est que le... 12e transfuge estival. La passion selon Saint-Jean. Le plus BW des navetteurs hennuyers rebranche le GPS : dégoupillé par la belle-mère lilloise, Philippe Saint-Jean retrouve le Tubize et son célèbre arrêt SNCB. La Langendries Factory est superstitieuse : avec Saint-Jean, le club a connu l'ascension en D2 (2003) puis en D1 (2008). Old but not great. Anvers n'est pas encore Malaga : Al-Thani, le boss qatari du club ibérique, coupe les ponts avec l'Antwerp qui voit plonger dans l'Escaut... dix millions d'euros. " Pas de souci, dans trois ans on joue en D1 ", résume le président portuaire. En Métropole, contre vents, marées et tempêtes de sable, le moral est là. Retour carioca. Shooting-photo à Bruges, Marcos Camozzato sourit à pleines dents. Le Brésilien pose pour les Panini... mais le cliché ne servira pas : l'ex-back de Sclessin rompt son contrat et retourne au pays pour raisons familiales. Leekens tique jaune : sa Danish dynamite Jorgensen a la cheville retorse et manque les trois coups du championnat. Robe, nez, bouquet. A Neerpede, converti par le geek Steegen, coach van den Brom tweete tel un damné : il poste une photo depuis sa leçon de français rien que pour ses 5.314 followers. Un cours plus loin, le confrère Jans passe à l'étude des grands crus : le coach rouche quitte l'entraînement un Châteauneuf-du-Pape sous le bras, pari gagné avec un fan qui jurait mordicus que Van Damme filerait comme Tchité à Bruges. Un coach mental est intronisé à Sclessin : première séance à prévoir avec Daerden, car l' Homme qui valait quatre millions doit aller voir ailleurs mais... personne n'est candidat. Pars en paix. Sous la Tour Eiffel, les émirs parigots reculent les limites de l'indécence pour leur Zlatan. Une délégation de Lokeren se souvient que le foot reste du lien social : Peter Maes et ses ouailles Overmeire, Leko et De Pauw embrassent Julienne (65 ans) dans son lit d'hôpital, cette assidue de Daknam est atteinte d'un mal incurable. L'euthanasie est programmée le lundi suivant : Julienne s'en ira en serrant fort le portfolio de la Coupe signé par les joueurs. Tous les chemins... Kawashima émerge d'une guerre larvée d'agents et signe à Sclessin " pour jouer la Champions League " (sic). Et Moris de déprimer : " Je ne veux pas retourner sur le banc. " Et que doit dire Henkinet refourgué... à Dessel (promu de D3). ... mènent à Tokyo. En prévision de son indemnité de formation Omiya Ardija, le 1er club de Kawa, investit dans nos contrées : il se paie Ljubijankic, faut dire que le coach local est un pote slovène, ça facilite. Gand perd un 5e cador, Brüls tonne : " Si l'exode continue, je pars ! " Pour Lepoint, des soucis en guise de sushis : Sollied l'a rayé et suggère un prêt... en D2. Notez, Waasland veut bien récupérer l'oiseau. Transfert n°13 ? Syndrome djeuns. Pour son Siebe Schrijvers, Degraen évite une seconde gifle Praet : le manager genkois fait signer pro sa pépite de puncheur, tout juste 16 ans. Et chatouille son rival Van Holsbeeck avec du vieux : la rumeur amène Deschacht à Genk, Herman dément, il tient trop à son Oli. Arsenal... Annoncé repreneur du Real Majorque, Duchâtelet fait baisser la cote du jamon iberico : Ogunjimi manque de gifler son ex-coach honni, Gonzalez cadre, le Standard empoche la mise (1-0). En stage à Spa, le White Star roule 280 bornes pour défier au Fallon l'équipe B d'Anderlecht : van den Brom tempête, ses réservistes touchent le fond (1-2). ... for ever. C'est le soir des scores Arsenal : Charleroi, sans avants mais au jeu prometteur, échoue tout juste contre Trabzon, Baguette retrouve ses fourneaux après un an d'absence (1-0). Bayat en profite pour se re-torcher avec quelques fans entonnant le déjà fameux Abbas, casse-toi ! La rumeur Dahmane s'évapore : le tchatcheur fou, annoncé zébré, prolonge en Algérie. Vous avez un message. Les habitudes ont la vie dure, le Standard colore son axe de lusitanien : le stopper franco-portugais Tavares (Beira Mar) retrouve son ex-acolyte Kanu mais débarque... le ménisque tout pourrax, retour dans un mois. Lille veut prêter Rozehnal mais le négoce bute sur le (très) gras salaire du loustic. Côté sponsor-maillot, la maison rouche vire les boulettes du Lotto pour les touches du portable : BASE moulera les pectoraux jusqu'en 2015. Du mauve partout... Anderlecht divulgue son maillot pour la maison : le fan est rassuré, fini le noir du deuil, le vrai mauve est de retour. Même chromatique pour le stade rénové, tous les sièges ont été refaits dans la tonalité ad hoc, seule la capacité chute encore : de 25.000 baquets, le Parc passe à 21.500... et même 19.000 en Europe. Résumé de Van Holsbeeck : " Partout, on agrandit les stades pour élever le confort, chez nous c'est juste l'inverse. " Une zone mixte est créée : après les matches, les joueurs sont tenus d'y taper la carte avec les VIP. Qui s'y colle en premier ? ... et du Partizan. A Neerpede, l'entraînement du matin était public : quelques fans-femmes en talons-aiguilles ont pu défier Proto & cie aux pénos. Biglia et ses collègues du drop auraient bien aimé aussi tester leur exercice maudit : l'approche d'août et des préliminaires de C1 réveille de mauvais souvenirs. Planète foot. Orphelin de Kawashima, le Lierse recrute en Belgique mais toujours cosmopolite : son nouveau gardien Diakité est burundais mais jouait à... Turnhout, Bourabia (Mons) fuit Scifo et retrouve sa Flandre après l'épisode Waasland, Menga (Standard) signe malgré l'opprobre locale pour son agent Négouai. Petit bémol : le grand Dolly sera payé... à la prestation. On parie sur le nombre de piges ? C'est gagné. V'là déjà trois points pour l'indice : pour la 1e continentale d'un qualifié belge, Gand fait le job via Arzo à Differdange, une sympatoche colonie luxo ayant eu le bon goût de jouer la 2e période à dix (0-1). Sucré-salé. En visite amicale à Tirlemont, le Standard sale la note des Sucriers de Dany Ost avec Batshuayi (4 buts) et Biton (3) au barillet (0-7). Daerden est mis en défenseur central, juste de quoi le faire fuir plus vite, le fiston De Sart pointe sa mèche après la pause. Bonne nuit à tous. Le ciel s'assombrit sur le Parc : Jorge Cyterszpiler, l'agent historique de Maradona assermenté par Suarez, est à Bruxelles pour négocier, ses taux de change en poche. " Oui, Mati va partir... mais pas pour quinze briques, en Europe le marché s'est écroulé. " Le Sporting prépare son plan B : le joker milite à Malaga (Argentine) et s'appellerait... Buonanotte. Déjà que naguère le Sporting convoitait un dénommé Pabon... Il y a place même pour les insectes : comme backup de Biglia, on cite le médian... Mouche (Boca). Le fantasme Carcela ressurgit : déprimé à Anzhi, le Messi de Droixhe est à saisir. La faucheuse d'Herman entame son £uvre : Chavarria et Veselinovic volent dans la vitrine du noyau B, le géant serbe est reniflé par Charleroi. Qui veut mon certif ? " Mon c£ur est à Gand, je vise les Diables Rouges " : Remacle biffe son certif médical pour une carte vermeil de Buffalo, la flèche du Sportkot force son transfert après trois semaines de virus diplomatique. De quoi remotiver Perbet sur l'efficacité du certif-bidon ? OHL palpe 1,5 million, happe Ngolok (Westerlo) mais n'a plus un penny pour Roelandts, le bon Kevin doit dégager. Grandeur et décadence : naguère, le garçon avait été Diable Rouge. Ok, c'était à la Kirin Cup, mais quand même. A chacun son grattage. C'est tiré pour les boules chaudes : avant de rêver à la C1, Anderlecht ira croquer du lituanien (Ekranas) ou de l'irish (Shamrock) tandis que Bruges, joie infinie, ira beaucoup festoyer chez Copain Ariel et ses sirènes danoises. Cap à l'Est pour Genk et Gand : le Racing goûtera du moldave (Orhei) ou du kazakh (Aktobe), Gand du magyar (Videoton) ou du slovaque (Bratislava). Bon appétit. Le pétrole et les idées. Bruges-le-nabab prend la leçon de Getafe-la-fauchée : le satellite madrilène, 13e en Liga, fesse le favori autoproclamé au titre belgicain (1-5). Ici non plus, Leekens n'a pas encore réalisé " 90 % du travail. " Dumb and Dumber. Après les deux Moussa Dembelé de Fulham, Lokeren tente les deux Maric : le Milos tondu du Lisp signe à Daknam et prépare le Shake Hands avec son homonyme de la défense Mijat. Dzim-boum. Fête Nationale à Waasland, qui s'offre le magique chiffre 13 côté transferts : voici le Batave Sibum, un ex de NEC où, avec Chatelle, il servait les assists pour Vleminckx, du temps où le grand crollé, oui oui, marquait des buts. Signé Papa. Après la politique des invests, Duchâtelet teste le ricochet : après Biton, le Standard signe un 2e avant israëlien Zaris (22 ans, Maccabi Herzlija) qu'il prête illico à Ujpest, club géré par... le fiston du Président où il retrouve Naïm Aarab, ex-Carolo devenu footeux sans contrat. Ledit Zaris eût pu servir pour la répet générale : contre Trabzon, les Rouches ont leur défense en place mais échouent côté percussion (0-0). Doudou Show. Le Tondreau tient son Fan-Day : les enfants filent au château gonflable, les curieux investissent les vestiaires rénovés, le coquins reluquent les nouvelles Dragonnes, les pointilleux inspectent le nouveau maillot high tech avec logo non plus floqué mais incrusté au tissu. En point d'orgue, les Scifo Boys dominent Valenciennes... mais le kop, bien amnésique, conspue Perbet dès son entrée (2-1). Préparation au combat. Ambiance retranchée à Marcinelle, le site d'entraînement carolo a été entièrement bâché. Décision du directeur sportif Peruzovic : jusqu'au départ du championnat, toutes les séances sont à huis clos, plus personne ne cause à la presse. Confirmé : la paranoïa présidentielle percole. Pour la vitrine. Saison déjà réussie pour Van den Brom : premier match, premier trophée, ses chéris lui offrent la Supercoupe. Kanu aux assists et Praet aux 16 mètres honorent les choix du coach, Leko double pour rien puisque Gillet quitte le Parc en laissant relevée la lunette des WC (3-2). Taravel cherche toujours son transfert : pendant que le Français trainaille pour ses chaussettes, Mbokani plante et Maes, furieux, prépare la caisse aux amendes. Il était une fois. La Louvière se paie une tranche de rêve : les Loups signent Ibrahim Salou, l'ex-double canne de Zulte et Bruges ayant côtoyé... Thierry Henry à New York. Pour sûr, Corentin Leduc et Jordan Henry attendent avec impatience les contes de Papy Ibra le soir avant le marchand de sable. " Moi à Besiktas ? Vous avez sniffé de la coke ? "Milan Jovanovic " Mon modèle, c'est Casillas. "Eiji Kawashima " On n'est pas... encore Barcelone. "Guillaume Gillet