LUNDI

A chacun... Zulte plus fort qu'Anderlecht : pour la reprise des entraînements, le Gaverbeek accueille 1.000 fans... 600 de plus qu'à Neerpede, faut dire que le flic Dury a fait monter un village animé pour happer le chaland. A Anderlecht, président Roger se fait le maillot : il fleurit Baseggio, élu VRP de la tunique relookée façon Coupe UEFA Benfica 83. Le maillot c'est bien, mais ça n'offre pas à Walt la place de scout mauve dont il rêve.

... son hashtag. Van den Brom la joue corporate, le nouveau coach jure de rendre une chance égale à chacun : De Sutter reprend donc espoir... même si Jacobs décline une offre d'Al-Hilal, l'ex-usine de Gerets et Leekens. Caramba, Big Tom risque encore de croiser poto Ariel et sa moto sur le Ring Ouest ! La séance finie, T1 VDB tweete à mort : il partage une vidéo du premier taf... puis fait un appel public pour son futur domicile bruxellois. Une chambre de bonne ? Tapotez @Vandenbrom1966.

Het Frans met Ron. Au Standard, Ron Jans résume sa soirée chez les de Sart : " Madame est prof de français et m'a fait répéter ". L'ex-instit en Deutsche Sprache accueille donc ses joueurs en pastichant Molière, et un petit malin de tout retranscrire sur un site : " Pour vous j'ai un inconnu mais nous pouvons développons ensemble, je vous invite à joigner mon projet. " Le T1 a déjà l'humour belgicain : " Si le Standard joue comme je parle, on gagnera peu ". Avant Ron, de Mos et Boskamp ont déjà vécu ça.

MARDI

Steven rase gratis. En mai 2011, Steven Martens encartait sur YouTube son projet Grandir et gagner, treize mois plus tard il reprend le refrain bien connu : " La Fédé a une image poussiéreuse, la lourdeur des commissions retarde le travail, on manque de volonté politique. " Lançons-nous quand même : le Tarasz Bulba fédéral vise cinq nouveaux stades à l'horizon 2020... et la finale de la Champions League. Qui ne saute pas n'est pas laekenois.

En (dé)route. Mons espère un leader pour sa défense plus qu'un chauffard pour son bus : fracassé à Bruges après son épisode imbibé, Fangio Van Gijseghem retrouve chez Doudou l'ex-staff hurlu. Matthys rempile et rêve ses assists à Perbet... sauf que Jérem brosse la reprise, au cuir il préfère le bras de fer. Au Tondreau déjà, la visite médicale n'est pas pour les veaux : Grondin a son ménisque tout pourri, le transfert est annulé, Louwagie a loupé son coup tordu.

Waf waf. On connaissait le Malinois pour ses bergers, place aux grands Danois : Van Veldhoven fait signer l'avant Junker, son ex-poulain à Roda, et le médian Enevoldsen (Groningue), membre de l'Olsen Factory au Mondial 2010. Et le chenil malinois de préparer la laisse pour un autre Viking, l'avant Pedersen (Groningue), de retour de l'Euro. Rien de tel que le réseau d'un bon agent pour engranger les chiens-chiens.

Vivent les cancres. Des Oranje qui se font presser en Ukraine, et revoilà le belgo-consommateur sur-motivé : en quelques heures, 30.000 tickets pour le Derby du 15 août face à Huntelaar & ses amis trouvent preneur. C'me on, Willie !

MERCREDI

Roulette russe. Incroyable mais vrai : le Lierse est re-cité dans un truc de match pas clair. Et cette fois, plus question de types bridés mais bien de Russes à rouflaquettes : un joueur du pétillant Lierse-Lokeren de novembre dernier (1-1) dit avoir refusé 3.500 roupies pour un carton jaune-bidon. Re-incroyable mais vrai : le Lisp tombe des nues et veut collaborer au mieux à l'enquête. Ne pas rire.

Ascenseur pour l'échafaud. Comme chaque promu, Waasland-Beveren écope des fonds de tiroirs des autres : après Coosemans, le géant de Waes recrute Blondelle (Mons), Dugary (Genk) et Farssi (Westerlo). Mais résiste à lâcher ses billets pour Radzinski et Sonck : " Trop chers pour nous ". Siebe l'ex-Dragon y croit à mort : " On peut imiter Courtrai l'an passé, le top 6 et la finale de Coupe ". Confirmé : au Freethiel, ils ont déjà fumé. Reste à savoir quoi.

Langage crypté. Le Zèbre back en D1, la Ligue pro retrouve son mouton noir : le joyeux cartel menace les promus carolo et waeslandien d'être privés de D1 s'ils ne ratifient pas le contrat VOO. " Et pourquoi pas faire diriger les clubs par les sponsors ? ", tempête Mehdi Bayat, du fond de sa boutique Belgacom. Le soir le Zèbre, toujours sans coach, se fait rayer par une sélection... de Bièvre-Meux collectée par son ex-Jacquemart (4-2). Quelqu'un a vu Tonton ?

JEUDI

Petites pépettes. Le Renard argenté et le roi du snus prennent quelques crolles grises : pour le Parquet de Liège, il y a faux et usage de faux, l'inculpation suivra pour les deux Michel, Preud'homme et Verschueren. Les loustics auraient péché par distraction sur quelques factures pour Mumlek et Mornar : tout ça pour quelques malheureuses liasses ayant glissé du camion vers Luxembourg et Zurich. Rapide coup d'£il au Code pénal : ce modeste écart peut coûter... cinq ans de cabane. Monsieur le Juge, soyez magnanime pour le roi du tableau noir, tout juste élu Coach of the Year en Arabie, et un vaillant entrepreneur aujourd'hui retraité.

Nederlands... Carl Hoefkens a le tweet fringant : " En voilà un de plus mal sapé que moi, bienvenue à Mémé. " Tchité est venu en bretelles noires et pose pour la photo dans un ascenseur enfumé : Bruges concrétise ce qu'il avait raté en janvier et chipe pour trois étés le fiston à sa mémé. Place donc aux émotions : " Je suis touché par les efforts brugeois... et je vais me mettre au néerlandais. " On est impatient d'entendre ça. Au vrai la clause était fixée à 1,2 million d'euros : pour une fois, Tchité a sprinté plus vite que Cyriac. Bientôt le tour d'Anderlecht ?

... met Oma. Le pape des passeports se paie aussi un record en interne : évitant la sortie des bureaux, Tchité est le premier à emprunter l'E40 de bout en bout, Standard-Anderlecht-Club, et sans bouchonner. Et Leekens, si souvent brimé chez les Diables, a fini par mettre la main sur son bonnet de bain favori. Et aurait même tenté... Mimile Mpenza auprès de Verhaeghe. Confirmé : la gêne n'étouffe jamais Long Couteau. Pas de syndrome dépressif Tchité en vue chez Bacca : " Je serai meilleur buteur et Soulier d'Or. " Avant de partir, Daum a oublié derrière lui quelques rails pour son Narco. Rayon beuh, le Club prête Perdicchizi à Zulte : avec le commissaire Dury, prière de marcher droit.

VENDREDI

Le Lucas black. Manchester City a voulu lui piquer ses Musonda pour peau de balle mais Van Holsbeeck n'est pas rancunier : le DG mauve négocie le prêt du médian nigérian Abu (20 ans), en prêt en Norvège. Signe que le départ de Biglia est imminent ? Kabangu dit pourquoi il est reparti au TP Mazembé : le Sporting lui donnait 7.500 euros mensuels. Marchand d'esclaves, va.

Merci beaucoup. Aux burqas, Ariel Jacobs préfère les petite sirènes : le Diegemois rejoint Copenhague, 2e du championnat... et versé dans le sous-groupe de Bruges au prochain tirage de C1. L'ex-roi du Parc va palper... un million par an et le jure, il ne débauchera aucun joueur mauve -soulagement chez les De Sutter. Un dernier tuyau pour les directs télé : en danois, beaucoup se dit mængde.

Back to the roots. Délaissé par Genk, Bailly mord à l'hameçon de son ex-mentor Van Geneugden à OHL : après les gros cubes de Gladbach et les barbouzes ruskov de Neuchâtel, Logan peut redouter les afters students. Un Logan de gagné, un Jordan de perdu ? Remacle se dirige vers Gand.

Façon Kehrweg. A Lokeren, Maric va pouvoir recauser le langage panda : l'ex-Eupenois est rejoint par Saglik, plus inspiré par Daknam que par les berlines turques. Les pneus neige d'Opa Roger ont encore fait la différence. Magot en poche, Eupen peut à nouveau transférer.

Dites onze. Le foot se joue à onze, pour sa première sortie à Richelle (P1) le Standard empile donc (1-11). Tchité est déjà loin : Batshuayi et Verbeeck, doublent chacun. Aligné en défense... centrale, Van Damme se prépare à y rester : Kanu penche vers l'Olympiacos de Mirallas et dans un chat avec les fans, le grand Jelle a juré qu'il ne quitterait... pas Sclessin, juste le truc à ne pas dire en bord de Meuse. Mais Mr Clijsters dépose un message sur la boîte vocale du Willie fédéral : " Je redeviens dispo pour les Diables ". So what ?

SAMEDI

Côté filles. Le jupon est de rigueur avec le redoux, le Dragon se la joue Dragonne : Mons avale les filles de Bel£il et présente son équipe dames. Pas de quoi rassurer Aliou Dia : le médian file en test... en Azerbaïdjan. Au Standard, le Femina annonce un jumelage avec l'Olympique Lyonnais, le Barça de la crampette.

Scout, toujours prêt. Juste parce qu'il vidait quelques pintes nipponnes avec des huiles de la Fédé, un éditorialiste avisé avait fait de lui le backup de Waseige au Mondial 2002 : après avoir rempli sous-bocks de Corée et Thaïlande, René Desayere rejoint le Beerschot comme chef-scout. Au Standard, on pense aussi global mais on bosse local : Dessy débauche à Sprimont son recruteur pour l'Aca, Pascal Croughs.

Tiroir-... C'est parti pour la tournée auprès des futurs abonnés. A Diegem... mais sans Jacobs, Anderlecht claque le forfait via Jova (deux fois) et le revenant De Sutter, Van der Brom exhibe Bouhna dans son jardin et teste Chavarria... au back droit (0-5). A Beringen, un ket de... 15 ans nommé Schrijvers en claque trois pour Genk (0-10), à l'autre bout de la pyramide de l'âge l'ex-back droit de Rijkaard au... Barça, Daniel Fernandez, impressionne.

... caisse. Mons et le Standard font la tournée des cités-carnaval, mais sans confetti : l'Albert gagne à Alost (1-2) et les Rouches petitement à Binche... mais avec le revenant Koen Daerden deux jours de suite (0-1). A Heppignies, les pompiers assermentent la buvette de justesse, Gnohéré bisonne pour Charleroi (1-3) sous les yeux d'un Abbas de retour en pleine forme : " Faites marcher votre tête " est venu dire le président en bas de tribune, et en plein de match, à son brave Notaro...

DIMANCHE

Danger de curée. " Cyriac est inquiet, le Standard n'a plus d'ambition " : c'est son Mogi de manager qui le dit... l'occase de mettre le pied dans la porte mauve. Au Parc, Collin temporise : " Un type blessé huit mois ne nous intéresse pas ". Un peu comme Vargas, quoi... A Sclessin, de Sart place le doigt dans le fût percé des départs : Ogunjimi est annoncé, faites que la force du terril surpasse le charme de la plage de Palma. Et que le grand Marvin campe le nouveau Mémé version cacao.

Gros titre. Bruges n'a pas oublié Dirar, il finalise avec son clone macédonien Trickovski. Collègue de l'élu en sélection, Pacovski fait son frotte-balles : " C'est notre Eden Hazard ". Cette fois, Mannaert en est sûr : " Bruges va jouer le titre. " Pas gagné : l'après-midi, les Gazelles se font frotter à Wetteren (2-2). Bacca 1, Tchité 0 : le Narco a frappé deux fois.

C'est dimanche. La pancarte de la reprise est malinoise : sans ses Danois, le KaVé bourre les cageots à Wavria (P2) : 0-17 ! Même Vandenbergh a marqué. Et même quatre fois. Supers, les amicaux.

PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT

" Mon modèle, c'est Ibrahimovic. "

Dudu Biton.

" Van den Brom ? Je serai patient... mais pas trop. "

Roger Vanden Stock

" Je veux un club qui joue le titre. "

Gohi Bi Cyriac.

A chacun... Zulte plus fort qu'Anderlecht : pour la reprise des entraînements, le Gaverbeek accueille 1.000 fans... 600 de plus qu'à Neerpede, faut dire que le flic Dury a fait monter un village animé pour happer le chaland. A Anderlecht, président Roger se fait le maillot : il fleurit Baseggio, élu VRP de la tunique relookée façon Coupe UEFA Benfica 83. Le maillot c'est bien, mais ça n'offre pas à Walt la place de scout mauve dont il rêve. ... son hashtag. Van den Brom la joue corporate, le nouveau coach jure de rendre une chance égale à chacun : De Sutter reprend donc espoir... même si Jacobs décline une offre d'Al-Hilal, l'ex-usine de Gerets et Leekens. Caramba, Big Tom risque encore de croiser poto Ariel et sa moto sur le Ring Ouest ! La séance finie, T1 VDB tweete à mort : il partage une vidéo du premier taf... puis fait un appel public pour son futur domicile bruxellois. Une chambre de bonne ? Tapotez @Vandenbrom1966. Het Frans met Ron. Au Standard, Ron Jans résume sa soirée chez les de Sart : " Madame est prof de français et m'a fait répéter ". L'ex-instit en Deutsche Sprache accueille donc ses joueurs en pastichant Molière, et un petit malin de tout retranscrire sur un site : " Pour vous j'ai un inconnu mais nous pouvons développons ensemble, je vous invite à joigner mon projet. " Le T1 a déjà l'humour belgicain : " Si le Standard joue comme je parle, on gagnera peu ". Avant Ron, de Mos et Boskamp ont déjà vécu ça. Steven rase gratis. En mai 2011, Steven Martens encartait sur YouTube son projet Grandir et gagner, treize mois plus tard il reprend le refrain bien connu : " La Fédé a une image poussiéreuse, la lourdeur des commissions retarde le travail, on manque de volonté politique. " Lançons-nous quand même : le Tarasz Bulba fédéral vise cinq nouveaux stades à l'horizon 2020... et la finale de la Champions League. Qui ne saute pas n'est pas laekenois. En (dé)route. Mons espère un leader pour sa défense plus qu'un chauffard pour son bus : fracassé à Bruges après son épisode imbibé, Fangio Van Gijseghem retrouve chez Doudou l'ex-staff hurlu. Matthys rempile et rêve ses assists à Perbet... sauf que Jérem brosse la reprise, au cuir il préfère le bras de fer. Au Tondreau déjà, la visite médicale n'est pas pour les veaux : Grondin a son ménisque tout pourri, le transfert est annulé, Louwagie a loupé son coup tordu. Waf waf. On connaissait le Malinois pour ses bergers, place aux grands Danois : Van Veldhoven fait signer l'avant Junker, son ex-poulain à Roda, et le médian Enevoldsen (Groningue), membre de l'Olsen Factory au Mondial 2010. Et le chenil malinois de préparer la laisse pour un autre Viking, l'avant Pedersen (Groningue), de retour de l'Euro. Rien de tel que le réseau d'un bon agent pour engranger les chiens-chiens. Vivent les cancres. Des Oranje qui se font presser en Ukraine, et revoilà le belgo-consommateur sur-motivé : en quelques heures, 30.000 tickets pour le Derby du 15 août face à Huntelaar & ses amis trouvent preneur. C'me on, Willie ! Roulette russe. Incroyable mais vrai : le Lierse est re-cité dans un truc de match pas clair. Et cette fois, plus question de types bridés mais bien de Russes à rouflaquettes : un joueur du pétillant Lierse-Lokeren de novembre dernier (1-1) dit avoir refusé 3.500 roupies pour un carton jaune-bidon. Re-incroyable mais vrai : le Lisp tombe des nues et veut collaborer au mieux à l'enquête. Ne pas rire. Ascenseur pour l'échafaud. Comme chaque promu, Waasland-Beveren écope des fonds de tiroirs des autres : après Coosemans, le géant de Waes recrute Blondelle (Mons), Dugary (Genk) et Farssi (Westerlo). Mais résiste à lâcher ses billets pour Radzinski et Sonck : " Trop chers pour nous ". Siebe l'ex-Dragon y croit à mort : " On peut imiter Courtrai l'an passé, le top 6 et la finale de Coupe ". Confirmé : au Freethiel, ils ont déjà fumé. Reste à savoir quoi. Langage crypté. Le Zèbre back en D1, la Ligue pro retrouve son mouton noir : le joyeux cartel menace les promus carolo et waeslandien d'être privés de D1 s'ils ne ratifient pas le contrat VOO. " Et pourquoi pas faire diriger les clubs par les sponsors ? ", tempête Mehdi Bayat, du fond de sa boutique Belgacom. Le soir le Zèbre, toujours sans coach, se fait rayer par une sélection... de Bièvre-Meux collectée par son ex-Jacquemart (4-2). Quelqu'un a vu Tonton ? Petites pépettes. Le Renard argenté et le roi du snus prennent quelques crolles grises : pour le Parquet de Liège, il y a faux et usage de faux, l'inculpation suivra pour les deux Michel, Preud'homme et Verschueren. Les loustics auraient péché par distraction sur quelques factures pour Mumlek et Mornar : tout ça pour quelques malheureuses liasses ayant glissé du camion vers Luxembourg et Zurich. Rapide coup d'£il au Code pénal : ce modeste écart peut coûter... cinq ans de cabane. Monsieur le Juge, soyez magnanime pour le roi du tableau noir, tout juste élu Coach of the Year en Arabie, et un vaillant entrepreneur aujourd'hui retraité. Nederlands... Carl Hoefkens a le tweet fringant : " En voilà un de plus mal sapé que moi, bienvenue à Mémé. " Tchité est venu en bretelles noires et pose pour la photo dans un ascenseur enfumé : Bruges concrétise ce qu'il avait raté en janvier et chipe pour trois étés le fiston à sa mémé. Place donc aux émotions : " Je suis touché par les efforts brugeois... et je vais me mettre au néerlandais. " On est impatient d'entendre ça. Au vrai la clause était fixée à 1,2 million d'euros : pour une fois, Tchité a sprinté plus vite que Cyriac. Bientôt le tour d'Anderlecht ? ... met Oma. Le pape des passeports se paie aussi un record en interne : évitant la sortie des bureaux, Tchité est le premier à emprunter l'E40 de bout en bout, Standard-Anderlecht-Club, et sans bouchonner. Et Leekens, si souvent brimé chez les Diables, a fini par mettre la main sur son bonnet de bain favori. Et aurait même tenté... Mimile Mpenza auprès de Verhaeghe. Confirmé : la gêne n'étouffe jamais Long Couteau. Pas de syndrome dépressif Tchité en vue chez Bacca : " Je serai meilleur buteur et Soulier d'Or. " Avant de partir, Daum a oublié derrière lui quelques rails pour son Narco. Rayon beuh, le Club prête Perdicchizi à Zulte : avec le commissaire Dury, prière de marcher droit. Le Lucas black. Manchester City a voulu lui piquer ses Musonda pour peau de balle mais Van Holsbeeck n'est pas rancunier : le DG mauve négocie le prêt du médian nigérian Abu (20 ans), en prêt en Norvège. Signe que le départ de Biglia est imminent ? Kabangu dit pourquoi il est reparti au TP Mazembé : le Sporting lui donnait 7.500 euros mensuels. Marchand d'esclaves, va. Merci beaucoup. Aux burqas, Ariel Jacobs préfère les petite sirènes : le Diegemois rejoint Copenhague, 2e du championnat... et versé dans le sous-groupe de Bruges au prochain tirage de C1. L'ex-roi du Parc va palper... un million par an et le jure, il ne débauchera aucun joueur mauve -soulagement chez les De Sutter. Un dernier tuyau pour les directs télé : en danois, beaucoup se dit mængde. Back to the roots. Délaissé par Genk, Bailly mord à l'hameçon de son ex-mentor Van Geneugden à OHL : après les gros cubes de Gladbach et les barbouzes ruskov de Neuchâtel, Logan peut redouter les afters students. Un Logan de gagné, un Jordan de perdu ? Remacle se dirige vers Gand. Façon Kehrweg. A Lokeren, Maric va pouvoir recauser le langage panda : l'ex-Eupenois est rejoint par Saglik, plus inspiré par Daknam que par les berlines turques. Les pneus neige d'Opa Roger ont encore fait la différence. Magot en poche, Eupen peut à nouveau transférer. Dites onze. Le foot se joue à onze, pour sa première sortie à Richelle (P1) le Standard empile donc (1-11). Tchité est déjà loin : Batshuayi et Verbeeck, doublent chacun. Aligné en défense... centrale, Van Damme se prépare à y rester : Kanu penche vers l'Olympiacos de Mirallas et dans un chat avec les fans, le grand Jelle a juré qu'il ne quitterait... pas Sclessin, juste le truc à ne pas dire en bord de Meuse. Mais Mr Clijsters dépose un message sur la boîte vocale du Willie fédéral : " Je redeviens dispo pour les Diables ". So what ? Côté filles. Le jupon est de rigueur avec le redoux, le Dragon se la joue Dragonne : Mons avale les filles de Bel£il et présente son équipe dames. Pas de quoi rassurer Aliou Dia : le médian file en test... en Azerbaïdjan. Au Standard, le Femina annonce un jumelage avec l'Olympique Lyonnais, le Barça de la crampette. Scout, toujours prêt. Juste parce qu'il vidait quelques pintes nipponnes avec des huiles de la Fédé, un éditorialiste avisé avait fait de lui le backup de Waseige au Mondial 2002 : après avoir rempli sous-bocks de Corée et Thaïlande, René Desayere rejoint le Beerschot comme chef-scout. Au Standard, on pense aussi global mais on bosse local : Dessy débauche à Sprimont son recruteur pour l'Aca, Pascal Croughs. Tiroir-... C'est parti pour la tournée auprès des futurs abonnés. A Diegem... mais sans Jacobs, Anderlecht claque le forfait via Jova (deux fois) et le revenant De Sutter, Van der Brom exhibe Bouhna dans son jardin et teste Chavarria... au back droit (0-5). A Beringen, un ket de... 15 ans nommé Schrijvers en claque trois pour Genk (0-10), à l'autre bout de la pyramide de l'âge l'ex-back droit de Rijkaard au... Barça, Daniel Fernandez, impressionne. ... caisse. Mons et le Standard font la tournée des cités-carnaval, mais sans confetti : l'Albert gagne à Alost (1-2) et les Rouches petitement à Binche... mais avec le revenant Koen Daerden deux jours de suite (0-1). A Heppignies, les pompiers assermentent la buvette de justesse, Gnohéré bisonne pour Charleroi (1-3) sous les yeux d'un Abbas de retour en pleine forme : " Faites marcher votre tête " est venu dire le président en bas de tribune, et en plein de match, à son brave Notaro... Danger de curée. " Cyriac est inquiet, le Standard n'a plus d'ambition " : c'est son Mogi de manager qui le dit... l'occase de mettre le pied dans la porte mauve. Au Parc, Collin temporise : " Un type blessé huit mois ne nous intéresse pas ". Un peu comme Vargas, quoi... A Sclessin, de Sart place le doigt dans le fût percé des départs : Ogunjimi est annoncé, faites que la force du terril surpasse le charme de la plage de Palma. Et que le grand Marvin campe le nouveau Mémé version cacao. Gros titre. Bruges n'a pas oublié Dirar, il finalise avec son clone macédonien Trickovski. Collègue de l'élu en sélection, Pacovski fait son frotte-balles : " C'est notre Eden Hazard ". Cette fois, Mannaert en est sûr : " Bruges va jouer le titre. " Pas gagné : l'après-midi, les Gazelles se font frotter à Wetteren (2-2). Bacca 1, Tchité 0 : le Narco a frappé deux fois. C'est dimanche. La pancarte de la reprise est malinoise : sans ses Danois, le KaVé bourre les cageots à Wavria (P2) : 0-17 ! Même Vandenbergh a marqué. Et même quatre fois. Supers, les amicaux. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT" Mon modèle, c'est Ibrahimovic. "Dudu Biton. " Van den Brom ? Je serai patient... mais pas trop. "Roger Vanden Stock " Je veux un club qui joue le titre. "Gohi Bi Cyriac.