LUNDI

Mon Royaume... Encore trois briques investies à fonds perdus : les marteaux piqueurs boulonnent au Parc, le Sporting vire ses vieux sièges pour coller aux normes uefistes. Les habitués ont pu chiper leur vieux baquet pour la vitrine familiale, Roger Vanden Stock a filé le sien à la Fondation mauve pour collecter du flouze. Les scribouillards peuvent se torcher : la tribune presse s'efface pour un Espace VIP avec fauteuils cuirs à... 3.500 boulettes l'abo annuel.
...

Mon Royaume... Encore trois briques investies à fonds perdus : les marteaux piqueurs boulonnent au Parc, le Sporting vire ses vieux sièges pour coller aux normes uefistes. Les habitués ont pu chiper leur vieux baquet pour la vitrine familiale, Roger Vanden Stock a filé le sien à la Fondation mauve pour collecter du flouze. Les scribouillards peuvent se torcher : la tribune presse s'efface pour un Espace VIP avec fauteuils cuirs à... 3.500 boulettes l'abo annuel. ... pour un stade. L'après-midi pour la réception chez Picqué, VDS junior recause pourtant de transhumance : " La commune nous snobe, on compte sur la Région pour construire ailleurs... avant 2025 ". Pas gagné, chaque Mauve est reparti avec... une médaille. Si Mbokani avait zappé l'heure, Praet est venu comme un grand : pour ses 18 ans, il a passé son permis le matin même et va pouvoir jouer avec sa Mercedes GLK, prix catalogue 51.425 euros. A 800.000 roupies l'année, Dennis ne sentira rien passer. Cherche... Depuis Rabat, Gerets place ses pions : " Les Diables me branchent... si le Maroc me vire ". Et justement, Thans fait son Mannaert : il bigophone Riquet dans le dos de Mohamed VI. MPH a postulé pour cumuler sables et Diables, la Fédé a décliné : les Belges maintenant, c'est du sérieux. Vercauteren reprend à son compte son thème de la disponibilité : " Je suis intéressé... mais tant que Collin sera là, je n'ai aucune chance. " Lequel Collin jure les yeux dans les yeux, façon Leekens : " Un conflit d'intérêts ? Si oui, je démissionne. A Laeken, la paperasse s'entasse : parmi les dizaines de CV, on recense ceux de Lionel Charbonnier et... Alberto Bigon, le coach de Maradona à Naples de 1989 à 1991. ... coach. A Sclessin, Duchâtelet biffe la rumeur Ariel Jacobs : " Je veux un coach populaire auprès des fans. " Bien vu, Roland. Moins bien vu : le boss rouche a dîné avec... Vandereycken. A moins que Duchâtelet ne veuille renuméroter ses chaînes satellites ? Depuis ce soir, Marc Brys est dispo, Malines l'a viré. Il y a deux ans pour son embauche, le sphinx anversois parlait de " coup de foudre " : non, les amours ne sont plus ce qu'elles étaient. Van Veldhoven tient la corde du prochain dug-out malinois. Total baratin. Le marathon montois se clôt dans la pluie d'un Breydel sonnant creux : malgré Jarju et De Belder le Cercle de Van Eenoo se barre au barrage (3-2). Perbet était forfait, l'Albert tient son successeur : un Germano-Turc nommé Bahattin Köse (Bielefeld, ex-U21 turc) qui s'est fait expliquer le Doudou par Blondelle, croisé jadis en Allemagne. Scifo adoube le buffet teuton : " Jamais vu un type aussi puissant ". Parole de castard. Sauvez Willy ? " Je reste au Maroc, tout ça c'est du cirque " : Gerets feinte la marche arrière mais le ver est dans le fruit. Sur internet démarre une pétition pour le rapatriement du Lion brailleur... annoncé aussi à Monaco. D'ici là, Wilmots va chauffer la colle pour le Monténégro et Wembley : " Je le fais pour la Nation car j'avais d'abord refusé ". Prends ça, Long Couteau. Pour la suite, Willy peut déjà biffer Anthuenis : le bon Aimé est annoncé au... RC Malines, promu de D3. Pfaff casse un peu les Diables actuels : " En 82 déjà on aurait pu gagner le Mundial... si Gerets et moi on ne s'était pas cognés... " Encore ce satané Limbourgeois. Back to township. Le plan global Samy déprime au Lierse : le back Gaxa rebranche sa carcasse bafana vers la mère patrie et file aux Kaizer Chiefs. Hormis les vuvuzelas, pas sûr que le gars y perde au change. Sonck est pressenti comme coach de l'équipe... des joueurs-chômeurs. Avec entraînements prévus au centre fédéral de Tubize, autant que ça serve à quelqu'un. Vas-y, Franky. Les solariums d'Audenarde perdent des unités d'abonné : Frank De Bleeckere sort de sa retraite et intègre la CCA pour superviser les jeunes refs. Mais sans renoncer à ses mandats UEFA : tuer la poule aux £ufs d'or, pas fou non plus. Droit d'image. Leekens confesse ses péchés : " Les 90 %, c'était une faute de com' ". Voici donc la nouvelle version : " Mais si les bases sont posées, c'est grâce à moi ". PriceWaterhouse n'est pas convaincu : le sponsor perso de McTheKnife annule sa campagne, son VRP n'était " plus crédible pour incarner la confiance ". Carrément. Batavia. Les messes basses, dos tourné, ont la cote : Van Holsbeeck négocie avec l'entourage de John van den Brom, le coach à succès de Vitesse, les bobos du club batave éructent : " Ça ne se fait pas ". En Belgique, si... Anderlecht kiffe la tulipe, tous ses plans-coach sentent le fromage : on y pointe aussi Fred Rutten (ex-PSV) et Ronald Koeman. Danny Blind s'est toujours proposé, mais à l'aveugle. Rouche vintage. Le Standard va-t-il bientôt débaucher Wilmots/Gerets (au choix) à Laeken ? De fait, la maison rouche adopte la méthode brugeoise : elle happe pour l'Académie flopée d'ex-gloires pour jouer les coaches de ligne. JF Lecomte s'occupera des gardiens, Deflandre des arrières, Chauveheid (ex-Eupen) et Van Kets (ex-Saint-Trond, Le Mans) des attaquants. Reza n'en profitera pas : le violoniste canari veut palper trop aux normes de Pierre François, adieu donc Sclessin. Pareil pour Renard : Riga parti, le bail est caduc, Oli reste à Malines. Où Pacovski vient de signer... sur la confiance de Brys. Tournez manège, chutez dominos. Bip Bob. Ne jamais se fier à son Bob : après Vetokele et Mertens, Peeters puise dans la réserve gantoise le dénommé Hendrickx pour son Cercle des poètes. Et approche Coulibaly. Tout ça la veille du barrage aller, on frise la provocation. Rouche malheur. Malgré les ponts Courtrai-Standard (cf. Van Hout, Oussalah, Ciman, Gershon, Belhocine), Vanhaezebrouck ne sent pas trop Sclessin : il décline l'offre de T1 rouche. Traumatisé pas Genk, le Coach de l'année re-goûtera-t-il un jour au top ? Courtrai signe toujours du franchouillard : Kevin Dupuis, buteur de Châteauroux, devra cloner Veselinovic, reparti en gare de triage mauve. Vandendriessche se dirige vers Mons. Cercle d'hémoglobine. Le duel avait été muté en soirée pour la police, tenue par la Procession du Sang, un truc du folklore brugeois. Au final, c'est le Cercle qui ressort les veines à sec : Gand empile via Jorgensen... cité au Standard (1-5). Officiellement blessé, Smolders a dû relire les clauses en petits caractères de son prochain contrat : pas de chance Tim, tu seras bien vert et noir l'an prochain. Le Coq déchante. Le lustre s'est brisé : Westerlo patauge dans l'écume ostendaise (0-0), après 15 ans de D1 le FC Kuipje rebascule chez les mécréants de D2. Au Parc Astrid, on respire : fini les gamelles 6-0 et 5-0 d'antan. Eupen n'imitera pas Charleroi : le Panda perd le choc au sommet à Waasland-Beveren (2-0), adios la D1. Mais bonjour les Qataris : en tribune, Riga est venu apporter la caution d' Aspire. Le négatif... Sale temps pour le trésorier mauve : Suarez n'ira pas en Angleterre, aucune combine n'est possible pour dribbler le fameux quota des 75 % de caps. C'est bouché aussi côté espagnol : refroidi par ses démêlés avec l'Espanyol (Pareja) et Santander (Tchité), le Sporting veut des garanties bancaires - des quoi ? Jovanovic rassure les Mauves... et les Diables : " Je reste au Sporting... et je vais arrêter l'équipe nationale, place à la jeune génération ". ... est positif. Van Holsbeeck kiffe les Martens : après Maarten, le Sporting en palpe Guy, le fabricant des portiers genkois, censé remplacer De Wilde. Degraen fulmine : " Anderlecht râle quand Bruges lui pique son toubib... puis négocie dans le dos des autres ". C'est de saison. Praet accepte un prêt pour l'an prochain, le Cercle se propose comme banc d'essai. Mais sans prise en charge du salaire, merci d'avance. Mon très cher Sporting. Avant de refiler aux States, Abbas Bayat cède à Van Wijk : il y a accord verbal, le chauve à l'£il de verre va faire manager à l'anglaise, avec menotte sur les transferts. Et si Dom D'Onofrio lui pique sa place ? En coulisses re-bruisse la rumeur d'un rachat du Sporting par le frangin Luciano, dont le plan eupenois est refroidi par le deuil de D1 du Panda. Et comparé au Sporting bruxellois, celui du Pays Noir est bien plus pratique : au CA, il n'y a qu'un type qui siège à convaincre. Sauvé, le Ryan. Donk fait dinguer sa tirelire : la rumeur a bien fait de l'annoncer à Anderlecht, Ajax et Montpellier, le soldat brugeois rempile à la hausse au Breydel, horizon 2014. Leekens retrouve sa com' : " Ryan est mon nouveau Kompany ". Le crabe aux pinces gore. Ce fichu crabe a rattrapé le brave Walter, Baseggio récidive son cancer à la thyroïde : fini ballon et crampons, Walt repart pour 40 jours de cure avec passage en chambre d'isolement. Mais Walt reste un vrai Disney : " Je garde le sourire, le risque demeurera toute ma vie ". Vise ce cadre. Pour les Mauve, le démon des pénos frappe même via les autres : à l' Allianz Arena Robben enraye son disque, Drogba refile son chat noir à Van Buyten, Chelsea vaporise le Bayern et le ticket direct des Mauves pour le grand Bal. Posté en groupie derrière le but fatal, Gillet s'étrangle avec son écharpe rouge, en tribune Roger VDS et Madame en ont bouffé leur Kiki de blues. Et Van Holsbeeck de revendre sa culotte de peau achetée au fan-shop : va falloir jouer serré pour garder les cadors. Lukaku découvre le dilemme du c£ur tandis que Courtois et De Bruyne lancent le pogo, même Bruges festoie : grâce au succès londonien, le Club sera protégé au tirage. Qui tire Partizan cette fois-ci ? Pas du râpé. Chez Perbet, le péquet percute mieux que le jambon : le Standard annonce la signature imminente du pichichi, pourtant aiguillé vers Parme. Duchâtelet a gardé deux briques pour le Montois. La dernière transaction interbassins concernait Nong : qui donc gagnera au change ? C'est mon barrage. Le Buffalo place ses plumes en Europaligue, Gand et Cercle bouclent avec style une bête saison de D1 : Mboyo porte son crédit saisonnier à 14 barrettes, les jeunes Brugeois contribuent au show final (2-1). Sollied dit qu'il veut rester : " Mais avec droit de regard sur les transferts ". Les grincement de dents sont annoncés. A nous la D1. Rien de tel qu'une cure d'iode : Onana scotche les neuneus, Waasland-Beveren prend à Ostende le point pour sa remontée en D1 (1-1). Deux ans après la fusion réussie du SK défunt, l'élite va retrouver Radzinski et Cavens, les copains grabataires, leurs cannes et leurs dentiers. Mais pas les Pfaff : Zean-Marie et Carmen annoncent qu'ils vont refaire leur vie en Allemagne. Jan n'est plus Sterk.Caje, le chien de Michel D'Hooghe, a le poil triste : son modèle humain fond en larmes en salle de presse du Kuipje, Ceulemans s'en va après onze saisons de Campine. Pour sa dernière à Westerlo, Eupen ne lui a même pas laissé les trois pions (1-1). AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORTPAR ERIK LIBOIS -