LUNDI

Perte totale. A Lokeren, Philips avait inventé le maintien calculé sur trois ans. Ivan De Witte booste à son tour le marché de la calculette : " Au lieu de diviser les points en deux, je propose de garder... les deux tiers ". Pas à dire, un play-gantois pourri, ça fait délirer. Sur sa lancée, Ivan-l'ex-Terrible dézingue même son propre rejeton : " Je n'exclus pas un retour à un championnat classique à 18 ". Foi de RVDS, ce Père Noël est une ordure.
...

Perte totale. A Lokeren, Philips avait inventé le maintien calculé sur trois ans. Ivan De Witte booste à son tour le marché de la calculette : " Au lieu de diviser les points en deux, je propose de garder... les deux tiers ". Pas à dire, un play-gantois pourri, ça fait délirer. Sur sa lancée, Ivan-l'ex-Terrible dézingue même son propre rejeton : " Je n'exclus pas un retour à un championnat classique à 18 ". Foi de RVDS, ce Père Noël est une ordure. Bueno Latino. Ambiance salsa au Parc : Vargas retrouve le terrain et le Sporting a flairé un certain... Pabon, un puncheur colombien retenu si Suarez devait partir. Filez sur YouTube... et baissez la tête : les mines du garçon sentent le soufre. Réveillé par le transfert du collègue Hawsawi, Chippie entonne sa complainte bisannuelle : Wilhelmsson implore DG Herman de le rapatrier. Epargne-pension. Eden peut préparer la caipirinha et les mini-burgers, Wilmots rempile pour deux ans comme T2 diabolique. Le rouche semble hype côté staffs : Renard paraphe son plan quinquennal, après deux saisons de portier du Standard, Oli intégrera le cadre technique pour trois ans. Poudre aux yeux. L'ex-sniffeur aime toujours la poudre, Daum révèle son secret : " J'ai toujours dans ma poche une cartouche de la guerre 14-18, cadeau d'une vieille Colonaise rescapée des deux conflits ". 1-0, cuirassé coulé : avec un seule balle, Herr Christoph assure le score Daum. Du fond du c£ur. Muamba réintègre sa masure londonienne, à Livourne 8.000 tifosi communient pour feu Morosini. A Laeken, personne ne suit les news : l'Union belge renonce aux examens cardiaques obligatoires, Steven Martens n'a pas trouvé assez de toubibs et opte pour une simple campagne d'info. A Bruges, l'ex-boss de Houba Street donne le la : Michel D'Hooghe impose dans sa chère clinique les tests de dépistage pour tous les jeunes du Club. A vendre, pelisse d'ours. Pas encore de moumoute oursonne à sa taille mais déjà un grain de folie au Kiel pour le bizutage de Koster : " Je veux amener le Beerschot aux play-offs dans les trois ans ". Précision : Adrie a signé... deux saisons, comme toujours Daum n'aura qu'à passer derrière. Vanoppen félicite son VRP : " Koster est plus qu'un coach, il est jovial et communique clairement, les sponsors sont contents ". Prends ça, Mathijssen. Adrie peut se mettre à la calligraphie : le Kiel rapatrie Funso Ojo, un ex-produit local paumé au PSV. Contrôles radar. A Gand, Lepoint reprend l'entraînement, Louwagie va devoir contacter l'assureur pour savoir qui crache au bassinet. Son pote-buveur Bruzzese signe à Zulte : avec un coach-flic, le garçon peut prévoir l'alcotest. Sex-toys. A quatre jours du premier tour, DSK ressurgit... à Bruges. Une gazette flamande a osé le parallèle : le porte-parole du Cercle est accusé de harcèlement et attouchements féminins. Le prochain candidat N-VA au perron brugeois quitte la politique, il aurait même surchauffé au passage d'une simple cycliste. Et c'était pas Madame Gilbert. Ôte-toi de là. A Santa Fe, on capte bien Al-Jazeera Riyad. Libéré de MPH, Nicolas Frutos re-postule donc au Parc : " Je suis prêt, je viens demain comme T1 s'il le faut ". Ça menace même de l'intérieur, le Sporting propose pour vos smartphones un jeu online où chacun peut... remplacer Jacobs. Depuis Metz, Dominique D'Onofrio tacle son successeur : " Avec un tel noyau le Standard devait jouer champion ". A Malines, De Boeck postule pour le siège bancal de Brys : le trésorier se les pourlèche, la tribune accueillera bientôt la nouvelle poule de Glen, une jolie effeuilleuse du Nord. Reste plus qu'à tirer Boeckx de Gand, les ex-Casernes vont faire le plein d'hormones. Etoile mauve. Ceux qui avaient caricaturé l'ex-comité en cheftains nazis peuvent ressortir les stencils : le Beerschot remet la délation au goût du jour, Vanoppen attaque la... licence de l'Antwerp et réclame sa chute en D3. En réaction le Great Old bannit Eddy Wauters du Bosuil, le papet aurait joué les taupes. De nuit, des fans du matricule 1 maculent les murs du Kiel de mentions War is on ( La guerre est ouverte). A Anvers, c'est confirmé : l'Hôpital moque toujours la Charité. Le foot, on s'en fout. Bleu de toi. Gagner l'Euro 2000 belgo-batave crée des attaches : toujours logé près de Bruxelles, l'ex-coach des Bleus Roger Lemerre est cité pour conduire les jeunes du Brussels, avec passerelles vers Sclessin et Gand. Après Charbonnier à Bleid et Deschamps chahuté à Marseille, ne manque plus que Barthez pour l'équipe corpo des Kings of Comedy. Pour Blanc, c'est niet : " Je ne suis intéressé que par Chelsea... en cas de bonne offre ". Cher Lucien. Van Holsbeeck revient d'un stage d'observation à Barcelone : " Tout s'y décide en petit comité, on va adapter le même modèle ", glisse DG Herman - sors de ce corps, Luciano. Le discours convainc David Henen : le jour même de ses 16 ans, la pépite mauve reluquée par Man Utd reçoit la crème et la gâteau, un contrat pro de trois ans. Mais avec Praet, qui a le meilleur argent de poche ? Voyage en montgolfière. Au Standard, Ezekiel éclaire son destin liégeois, tout s'est joué dans un... bidet : " Je devais signer à Bruges en janvier mais j'avais les pieds gelés... et un bain brûlant les a rendus tout flasques ". Après avoir testé le Daout du cheptel public, Pierre François tente l'échappée en montgolfière : Freddy Tacheny, ex-n°2 RTL Belgique, va pondre la com' et le marketing. Les anciens rôdent toujours : Benjamin Scopel quitte l'Académie pour Genk, c'est le fils de l'ancien concierge... viré par la nouvelle direction. Cassez ma voix. Perbet rêve déjà de râper les défenses du Calcio : Parme veut s'offrir le Taureau montois mais cet ingrat de Leone décline, il veut plus de bidoche. Berthelin la joue Castafiore : en visite aux Restos du C£ur, le Ch'ti jure de chanter en concert. " Le ridicule ne tue pas quand on peut aider ". Encore que. Exotica. Confondre un Nippon souriant et un Turc chauve et brailleur, c'est possible : l'AC Milan, annoncé sur les traces de Bolat, kifferait... Kawashima. Sonck en a bien soupé du Lisp, il refuse de rempiler et se donne encore deux ans : " Par exemple dans le Golfe ". Juré : au retour, Wesley rachète le tout Ninove. Sam casse Bob... Devant le jury d'appel pour Wasyl, l'arbitre Loeman cède : il a bien foiré à Saint-Trond. Le brave Sam a mal choisi son moment : le patron de la CCA Jeurissen réclame 15 % de hausse pour ses refs. " Soyez plus pros alors ", rétorquent les clubs. ... Ivan casse Ivan... De Witte prolonge de trois semaines : les pros devaient choisir un successeur parmi trois mystérieux élus, le vote est encore reporté. Le bon Ivan n'échappe pas au savonnage pour ses élucubrations arithmétiques : les play-offs sont reconduits pour un an, et toujours en divisant les points par deux. Sale coup pour les vendeurs de Casio. ...Steven casse les gros. CEO Martens a eu gain de cause : la Ligue pro vote le principe d'une Coupe calquée sur les tableaux du tennis, avec tirage au sort intégral et sans têtes de série. Avantage dehors. ... et Hervé casse Abbas. 22 h 13 en Floride, Abbas Bayat entérine l'accord du jury des licences mais le feu vert aura coûté cher : Tonton aurait finalement douillé 450.000 euros en vieilles casseroles. Le soir à Dender, Verbist marque du dos sur relance du portier adverse. De sa cellule namuroise, Kagé n'a pas rigolé avec ses potes : DJ RV est incarcéré pour trafic de... fausses fiches de paie. Qu'en pense le manager des licences ? Derrière la mouise du Zèbre, il reste le Dogue décharné : la Fédé décrète le forfait général pour l'Olympic. Le carré gagnant. Loeman in, Spreutels out : en appel, Wasyl garde ses quatre matches. Malgré les trémolos du Danny en toge : " Mon client est le joueur le plus haï de Belgique, seul sur un parking il se ferait attaquer ". Marcin revient pour la clôture... face au Standard. Pour info, Axel n'est plus là. Le Canari ne rit plus. Le premier stade belge multifonctions va croupir en D2 : Reynaldo fesse Saint-Trond, Westerlo arrache le tour final, Vander Elst retrouve l'antichambre (1-4). Avec ou non les escort-girls de l' Hôtel Stayen ? Comme Capri, Courtrai c'est fini : Gand empile, Van Hout palpe le vent, le trio Mboyo-Brüls-Padt fait le job et s'accroche pour le podium (1-4). Allez l'Albert. 17 points sur 21, Scifo fait bien recracher le Dragon : à Lokeren, le Mons d'Enzo place ses orteils en finale des PO2, Perbet a glissé les siens pour une 25e boulette (1-2). Auteurs de doublés au Lierse (2-2) et contre Zulte (3-1), Van Eeno et Losada gardent le Cercle et le Beerschot dans la loterie, Bossut s'est encore pris pour Arconada. A Leuven, on aime aussi la Liga : pour le Clasico ibérique, OHL avance son kick-off et toque sur la tête à Malines, gage de premier succès en PO2 malgré Gorius-le-Genkois force 15 (4-2). Les huîtres sont bien passées : le chef-coq louvaniste avait cédé ses fourneaux au meilleur écailler du Nord. Tout nu. Bredene-Plage reste connue pour sa percée dans le secteur du naturisme. Le cercle de foot prolonge la tradition de l'effeuillage, le SV s'incline 0-6 face à Oostnieuwkerke et aligne un record national : 0 point sur 87, 144 buts encaissés ! Faut dire que le trésorier a foiré, tous les joueurs sont partis et seuls des juniors sont alignés. Sur ce, tous à la mer. Et à poil. Les Mauve au bal. Soir d'élections hexagonales, Bruges et Anderlecht jouent l'accordéon-musette : les Mauves reprennent quatre points de champ, Coach Ariel a piqué au confrère son propre score Daum pour un vrai choc de la daube (0-1). La thérapie brève tenue en semaine au Parc entre joueurs a porté ses fruits : Mbokani écrase un débat rase-mottes, Dieu offre déjà l'Elysée à son Sporting. Van Holsbeeck résume : " Dieu est trop bon pour le Belgique ". A Bruges, le duo Figueras-Högli fait vaciller le front de gauche, seul Vleminckx a touché l'extrême-droite du poteau de Proto, venu pour le kick-off JPP aurait souri. Daum peut retourner mâchonner sa cartouche porte-bonheur. Et Carl regretter ses tweets : " Paraît que Bruges va en appel ", raillent Sir Romelu, live from London, et... l'attaché de presse mauve. Coup de grisou. " A Genk, le Standard se remet dans la course " : l'espace d'une mi-temps, Tchité valide les dires de Pierre François. Passé la pause, les Rouches déploient le manuel du parfait boiteux : Poco a oublié de sortir ses boules Quiès, Batshuayi disjoncte de la semelle, Tchité et Bolat essuient les plâtres. Le Standard teste le foot à neuf et Van Damme les gants sur les tatoos : seuls Benteke et les Clijsters Sisters ont apprécié (3-2). Genk flaire déjà le dauphin brugeois, le Standard peut se brosser pour le barrage. Mémé au formol avec Cyriac, Michy dans le coin des punis : la semaine prochaine, si on mettait Benteke ? Ben non. AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT PAR ERIK LIBOIS