LUNDI

Façon semelle. A côté du bonnet de bain sur l'étagère, Tchité a aussi son Soulier d'Ebène 2007. Mémé est re-nominé pour le moulage 2012, face à deux autres fans de passeports (Cyriac et Kouyaté) et un chanteur de gospel (Akpala). Mbokani est nominé mais ne viendra pas, question d'habitude. Sa Ferrari a été repérée au Parc sur un parking... moins-valides, mais l'usager était d'accord. Avec la passion, le handicap s'envole.

Jacky le croqué. La damnation du Kiel a encore frappé : Mathijssen est le 8e coach en dix ans à passer le tableau noir à gauche, les démentis en cinq langues étaient bien du flan. Vu le boycott média du Politburo local, Jacky est sommé de la boucler sous peine de prendre la porte - cherchez l'erreur. Coupe salariale en vue, Losada relance son pote du Rocher, Kagelmacher. Au moins à Monaco, l'oseille reste fraîchement coupée.

Forza Lokeren. La Ligue pro vante le trois-quarts temps : elle biffe le barrage pour l'Europe des fois que Lokeren remporterait les PO2 (applaudissements nourris sur les bancs du Standard, barragiste théorique). Mons, Beerschot et Zulte (colistiers de PO2). Daknam étant non-conforme pour l'Europe, la Waes Factory vise le Kuipje et... le Heysel, un site porte-bonheur pour les détaillants en pneus.

Au piquet. La clinique d'Harelbeke soigne un patient commotionné : la veille, le coach des U15 de Stasegem (P4) s'est fait cogner contre... un poteau de but par un père vexé de la sortie de son fils. Au final, le... gamin est exclu du club. Chassez ces soucis que je ne saurais voir.

MARDI

Les Misérables... La richesse reste une affaire de c£ur... mais quelques liasses peuvent y contribuer : selon une enquête, la dringuelle moyenne du footeux de D1 atteint 210.929 euros annuels. Si la dèche vous frappe, apprenez la jongle en région brugeoise : le salaire-type du Club tape à 407.254 euros, 46 % de plus qu'à... Anderlecht et dix fois le barème d'OHL ! Ne nous emballons pas : Lio-le-nabot du Camp Nou touche 26 fois la pige d'Almebäck.

... anno 2012. A Malines, Bjarni Vidarsson fait scandaleusement baisser la moyenne de ses pairs : le cadet de l'Arnar circulaire carbure à... 50 euros le mois. Sa blessure serait antérieure au transfert, le Kavé a donc coupé les robinets, les visites médicales sont bien faites pour les chèvres. A Gand, Lepoint gronde : " On ne me paie plus, je suis comme un chômeur ". Van Holsbeeck paraphrase Louwagie : " On n'est pas un CPAS ". La saillie est pour Vermeersch, un ex-ennemi redevenu ami puis encore ennemi, qui veut son dû sur le transfert d'Aoulad, lequel (dixit DG Herman) ne palpait que 500 boulettes à Meulebeek. Dix fois le tarif Bjarni, quand même.

Rase-mottes. A OHL, le rond central regorge de poils : Jef De Bie, un réputé barbier local, a installé son fauteuil amovible... et le président local dedans. Après passage du blaireau, Jan Callewaert a retrouvé sa peau de bébé, car le boss avait juré ne se re-raser qu'une fois le maintien assuré. Naguère, les barbus militants espéraient un gouvernement.

J'y vais, j'y vais pas ? A Bleid, Charbonnier poursuit sa peoplisation : le druide gaumais exhibe un sms de Djibrill Cissé, le tatoué de QPR promet son aide. Faudrait savoir : le contact de Djib, M. Pokora, de passage à The Voice chez BJ & Co, dit s'en battre de la relance du Pânis (tré)panné. Notez : l'autre dimanche à la buvette, Francis a déjà morflé la sono.

MERCREDI

Je dirais même plus. La violence est affaire de nuances. Maître Juhasz, bâtonnier près du barreau mauve, anticipe la séance du comité : " Wasyl ne mérite aucune suspension, c'est juste son style de jeu ". Le chroniqueur Hugo Camps tique : " Il faut déporter ce Polonais dans un camp ukrainien ". Au moins, l'auteur rejoint le coach polak : Wasyl doit aller à l'Euro. Karatéka à ses heures, Dante Brogno devra comparaître : " Si je m'appelais Dupont, on n'en parlerait même pas ".

Licence de quille. Distribution de diplômes à Houba Street : 13 clubs de D1 décrochent leur belle licence, seuls les trois resquilleurs du fond (Beerschot, Lierse et Courtrai) devront écrire un peu plus droit. Les dettes privées, on s'en tamponne toujours : la dèche totale de l'élite atteint sept millions. Et sans les pépettes de Lukaku, Carcela, Witsel, etc., on serait à... 32 briques.

Clones en stock. " Un mix de Valbuena et Pastore " : Christian Negouai vante son poulain Reda Jaadi, néo-pro du Standard. Pas de jaloux, le frangin évolue en U17... au Parc Astrid. Bruges teste Filip Kostic (19 ans, Radnicki) : " C'est le sosie de Dirar ", souffle un scout. Aussi côté portefeuille : malgré son test v02Max réussi, le Serbe repart chez lui, les Balkans paient encore mieux. Question clones, Anderlecht a repéré un autre Paul Taylor : il est guinéen, se nomme Diallo et joue à Emmels... en P4 liégeoise ! Promis-juré : le sbire vient de briller contre Sourbrodt et La Reid.

Marchienne de vie. Marchienne est mort, vive le Mambourg : la Ville de Charleroi va rénover le Stade Abbas Bayat... pardon, du Pays de Charleroi. Même que l'enceinte aura 14.000 baquets et sera multifonctionnelle : avec ring de boxe et stand fléchettes pour Tonton et ses copains ultras ? Le démontage annoncé pour novembre ne plaît pas au président : le Zèbre est allergique à la poussière.

JEUDI

FC Haïku... A Bruges, Daum tient salon : " Je vous conseille de lire Sun Tzu ". Pour info, Sun Tzu n'a rien d'un truqueur de matches en bord de Nèthe, c'est un général chinois du VIe siècle obsédé par la copie des stratégies adverses. De fait : du Daum pur jus, à peine bridé. Après les GPS et les cours de cuisine, Mannaert va devoir prévoir le prof de chinetoque.

... et SC Tweet. Akpala adopte la méthode Hoefkens : malgré le mépris de ses chefs, le Nigérian veut signer à vie au Club et le tweete aux fans réunis. Preuve que le tchat rend maboul : même heure à Bruxelles, Kljestan promet d'attirer au Parc le carré Messi-CR7-Rooney-Zlatan, d'apprendre le français avec Jacques Brel et de mimer la suave Dougie Dance en cas de titre mauve. Deux solutions : soit Miss Kljestan s'y colle, soit Sacha suit des leçons. Mais de grâce, pas chez le prof à Gillet.

La bourse ou la mort. A 107 % le ratio salaires/recettes, le Lierse a rendu dingue le premier Platini venu. Mais ça passe : le directeur financier transforme en actions les 26 briques de dettes, on repart pour un tour. Preuve que le flower power re-blinque au Lisp, même Sonck veut bien rétrécir son salaire, contrat de deux ans à la clé : " De toute façon, je reste meilleur que tous ces kets de 20 ans qui courent en D1 ". La fiche de paie dégonfle, le cou toujours pas. Ayew passe aussi à l'essorage : le frère de est jugé trop gros et doit se coltiner des séances d'affinage.

VENDREDI

Le mercato de Toto. Le Comité belge d'Arbitrage déboute Saint-Trond, Goor n'a violé aucun règlement. Les arbitres précisent qu'à l'avenir un club en soucis financiers ou de blessures pourra transférer... hors-mercato ! Après Bosman et Oulmers, la FIFA va encore être contente.

Excès d'excellence. La vanne a deux balles frise la décote au Tondreau, Vande Walle ne sera pas prolongé. " Trop bon, on risque de nous le piquer en cours de saison, " a jugé Leone, toujours très décalé dans l'anticipation. Lâchons les bons, gardons les médiocres : ceux-là, c'est sûr, on ne nous les prendra pas. Ibou et Blondelle s'en vont aussi, leur option n'est pas levée.

N'oubliez pas le guide. " En play-offs, on peut faire comme le Standard l'an passé ". Visiblement, Benteke a parlé trop vite : Genk domine Bruges mais oublie les buts, l'erreur fatale face aux robots daumisés. Vazquez enroule pour la minute Sterchele, Akpala ajoute son 10e obole en neuf semaines (2-0) ! " Seule compte la victoire, je ne vise pas l'Oscar du Spectacle ", résume Herr Christoph pour ceux qui n'auraient pas pigé. Refaelov a mis son pointu dans la narine à Bailly, la visite guidée à l'hosto local est assurée par Michel D'Hooghe. A la mi-temps, Coosemans étrenne son nouveau job : stopper les pénos des fans, avec une Smart blauw-zwart pour le vainqueur. Une auto, pas un smartphone - ça, c'est pour Cousin Stijnen.

SAMEDI

Une année n'est pas l'autre. De retour du désert saoudien, Nzolo avait les yeux cernés. Un but hors-jeu et deux pénos zappés plus tard, le Standard repart de Gand avec des stats intactes face au top 6 : 0 point sur 18 en déplacement, 1-17 pour l'actif marquoir ! De fait, le trio Coulibaly-Ljubijankic-Mboyo a cadré mieux que le duo Tchité-Bia, et Riga de ressortir son grand mouchoir et sa coiffe-coquille d'£uf (3-0). Et si Don José essayait l'équipe B ? Car vendredi, c'est du mauve qui vient à Sclessin.

Ced est mort, vive Jérem. Malgré le nouveau complot arbitral du hors-jeu bidon, Perbet passe au Beerschot sa 23e salve et raye Roussel des tablettes locales. Ibou sort une frappe estampillée Premier League, Werner garde enfin ses gants secs et sa feuille propre (2-0). Pointons aussi le duo styliste Iachtchouk-Van Eeno à Malines-Cercle (0-3), la 9e rose en 11 matches d'Harbaoui à Lokeren-Zulte (1-1) et l'énième commérage de Sonck à OHL-Lierse (1-1). Les play-offs 2, y a que ça de vrai.

Tous à Montaigu. Les 245 fans de Westerlo ont bien fait de suer des pieds les 25 bornes de Montaigu (Scherpenheuvel) : la bigoterie percute, pour la... 13e fois d'affilée la Goor Factory coupe les ailes du Canari, Ngolok (deux buts) envoie Saint-Trond direction l'antichambre (3-2).

DIMANCHE

Tous à l'Est. On dira ce qu'on veut, Abbas Bayat reste un explorateur : Charleroi accueille en test trois jeunes... Sud-Coréens. Double avantage : s'ouvrir un marché émergent et, en cas d'échec sportif, garder un accès aux camps de travail du voisin du Nord. Demandez donc au gars revenus du Mondial 2010, les poches pleines de défaites.

Jackson Twice. Odjidja va devoir tirer sur ses crolles : West Bromwich voit en lui le nouveau Fellaini mais en moins cher, huit briques seulement. Un autre cool guy est moins lucky : Genk ne retient pas Vanden Borre, Anthony va encore devoir débrancher l'électroménager. Julie Ghoos aka Miss Limbourg est triste aussi : avec son Thibaut Courtois c'est fini, l'idylle n'a pas résisté aux 1.655 km entre Hasselt et Madrid.

Un fishstick pour Ariel. " La pression, on connaît " qu'ils disaient. Pas tant que ça : Anderlecht bouffe du stress face à Courtrai, Monrose place son épine, Mbokani sauve la mise (1-1). A Bruges, la Gazelle se sent très, très, très légère. Et Jacobs de refaire son cauchemar du printemps : un début de play-offs pourrave, et tout part en sucette. Ou était-ce un poisson d'avril ? Rayon humour, celui de De Wilde est plus triste que Vande Walle, mais l'épilogue est pareil : Flupke quitte le Parc après cinq ans. Hasi sera-t-il bientôt tout seul !

" Anderlecht ? Je préfère jouer gratis au Standard. "

Réginal Goreux

" Neuf millions de Belges veulent qu'on se plante. "

Herman Van Holsbeeck

" Daum est un deuxième Gerets. "

Carl Hoefkens.

Façon semelle. A côté du bonnet de bain sur l'étagère, Tchité a aussi son Soulier d'Ebène 2007. Mémé est re-nominé pour le moulage 2012, face à deux autres fans de passeports (Cyriac et Kouyaté) et un chanteur de gospel (Akpala). Mbokani est nominé mais ne viendra pas, question d'habitude. Sa Ferrari a été repérée au Parc sur un parking... moins-valides, mais l'usager était d'accord. Avec la passion, le handicap s'envole. Jacky le croqué. La damnation du Kiel a encore frappé : Mathijssen est le 8e coach en dix ans à passer le tableau noir à gauche, les démentis en cinq langues étaient bien du flan. Vu le boycott média du Politburo local, Jacky est sommé de la boucler sous peine de prendre la porte - cherchez l'erreur. Coupe salariale en vue, Losada relance son pote du Rocher, Kagelmacher. Au moins à Monaco, l'oseille reste fraîchement coupée. Forza Lokeren. La Ligue pro vante le trois-quarts temps : elle biffe le barrage pour l'Europe des fois que Lokeren remporterait les PO2 (applaudissements nourris sur les bancs du Standard, barragiste théorique). Mons, Beerschot et Zulte (colistiers de PO2). Daknam étant non-conforme pour l'Europe, la Waes Factory vise le Kuipje et... le Heysel, un site porte-bonheur pour les détaillants en pneus. Au piquet. La clinique d'Harelbeke soigne un patient commotionné : la veille, le coach des U15 de Stasegem (P4) s'est fait cogner contre... un poteau de but par un père vexé de la sortie de son fils. Au final, le... gamin est exclu du club. Chassez ces soucis que je ne saurais voir. Les Misérables... La richesse reste une affaire de c£ur... mais quelques liasses peuvent y contribuer : selon une enquête, la dringuelle moyenne du footeux de D1 atteint 210.929 euros annuels. Si la dèche vous frappe, apprenez la jongle en région brugeoise : le salaire-type du Club tape à 407.254 euros, 46 % de plus qu'à... Anderlecht et dix fois le barème d'OHL ! Ne nous emballons pas : Lio-le-nabot du Camp Nou touche 26 fois la pige d'Almebäck. ... anno 2012. A Malines, Bjarni Vidarsson fait scandaleusement baisser la moyenne de ses pairs : le cadet de l'Arnar circulaire carbure à... 50 euros le mois. Sa blessure serait antérieure au transfert, le Kavé a donc coupé les robinets, les visites médicales sont bien faites pour les chèvres. A Gand, Lepoint gronde : " On ne me paie plus, je suis comme un chômeur ". Van Holsbeeck paraphrase Louwagie : " On n'est pas un CPAS ". La saillie est pour Vermeersch, un ex-ennemi redevenu ami puis encore ennemi, qui veut son dû sur le transfert d'Aoulad, lequel (dixit DG Herman) ne palpait que 500 boulettes à Meulebeek. Dix fois le tarif Bjarni, quand même. Rase-mottes. A OHL, le rond central regorge de poils : Jef De Bie, un réputé barbier local, a installé son fauteuil amovible... et le président local dedans. Après passage du blaireau, Jan Callewaert a retrouvé sa peau de bébé, car le boss avait juré ne se re-raser qu'une fois le maintien assuré. Naguère, les barbus militants espéraient un gouvernement. J'y vais, j'y vais pas ? A Bleid, Charbonnier poursuit sa peoplisation : le druide gaumais exhibe un sms de Djibrill Cissé, le tatoué de QPR promet son aide. Faudrait savoir : le contact de Djib, M. Pokora, de passage à The Voice chez BJ & Co, dit s'en battre de la relance du Pânis (tré)panné. Notez : l'autre dimanche à la buvette, Francis a déjà morflé la sono. Je dirais même plus. La violence est affaire de nuances. Maître Juhasz, bâtonnier près du barreau mauve, anticipe la séance du comité : " Wasyl ne mérite aucune suspension, c'est juste son style de jeu ". Le chroniqueur Hugo Camps tique : " Il faut déporter ce Polonais dans un camp ukrainien ". Au moins, l'auteur rejoint le coach polak : Wasyl doit aller à l'Euro. Karatéka à ses heures, Dante Brogno devra comparaître : " Si je m'appelais Dupont, on n'en parlerait même pas ". Licence de quille. Distribution de diplômes à Houba Street : 13 clubs de D1 décrochent leur belle licence, seuls les trois resquilleurs du fond (Beerschot, Lierse et Courtrai) devront écrire un peu plus droit. Les dettes privées, on s'en tamponne toujours : la dèche totale de l'élite atteint sept millions. Et sans les pépettes de Lukaku, Carcela, Witsel, etc., on serait à... 32 briques. Clones en stock. " Un mix de Valbuena et Pastore " : Christian Negouai vante son poulain Reda Jaadi, néo-pro du Standard. Pas de jaloux, le frangin évolue en U17... au Parc Astrid. Bruges teste Filip Kostic (19 ans, Radnicki) : " C'est le sosie de Dirar ", souffle un scout. Aussi côté portefeuille : malgré son test v02Max réussi, le Serbe repart chez lui, les Balkans paient encore mieux. Question clones, Anderlecht a repéré un autre Paul Taylor : il est guinéen, se nomme Diallo et joue à Emmels... en P4 liégeoise ! Promis-juré : le sbire vient de briller contre Sourbrodt et La Reid. Marchienne de vie. Marchienne est mort, vive le Mambourg : la Ville de Charleroi va rénover le Stade Abbas Bayat... pardon, du Pays de Charleroi. Même que l'enceinte aura 14.000 baquets et sera multifonctionnelle : avec ring de boxe et stand fléchettes pour Tonton et ses copains ultras ? Le démontage annoncé pour novembre ne plaît pas au président : le Zèbre est allergique à la poussière. FC Haïku... A Bruges, Daum tient salon : " Je vous conseille de lire Sun Tzu ". Pour info, Sun Tzu n'a rien d'un truqueur de matches en bord de Nèthe, c'est un général chinois du VIe siècle obsédé par la copie des stratégies adverses. De fait : du Daum pur jus, à peine bridé. Après les GPS et les cours de cuisine, Mannaert va devoir prévoir le prof de chinetoque. ... et SC Tweet. Akpala adopte la méthode Hoefkens : malgré le mépris de ses chefs, le Nigérian veut signer à vie au Club et le tweete aux fans réunis. Preuve que le tchat rend maboul : même heure à Bruxelles, Kljestan promet d'attirer au Parc le carré Messi-CR7-Rooney-Zlatan, d'apprendre le français avec Jacques Brel et de mimer la suave Dougie Dance en cas de titre mauve. Deux solutions : soit Miss Kljestan s'y colle, soit Sacha suit des leçons. Mais de grâce, pas chez le prof à Gillet. La bourse ou la mort. A 107 % le ratio salaires/recettes, le Lierse a rendu dingue le premier Platini venu. Mais ça passe : le directeur financier transforme en actions les 26 briques de dettes, on repart pour un tour. Preuve que le flower power re-blinque au Lisp, même Sonck veut bien rétrécir son salaire, contrat de deux ans à la clé : " De toute façon, je reste meilleur que tous ces kets de 20 ans qui courent en D1 ". La fiche de paie dégonfle, le cou toujours pas. Ayew passe aussi à l'essorage : le frère de est jugé trop gros et doit se coltiner des séances d'affinage. Le mercato de Toto. Le Comité belge d'Arbitrage déboute Saint-Trond, Goor n'a violé aucun règlement. Les arbitres précisent qu'à l'avenir un club en soucis financiers ou de blessures pourra transférer... hors-mercato ! Après Bosman et Oulmers, la FIFA va encore être contente. Excès d'excellence. La vanne a deux balles frise la décote au Tondreau, Vande Walle ne sera pas prolongé. " Trop bon, on risque de nous le piquer en cours de saison, " a jugé Leone, toujours très décalé dans l'anticipation. Lâchons les bons, gardons les médiocres : ceux-là, c'est sûr, on ne nous les prendra pas. Ibou et Blondelle s'en vont aussi, leur option n'est pas levée. N'oubliez pas le guide. " En play-offs, on peut faire comme le Standard l'an passé ". Visiblement, Benteke a parlé trop vite : Genk domine Bruges mais oublie les buts, l'erreur fatale face aux robots daumisés. Vazquez enroule pour la minute Sterchele, Akpala ajoute son 10e obole en neuf semaines (2-0) ! " Seule compte la victoire, je ne vise pas l'Oscar du Spectacle ", résume Herr Christoph pour ceux qui n'auraient pas pigé. Refaelov a mis son pointu dans la narine à Bailly, la visite guidée à l'hosto local est assurée par Michel D'Hooghe. A la mi-temps, Coosemans étrenne son nouveau job : stopper les pénos des fans, avec une Smart blauw-zwart pour le vainqueur. Une auto, pas un smartphone - ça, c'est pour Cousin Stijnen. Une année n'est pas l'autre. De retour du désert saoudien, Nzolo avait les yeux cernés. Un but hors-jeu et deux pénos zappés plus tard, le Standard repart de Gand avec des stats intactes face au top 6 : 0 point sur 18 en déplacement, 1-17 pour l'actif marquoir ! De fait, le trio Coulibaly-Ljubijankic-Mboyo a cadré mieux que le duo Tchité-Bia, et Riga de ressortir son grand mouchoir et sa coiffe-coquille d'£uf (3-0). Et si Don José essayait l'équipe B ? Car vendredi, c'est du mauve qui vient à Sclessin. Ced est mort, vive Jérem. Malgré le nouveau complot arbitral du hors-jeu bidon, Perbet passe au Beerschot sa 23e salve et raye Roussel des tablettes locales. Ibou sort une frappe estampillée Premier League, Werner garde enfin ses gants secs et sa feuille propre (2-0). Pointons aussi le duo styliste Iachtchouk-Van Eeno à Malines-Cercle (0-3), la 9e rose en 11 matches d'Harbaoui à Lokeren-Zulte (1-1) et l'énième commérage de Sonck à OHL-Lierse (1-1). Les play-offs 2, y a que ça de vrai. Tous à Montaigu. Les 245 fans de Westerlo ont bien fait de suer des pieds les 25 bornes de Montaigu (Scherpenheuvel) : la bigoterie percute, pour la... 13e fois d'affilée la Goor Factory coupe les ailes du Canari, Ngolok (deux buts) envoie Saint-Trond direction l'antichambre (3-2). Tous à l'Est. On dira ce qu'on veut, Abbas Bayat reste un explorateur : Charleroi accueille en test trois jeunes... Sud-Coréens. Double avantage : s'ouvrir un marché émergent et, en cas d'échec sportif, garder un accès aux camps de travail du voisin du Nord. Demandez donc au gars revenus du Mondial 2010, les poches pleines de défaites. Jackson Twice. Odjidja va devoir tirer sur ses crolles : West Bromwich voit en lui le nouveau Fellaini mais en moins cher, huit briques seulement. Un autre cool guy est moins lucky : Genk ne retient pas Vanden Borre, Anthony va encore devoir débrancher l'électroménager. Julie Ghoos aka Miss Limbourg est triste aussi : avec son Thibaut Courtois c'est fini, l'idylle n'a pas résisté aux 1.655 km entre Hasselt et Madrid. Un fishstick pour Ariel. " La pression, on connaît " qu'ils disaient. Pas tant que ça : Anderlecht bouffe du stress face à Courtrai, Monrose place son épine, Mbokani sauve la mise (1-1). A Bruges, la Gazelle se sent très, très, très légère. Et Jacobs de refaire son cauchemar du printemps : un début de play-offs pourrave, et tout part en sucette. Ou était-ce un poisson d'avril ? Rayon humour, celui de De Wilde est plus triste que Vande Walle, mais l'épilogue est pareil : Flupke quitte le Parc après cinq ans. Hasi sera-t-il bientôt tout seul ! " Anderlecht ? Je préfère jouer gratis au Standard. " Réginal Goreux " Neuf millions de Belges veulent qu'on se plante. "Herman Van Holsbeeck" Daum est un deuxième Gerets. "Carl Hoefkens.