LUNDI

Loge maudite. Un Gillet relaie l'autre : au quatrième jour du Roméo à son Guillaume, Omer Gillet s'éteint à 67 ans. Depuis 30 ans, le mythique concierge du Parc et sa dame Monique cajolaient les starlettes mauves, avec pour les plus sages quelques rondelles de saucisson ardennais. Les gardiens mauves sont maudits : en décembre, José Lago passait le dribble à gauche.
...

Loge maudite. Un Gillet relaie l'autre : au quatrième jour du Roméo à son Guillaume, Omer Gillet s'éteint à 67 ans. Depuis 30 ans, le mythique concierge du Parc et sa dame Monique cajolaient les starlettes mauves, avec pour les plus sages quelques rondelles de saucisson ardennais. Les gardiens mauves sont maudits : en décembre, José Lago passait le dribble à gauche. Avantage dehors. Le Standard oublie son Ronaldo des Carpates : loué à Cluj, Grozav y restera, le club roumain rachète le génie déchu, encore un grand transfert de Luciano qui s'évapore. Pour succéder à feu Guy Namurois, le Standard nomme son adjoint Carlos Rodriguez - que Justine Henin se rassure, ce n'est qu'un homonyme. Il n'y a qu'à Laeken qu'on engage des serveurs-volleyeurs pour réécrire la Coupe façon Grands Chelems. Par ici le pèze. Avant les play-offs, voici la calculette. A Genk, les abonnés ne paient les 25 derniers % de leur sésame... que si leur Racing passe aux PO1. Si De Bruyne & Co continuent à jouer aux marioles, ça coûtera trois briques au club. Au Beerschot, les abonnés, ces gros vernis, iront gratis aux PO2. Pour les autres, une place en tribune centrale s'échangera... 90 euros. Ça promet pour Beerschot-Lierse. Sauf si le kop local reprend ses haïkus nippons. A fond les volts. Les deux Bruges se croisent à Batibouw. Mais pas au stand de l'ensemencement : le Cercle a refusé de cofinancer la nouvelle pelouse, pas une priorité pour sa direction. Thibaut Van Acker, le backup d'Odjidja, gagne un an d'électricité au comptoir d'Electrabel. Vadis va devoir monter le voltage pour revenir. Sculpte ton corps. Un goéland blond volète à Neerpede : pendant que ses collègues cosaques reprennent le taf, Legear se revalide en salle de muscu mauve, une vieille habitude de jadis. Et ce qui ne gâte rien, Willebroek est tout près... Vargas voit le bout de son (deuxième) tunnel : son retour symbolique aura lieu en fin de play-offs. Un peu comme Wasyl naguère. Puis vint la rechute. Saga Zebra. Van Wijk signe au Mambourg et reprend le couplet de ses devanciers : " Ici c'est moi qui décide !" Ben oui, qui d'autre ? Et comme T1 reste un terme tabou, Dennis sera manager des autres coaches... avec statut de consultant-pigiste, c'est plus pratique pour éviter les pinailleurs de la licence. En revanche, Van Wijk a juste fini l'école : pour la licence universitaire on repassera donc... d'autant que question psychologie, le gueulard chauve est du genre direct ; demandez voir au Tondreau. Mais la mixité, le beauf à Degryse y croit grave : il attire son frère noir Sadio Demba comme... T6 chargé de mieux approcher les coutumes du Zèbre bigarré. C'en est trop pour belle-Maman, Chteline rend moustache et binocles et retourne jouer champion à Ciney. Arriérés judiciaires. Le Parquet réclame trois ans de cabane pour deux fans limbourgeois qui avaient pété... une bombe artisanale en plein Genk-Standard 2010. Question allumage de bombe oxygénée, Sollied s'en sort bien : le Parquet classe verticalement la plainte d'une dame de La Rocca qui prétendait s'être fait réchauffer par un iceberg gantois. Mbayo (Tubize) va au civil : un dénommé Schurmann (Saint-Nicolas) l'a traité de sale nègre. On nous l'a bien changé le Patron des écoliers. Le retour de la guerre froide ? A la manière de l'Europe pour la Grèce, Londres rachète des parts de la dette belge : après Lukaku, Courtois et De Bruyne, Chelsea lorgnerait Batshuayi. Un couple de dandys liégeois bat de l'aile, Riga et de Sart seraient en pétard pour cause de mercato maigrichon. Ça se paie dans l'organigramme : après le chef de l'Académie, le responsable scouting prend la porte. Frère Sourire. L'apathique Chris Janssens vibre léger, tout à l'intérieur : ce doit être de joie, de fait le T1 lierrois rempile pour deux ans. A la trésorerie, on rit moins : rien que les six derniers mois ont creusé un trou de 9,5 millions... total cumulé 27,8 millions ! Mais pas de stress : les créances seront bientôt transformées en actions et dès 2013, le club sera auto-suffisant. " D'ailleurs, le contrat de Sonck s'achève en juin ", résume le comptable local. Tout s'explique. Phase offensive. Le Beerschot la joue enfin bas de front dans l'affaire Kawa-Fukushima : le bowling Kiel renonce à l'évocation et paie la note de 2.480 euros - juste sept fois moins qu'au départ. Un ancien du Kiel palpe l'Extrême-Orient, après une semaine de test à Chongquing (D2 chinoise) Mark De Man a tiré ses conclusions : " Ici tout le monde parle chinois ". Pas faux. Et si l'ex de Kermt-Hasselt trouvait une place au comité chez Voorzitter Stijn ? Retour à l'expéditeur. Tim Smolders retrouve sa Bruges d'antan, mais dans le vestiaire d'en-face : l'£nologue gantois signe au Cercle, et vivement les PO1... Tony Sergeant et Denis Viane, futurs retraités, postulent comme kinés chez Bob Peeters. Le second nommé pourrait même faire coach des auto-buts. Full gaz. Le patron du karting de Frasnes-Lez-Anvaing ne partage pas l'avis de Van Wijk : " Je les trouve très soudés ". Le tenancier vient d'accueillir les Montois pour quelques tours de petits cubes. Preuve ultime que Franquart serait un faux-lent, le stopper lillois s'impose devant Lépicier et Sapina : et si c'était ça les causes de la défense poreuse, ces types sont des chauffards ? Scifo évoque la Journée de la Femme : " Je m'entends mieux avec les dames ". Sacré Enzo. Egal devant la loi. La Chambre se mue en terrain ballant : deux députés PS veulent que les grillages soient supprimés jusqu'en D3, la loi foot s'appliquerait avec sanctions accrues pour les voyous anti-arbitres. Majorité contre opposition ? On espère mieux que ça. Bis pas repetita. Deux mois passés, un siècle de différence : le Standard bute sur Hanovre malgré un maxi-Tchité. Le simili Diable Rouge glisse sa virgule à Buyens, passe sa tête-sombrero avant d'emmêler sa Rabona sur la fin. Entre-temps, Kanu a cisaillé en zone morte et les tuyaux d'Hoefkens étaient complètement pourris : Diouf fait son pape en passant le même but que contre Bruges. Dommage, ces deux bièsses caisses (2-2). L'avenir est à nous. On le prédisait à la rue, Filip De Wilde reprend espoir, Anderlecht pense à le prolonger. Effet collatéral de l'échouage du paquebot MPH ? Total baba de son Sénégal, Kouyaté veut aller aux JO de Londres. Van Holsbeeck n'a pas le sens des anneaux : " C'est nous qui te payons, pas le Sénégal ". Dommage, les scouts de City auraient dû moins voyager. Dilemme fatal. Qui a dit que Courtrai-Lokeren de Coupe était une finale de brelles ? 30.000 tickets ont déjà filé. Madame Deschacht piaffe déjà : Annelien, native de Courtrai, pose avec une écharpe rouge. " Heureusement qu'Oli n'est pas en finale, je serais meurtrie ". Pas de stress, les boyards de Rupel-Boom sont passés par là. Le gardien Keet bétonne sa place de titulaire, le collègue Van Hout (doigt fissuré) doit stopper deux semaines : Kristof n'est donc pas qu'une créature bionique pensée pour Rambo reloaded. Ces Rats du Kuipje. Au Comité belge d'arbitrage du sport (CBAS), on fait dans les nains de jardin au printemps. Un an après Charleroi et Eupen, Saint-Trond attaque le couple Beerschot-Westerlo pour le transfert-bidon de Goor. Le soir, les deux vauriens se font une joute de frères : Westerlo bat le Beerschot, Sidibe a marqué sans confondre son brut et son net (1-0). Et Old Bart... n'a pas joué, question de sécurité, d'ailleurs le match avait été tenu secret. Car des Canaris en escadrille direction Kuipje, ça peut picorer grave. Souper Skype. Dans les oasis, ils ont bien l'ADSL : Preud'homme salue les confrères devant son Skype, il vient de décrocher le Prix Guy Thys. 59 des 68 coaches belges votants ont... voté pour lui : MPH devance Jacobs, Vercauteren, Maes et Vanhaezebrouck. Le Syndicat Mathijssen a mené l'enquête : 75 % des coaches veulent que les Espoirs soient reversés en D3, 55 % sont pour une Beneligue. Alors Mich, à quand une fusion Saudi Premier League - Jupiler Ligue ? Tif... Monsieur Propre fait déjà blinquer les rayures du Zèbre comme tous les autres avant lui, Van Wijk gagne au Mambourg, Charleroi dézingue les peintres wetterenois (3-0). Le Sporting fait un double pas vers la D1 : avec son Brussels vainqueur d'Eupen (3-2), Demol a racheté auprès de Tonton Abbas sa fuite par sms de jadis. Un étage plus bas, Mouscron-Peruwelz grave au Tivoli son retour vers la D2 (1-1). Venu en ancien, El Ghanassy a savouré ; Leurquin (La Louvière) nettement moins : triple fracture de la rotule ! ... et Tondu. Si Charleroi kiffe le chauve, Bleid (D3) opte pour la crolle R'n'B : pour cracher au bassinet gaumais, Charbonnier attire ses potes... Francis Lalanne et M. Pokora. Bénéfice immédiat : les joueurs gagnent un ticket pour le prochain live du barde herbivore. Et des duo-packs pagnes parfumés/shampoings démêlants bientôt en vente au fan-shop ? Quant à Djibril Cissé, grand pote à Matt, gaffe à bien relire les termes de son prochain transfert... Pour fêter tout ça, les Panisettes étrennent contre Torhout leurs tutus de cheerleaders et un streaker traverse le terrain. Clair, la magie Francis percute déjà. Pépites Blues. Coup de panique au Parc : Odoi tweete une photo de lui, la jambe enserrée dans une attelle... mais ce n'était qu'une blague, Denis est un sacré farceur. Un autre Dennis a des guibolles de fille mais une patte monstrueuse : Praet est convoqué chez Van Holsbeeck qui veut prolonger à la hausse son diamant brut pour éloigner les vautours. Trop tard pour Mathias Bossaerts (15 ans) aka le Kompany blanc : le stopper des U16 rejoint Vince The Prince chez les Citizens. Ours mal léché. Et voici le coup de griffe hebdomadaire de l'Ours grimé du Kiel : Vanoppen menace de quitter... Anvers avec son Beerschot si les édiles locaux continuent à lui plomber son futur stade unique. D'évidence, la stratégie a changé : voici deux mois, le gaillard se projetait comme futur maïeur de la Métropole... Vander Heyden doit partir, les Rats testent un back israélien formé... au Real Madrid. Formule Kagelmacher, on remet ça. Moral en berne. Cette saison, Saint-Trond écluse toutes les gamelles : les Canaris voient filer vers l'ennemi genkois leur préparateur mental, un type ayant travaillé quatre ans au MilanLab et que Vercauteren voulait déjà de son temps au Racing. Un temps révolu : chassé par ses émirs, Frankie " sera toujours le bienvenu chez nous... mais comme simple supporter ". Parole de Président Houben. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT