LUNDI

Zoro kiffe le Belge. Saga Judas, Cyriac est cité à Anderlecht. C'est signé l'agent Mogi, autant faire monter les enchères à Sclessin pour le prochain contrat. Même que Zoro a glissé un dossier de belgitude chez Dikke Maggie, patronne des étrangers. Leekens, ne festoie pas trop vite : " Je ne veux pas être Diable Rouge, c'est juste pour mon transfert ", dit le roi des onze mètres - chez les Eléphants, c'est très utile. Pour l'agent Arnaud (©UEFA), même le Barça suit son Cyriac. De fait, un scout catalan était au Clasico mais c'était pour Suarez, Mbokani et... Opare. Opare inexistant : ben oui, il était encore à la CAN.
...

Zoro kiffe le Belge. Saga Judas, Cyriac est cité à Anderlecht. C'est signé l'agent Mogi, autant faire monter les enchères à Sclessin pour le prochain contrat. Même que Zoro a glissé un dossier de belgitude chez Dikke Maggie, patronne des étrangers. Leekens, ne festoie pas trop vite : " Je ne veux pas être Diable Rouge, c'est juste pour mon transfert ", dit le roi des onze mètres - chez les Eléphants, c'est très utile. Pour l'agent Arnaud (©UEFA), même le Barça suit son Cyriac. De fait, un scout catalan était au Clasico mais c'était pour Suarez, Mbokani et... Opare. Opare inexistant : ben oui, il était encore à la CAN. Coup de grisou. Réunions de crise à Genk le DT Gunther Jacob engueule les joueurs... puis Coach Been, sommé de réintégrer Vossen et Vanden Borre : un capital à la revente, ça se bichonne. De Bruyne doit la boucler : " A Chelsea, tu serais dézingué ", témoigne Degraen. L'injonction ne vaut pas pour Jos Vaessen, tout heureux de revoir un journaliste : " Bailly n'est plus ce qu'il était, Vanden Borre, il lui manque des vis dans le crâne !" Boum. Où est le téléfon ? Gaston Vets l'ex-président lierrois est mort, plus personne ne répond au téléfon de la Justice. Vu le décès de ce témoin-clé, la Chambre du conseil reporte encore le dossier Ye. Huit ans après les faits, six ans depuis les premiers aveux, la justice belge surpasse sa cons£ur ibérique pour Contador : jugement au plus tôt... en 2015. Et Fassotte tacle à Chypre, Delorge dribble à Roda, Mardulier keepe à Tielen. Produits de série. Van Holsbeeck tournerait-il barbu ? " Je crois en Mohammed ". De fait, Anderlecht signe Aoulad (Brussels), un genre Chadli passé mauve en kets puis redescendu en P3 Brabant. Vermeersch bougonne encore : " Un partenariat avec le Sporting ? Jusqu'ici je n'ai reçu que deux brocolis ". Seck et Baras apprécieront. Sur les traces de la famille Jacobs, Anderlecht pêche à Diegem le médian Bouhna, des fois qu'il aurait des gènes de Dirar-Bidaoui. Paul Taylor, quelqu'un l'avait bien appelé le Jovanovic de Montegnée... Parquet rayé. Rien à cirer du Parquet : le comité sportif relaxe Goor malgré les images télé, sa faute sur Bidaoui n'était pas si moche. Après Vainqueur, Anele et Dia, le comité enterre encore la requête vidéo du Parquet. " On chasse la brutalité, pas n'importe quelle bête faute ", explique Sneyers de la Ligue pro. Surtout ne pas se tirer une balle dans le pied. Les Espoirs du Géomètre. Enfin un gars motivé par les Diablotins : Johan Walem quitte son Frioul pour le bureau jaune-gris de Dury. Il Geometra, approché aussi par Mons, épouse le poste créé en son temps par... Ariel Jacobs. Celui-là même qui l'aurait chassé du Parc. Demol à la dure. " Je m'emm... chez moi " : Demol cède à Vermeersch et coiffe la penne de T1 au Brussels. Stef et Johan sur le même radeau, ça va encore zwanzer à Meulebêêk. Le mentor à Demol crépite aussi : Vandereycken est pressenti pour driver les footballeurs-chômeurs. René est resté cynique : parmi les sans-boulots, il serait encore le seul à être payé. Passage au Raidillon. Jusqu'ici Luciano n'avait foulé l'herbe eupenoise qu'en short jaune-bleu, pour un match de charité contre les casqués de F1. Jour de Saint-Valentin, D'Onofrio clame sa flamme aux Pandas pour un million tout neuf. Acculée pour sa licence, avec le patron teuton toujours sous clé, l'Alliance a moins tiqué que les barons éthiques de la capitale. Tant que les motifs sont nobles : " Je veux aider le foot liégeois qui m'est si cher ". Pas sûr : l'ex-bibendum Espinoza s'entraîne au Kehrweg. Pour les ploufs Aragon, il y a la Vesdre sur place. Destinées. Moins que Cyriac, Goreux et Kouyaté frétillent des racines : le Mauve est convoqué pour Sénégal-Afrique du Sud. Ouf, ce n'est qu'un match amical, Cheikou dit oui pour sa Môman... mais pourra encore opter pour les Diables. Pour Régi-le-Rouche, c'est trop tard : " Quand je vois le souci du back droit, j'ai peut-être choisi trop vite Haïti ". Gare au Vaudou vengeur. Promotion interne. Iachtchouk, Vandenbroeck, Custovic, Defays, Olufade, Kimoni, Englebert : ils sont tous au Tondreau et pourtant non, le mercato n'est pas rouvert. Tous ces joyeux ballants entament leur cours d'entraîneur au format Trois ans en un. Berthelin râle déjà : " Les cours font 300 pages !" Avec Nicaise et Makiese, très prévoyant malgré ses 24 ans, ils sont trois Montois en classe. Etonnez-vous, après, que van Wijk ait des soucis au tableau noir. Chic, le show. Après le coup de l'Ours chez le maïeur et du pastiche de Stijnen pour le départ de Kagelmacher, Vanoppen nous la joue Obama : un an de pontificat au Kiel, le pape mauve dresse son... Message sur l'état de l'Union (sic). La licence ? " On a passé l'Alpe d'Huez dans le gruppetto, le meilleur est à venir ". La preuve ? " Beerschot et Barcelone, les deux commencent par un B ". L'ex-président ? Encore cette rime riche : " Le Boer est dehors, The Bear is back ". Les fans, conquis, ont offert du gazon mauve dans un cadre en formica. Confirmé, au Kiel on ne joue pas au foot. Dites quinze. A force d'infliger la douche froide aux joueurs, Charleroi y passe aussi : le Sporting doit payer 1.200 euros car pour un match de Réserve, l'eau chaude était foireuse. Précision, Tonton Bayat a ignoré les... 15 amendes d'avant. Ridicules de A à Z. Décidément versé sur l'ex-Rouche, Maître Roger a moyennement choisi son moment : Vanden Stock veut MPH au Parc dès l'été prochain... si Jacobs s'arrête. Le coup de mou percole au vestiaire, Ariel & Co prennent à AZ une leçon d'alphabétisation : Proto a mis les gants, le coach d'en-face est un ex-boxeur, les copains volent dans les cordes (1-0). " On aurait pu prendre 4-0 ", résume Jova, bien meilleur à l'interview qu'en studs. Dans ses bois, Esteban n'a même pas croisé un hooligan mauve pour tuer l'ennui. Et si la Beneligue de Duchâtelet n'était qu'un piège rouche ? Sacrée Vistule. Yens et yuans plein les mirettes, Duchâtelet veut donc un mix belgo-batave pour mieux vendre notre ballon en Asie - même les matches du Beerschot à Fukushima ? Commençons par conquérir la Pologne : à dix contre onze pendant une heure, les Rouches se font tasser même si Cyriac s'est joué Panenka, sans moustache ni teint blafard. Cracovie-Liège, villes jumelées : le partage s'imposait donc (1-1). D'autant qu'en face créchait un autre... Milan Jovanovic ! Façon neutron. Côté jumelages, Hanovre est maqué... Hiroshima : Bruges se fait donc irradier malgré le champignon Lestienne (2-1). Daum n'a pas exploité les DVD du fiston Marcel, vidéo-analyste à Francfort. Mais Vanessa sourit pleine bouche : son Carl barbu va enfin s'épiler. Prends ça, Vince. Ayant loupé le Luciano, Anderlecht vise le p'tit Luc : Devroe sera scout pour Van Holsbeeck. Avec lui, Vargas serait venu directement de Caracas, Meunier de Virton, Dirar de Diegem et Vadis d'Hambourg, sans oublier Perisic recalé lors d'un stage au Parc. Et si Herman peut tacler son Mannaert pour le vol de son toubib, c'est encore mieux. Semaine du bon langage. Du racisme à l'offense, juste quelques lettres de différence... mais 14.000 euros en moins à douiller : le comité d'appel réduit la note du Beerschot dans la saga Kawa-Fukushima, les 20.000 francs suisses (16.400 euros) fondent à... 2.480 euros. Soyons précis sur le vocable. Pour les valeurs, on repassera. Tous à Hasselt. Président Stijnen rappelle les potes pour son Kermt-Hasselt (D3B) : Jelle Van Damme et Karel Geraerts deviennent... conseillers sportifs, on va encore dire que les footeux ont trop de loisirs. Sauf qu'à Hasselt, ça voit grand : " On s'inspire du Bayern, des anciens comme Beckenbauer, Rummenigge et Hoeness dans le comité ", résume Papa Stijnen, grand copain de Vandereycken. Alors René, un tour de carrousel ? Ref attitude. De Bleeckere sourit sous son bronzage, il tire le gros lot chez Copain Collina : conseiller technique des refs FIFA que ça s'appelle, avec gras fixe, hôtels, piscines et petites pépées. Chez nous, l'assistant assommé d'un sous-bock au Lisp est en arrêt de travail pour deux semaines. A la buvette ? Bernd, reviens. A Lokeren, Gand passe petit : sans leur Thijs, les Buffalos ont les plumes fripées et les idées congelées. Nouveau contrat et pré-cap de Diable en poche, De Ceulaer décoche : 9e bourgeon sur les douze dernières sorties-jardin (1-1) ! Le savon de la semaine fait son effet : Genk raye le châssis montois, Benteke soigne ses stats, De Bruyne cause mieux ballon que micro. Mention à la défense locale pour sa moyenne tenue de deux caisses, à Van Imschoot pour sa dédicace spéciale Voor Dennis (1-2). Ainsi soit-il. Devant Mgr Léonard témoin de ce duel des cathos, le Cercle plante trois calottes dans la culotte louvaniste et garde le train du top 6. André-Mutien a même joui de l'échangisme footeux : Kaminski a presque marqué mais Vetokele jouait keeper. Van Geneugden avait promis quatre jours de glande en cas de succès, c'est raté (2-3). Face au Lierse, Saint-Trond maintient un faux suspense : Menga ravit son président rouche-canari avant le retour à Sclessin (1-1). On répète déjà les PO2 : Malines écarte le Beerschot via la ficelle lorraine Gorius (2-1). Pas ça, Guy. Grâce à lui les Rouches, et tout le sport francophone, couraient mieux, plus vite et plus longtemps : Guy Namurois, le préparateur physique du Standard, s'écroule au détour d'une bête balade VTT en famille. Cet athlète hors-pair, ex-décathlonien et ami de tous, avait 51 ans : c'est lui qui, le premier, avait introduit la préparation raisonnée dans le bocal au formol de la D1. Cette fois, Calimero a 100 % raison : c'est vraiment trop injuste. En roue libre. C'était annoncé, Jacobs aurait zéro empathie pour les " 600.000 caps de Diable " du Caje : une mi-temps de faux-semblants puis la routine, via Mbokani, Juhasz et Jova dans le rôle du joker. Luz évité la lose totale pour Westerlo, Anderlecht trottine entre deux séances de lettres contre AZ (3-1). Le rouge et le noir. Ils ne l'apprirent qu'au sifflet final mais c'est comme si le fantôme Namurois avait voleté jusqu'à eux : jambes coupées, les Rouches s'écrasent à Zulte, victimes des corners de leur Berrier, ce régisseur incompris. Batshuayi a buté pour rien, Leye et Habibou ont imposé leur crolles, Dury réussit sa mission maintien (4-2). En parallèle, Bruges gagne le duel des Flandres contre Courtrai. Au ratio buts/minutes, Akpala dépasse Perbet (2-1) ! Victime du bac à sable local, Stenman (tendon d'Achille rompu) revalide son abonnement à l'infirmerie. Juste au moment où la Ville votait le remplacement de la pelouse... " Je veux être belge : chez vous, les filles sont plus jolies. "Cyriac " Je préfère aller en prison qu'en tribune. "Bojan Jorgacevic" AZ-Anderlecht ? Le vainqueur ira en finale. "Aad de Mos