Ce qui aurait dû être une fête pour les Lions Indomptables a tourné au drame. A la 72e minute de la demi-finale entre le Cameroun et la Colombie, jeudi passé au stade de Gerland à Lyon, le milieu de terrain Marc- VivienFoé s'est écroulé dans le rond central alors que personne ne se trouvait dans ses parages. Victime d'un arrêt cardiaque, il a été évacué sur un brancard. Les médecins ont tenté pendant 45 minutes de le réanimer, en vain. Il avait 28 ...

Ce qui aurait dû être une fête pour les Lions Indomptables a tourné au drame. A la 72e minute de la demi-finale entre le Cameroun et la Colombie, jeudi passé au stade de Gerland à Lyon, le milieu de terrain Marc- VivienFoé s'est écroulé dans le rond central alors que personne ne se trouvait dans ses parages. Victime d'un arrêt cardiaque, il a été évacué sur un brancard. Les médecins ont tenté pendant 45 minutes de le réanimer, en vain. Il avait 28 ans et comptait 64 sélections à son actif. Ce grand gaillard de 1m90 avait participé aux Coupes du Monde 1994 aux Etats-Unis et 2002 en Corée et au Japon, et fut champion de France en 1998 avec Lyon et en 2002 avec Lyon. Cette saison, il avait été prêté à Manchester City. " Dans le groupe, c'était un peu le grand frère ", a déclaré RogerMilla, la vedette du football camerounais dans les années 80 et 90. " On est tous très tristes ". SamuelEto'o, auteur du but victorieux contre le Brésil lors du match inaugural, avait quitté la délégation camerounaise avant la demi-finale afin de disputer la finale de la Coupe du Roi avec Majorque. Il y a inscrit deux buts et forcé un penalty. Il a tenu à lui rendre hommage. " J'ai un compagnon qui a rejoint la maison de Dieu et c'est à lui que je dédie cette victoire ". Marc-Vivien Foé était un habitué des sélections. Il avait tout vécu avec les Lions Indomptables depuis une dizaine d'années. Après les succès face au Brésil et à la Turquie, dans cette Coupe des Confédérations, il avait déclaré à nos confrères de FranceFootball : " Nous étions très motivés à l'idée de démontrer que le Cameroun avait encore des qualités. Mais l'équipe est en plein chantier. On veut construire quelque chose de solide. On a pris conscience des échecs passés et on ne veut plus subir le jeu comme avant. Alors, on le prend à notre compte ". Au lendemain du drame, les langues ont commencé à se délier. Dans l'entourage du joueur, on affirme qu'il était fatigué et qu'il n'aurait dû jouer qu'une mi-temps. Certaines voix s'élèvent pour dénoncer le rythme effréné des rencontres dans cette Coupe des Confédérations, avec un match tous les deux jours dans des conditions de chaleur éprouvantes, au terme d'une saison déjà très longue. WinfriedSchäfer, l'entraîneur, a déclaré qu'il avait voulu remplacer Marc-Vivien Foé quelques minutes avant qu'il ne s'effondre sur le terrain. " J'avais l'impression qu'il était fatigué, mais il m'a répondu qu'il se sentait bien et qu'il voulait continuer ".