Florent Cuvelier (22 ans) a fait partie, comme Maxime Lestienne et Dino Arslanagic, de la levée en or de Mouscron. Le médian a rejoint Portsmouth FC et la Premier League en 2009. Peu après, Portsmouth est tombé en faillite et Cuvelier a été recasé à Stoke City.
...

Florent Cuvelier (22 ans) a fait partie, comme Maxime Lestienne et Dino Arslanagic, de la levée en or de Mouscron. Le médian a rejoint Portsmouth FC et la Premier League en 2009. Peu après, Portsmouth est tombé en faillite et Cuvelier a été recasé à Stoke City. A Stoke, Cuvelier n'a pas dépassé le stade des réserves et il a été loué une première fois en 2012. Alors âgé de vingt ans, il s'est épanoui à Walsall, un club de D3. En été 2013, Sheffield United, versé dans la même division, l'a transféré. Cuvelier ne s'est pas imposé et a été loué en janvier 2014, cette fois à Port Vale. Dès son premier match, le destin l'a frappé : blessé au ménisque, il a été astreint à une revalidation de huit mois. Finalement, il lui a fallu onze mois pour rejouer. Il a fêté son retour à Sheffield United début décembre. Il est entré au jeu contre Plymouth Argyle au deuxième tour de la Cup et a délivré un assist. A la mi-décembre, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, titulaire, il a participé à l'exploit de son équipe contre Southampton : dans leur propre Bramall Lane, devant 21.900 spectateurs, les Blades se sont imposés 1-0. Sheffield United est une vraie équipe de Coupe. La saison passée, le club de D3 s'est qualifié pour les demi-finales de la FA Cup et il est toujours en lice dans les deux épreuves cette saison. En Coupe de la Ligue, Cuvelier et Cie vont affronter en aller-retour Tottenham, les 21 et 28 janvier, avec comme enjeu la qualification pour la finale. Pour Cuvelier, sous contrat à Sheffield jusqu'en 2016, c'est l'occasion ou jamais de se montrer car s'il a été capitaine des U19 belges à l'EURO roumain de 2011, une équipe qui alignait entre autres Thorgan Hazard et Hans Vanaken, il n'a pas encore réussi chez les pros. Marc Van Geersom, le sélectionneur des U19 de l'époque, croit en Cuvelier : " Il est un professionnel accompli. Il possède une excellente mentalité, il est sérieux. Je l'ai toujours considéré comme mon relais sur le terrain. Florent n'est pas un tout grand talent mais son engagement compense largement cette lacune. Il évolue un peu dans le registre d'Yves Vanderhaeghe, qui a également émergé sur le tard et qui s'est forgé une belle carrière grâce à son caractère. Florent aurait certainement sa place en division un belge mais son style de jeu agressif - n'oubliez pas qu'il est médian défensif - convient également au football anglais. Il va finir par émerger. " PAR MATTHIAS STOCKMANS