Dans sa quête de gauchers en prévision de la saison à venir, le Sporting bruxellois a fait une toute première acquisition la semaine passée: celle du jeune espoir hollandais d'origine surinamienne Melvin Fleur. Au même titre que ses compagnons d'âge à l'Ajax, Maarten Stekelenburg, John Heitinga et Youssouf Hersi, celui-ci fait partie de l'équipe nationale...

Dans sa quête de gauchers en prévision de la saison à venir, le Sporting bruxellois a fait une toute première acquisition la semaine passée: celle du jeune espoir hollandais d'origine surinamienne Melvin Fleur. Au même titre que ses compagnons d'âge à l'Ajax, Maarten Stekelenburg, John Heitinga et Youssouf Hersi, celui-ci fait partie de l'équipe nationale néerlandaise des -18 ans, où il occupe le poste de back gauche. Danny Blind, ex-star de l'Ajax, devenu coach du blé en herbe amstellodamois, confiait naguère à nos confrères de Voetbal International à son propos : "C'est un médian gauche qui a reculé d'un cran dans le jeu. Je ne lui vois qu'un petit défaut: un démarrage peu tranchant. Mais il travaille afin de gommer cette lacune". Anderlecht a saisi la balle au bond dans le cas du joueur, en ce sens que celui-ci n'avait pas de contrat chez les Ajacides et qu'il ne voulait pas être prêté à Haarlem comme le comité directeur du club le lui avait suggéré. Pour une même raison, Melvin Fleur avait également refusé d'être cédé au Germinal Beerschot Anvers, la filiale belge du club néerlandais. En revanche, l'offre du Sporting n'était pas pour lui déplaire et l'homme s'est empressé d'y donner une suite favorable, même s'il n'est pas interdit de penser que la succession de Didier Dheedene ne lui est pas promise. Dans l'immédiat, du moins. Le week-end passé, en tout cas, des émissaires des Mauves étaient signalés un peu partout, afin de pister d'autres gauchers. Aimé Anthuenis et Jean Dockx sont partis à Oslo pour visionner le flanc gauche de Rosenborg Stale Sensaas, successeur d' André Bergdolmo. Marquez pas de chance pour ce duo puisque la sélection norvégienne fut battue 2-3 par la Pologne et que la responsabilité de Stale Sensaas était engagée sur deux de ces trois buts. Du coup, un autre latéral gauche renforçait sa cote: l'Egyptien Tarek El Said, qui s'est toujours signalé avantageusement lors des diverses missions de scouting à son propos ces dernières semaines. Et notamment en début de mois lorsqu'il avait été le grand artisan de la victoire de son pays contre l'Algérie (5-2) en prenant deux buts des siens à son compte. (B. Govers)