L'été fut agité au Canonnier. Avec d'autres hommes, et dans d'autres circonstances, on a un peu vécu les mêmes péripéties que l'an passé. La saison dernière, HugoBroos avait dispensé les premiers entraînements en juin avant d'être relayé par LorenzoStaelens après la coupure de début juillet. Cette fois, le Lorre était à la tête de l'équipe lors de la reprise des séances, avant d'être supplanté par GeorgesLeekens, de retour dans un club qu'il avait délaissé en janvier 1997 alors qu'il se trouvait en tête du classement.
...

L'été fut agité au Canonnier. Avec d'autres hommes, et dans d'autres circonstances, on a un peu vécu les mêmes péripéties que l'an passé. La saison dernière, HugoBroos avait dispensé les premiers entraînements en juin avant d'être relayé par LorenzoStaelens après la coupure de début juillet. Cette fois, le Lorre était à la tête de l'équipe lors de la reprise des séances, avant d'être supplanté par GeorgesLeekens, de retour dans un club qu'il avait délaissé en janvier 1997 alors qu'il se trouvait en tête du classement. Les mouvements au sein du noyau se sont surtout concentrés dans le sens des départs. La plupart des contrats qui arrivaient à échéance n'ont pas été renouvelés. Dans l'autre sens, ne sont arrivés que des joueurs à la carte de visite peu fournie. Georges Leekens n'est pas convaincu que ce sera suffisant et a multiplié les essais durant la période de préparation. Au but, l'incontournable Francky Vandendriessche aura une nouvelle doublure pour le suppléer, le cas échéant : Christophe Martin, qui avait joué le même rôle pour GeertDeVlieger à Willem II. Derrière, Georges Leekens veut du gabarit. Estimant que la défense constitue la base d'une équipe, il souhaite trouver au plus vite une stabilité. Or, les problèmes sont nombreux au sein de l'arrière-garde. A commencer par les blessures : Alex Teklak et OlivierBesengez sont tout juste convalescents et ne seront pas opérationnels d'emblée. KoenDeVleeschauwer devra donc probablement redescendre au back droit, dans un premier temps. Dans l'axe, les solutions ne sont pas nombreuses non plus. En termes de joueurs expérimentés, elles se limitent à GordanVidovic et à GeoffreyClaeys, deux gauchers dont la vitesse n'est pas la qualité première. Ces deux joueurs connaîtront-ils une renaissance sous la houlette d'un entraîneur qui fit d'eux des internationaux ? C'est fort possible. L'international espoir KevinPecqueux constitue une alternative. MilenkoMilosevic, testé pendant plusieurs semaines, pourrait renforcer ce secteur in extremis. Geoffrey Claeys, faute d'autres solutions, a parfois dû jouer au back gauche durant les matches amicaux, mais on devrait en principe y retrouver l'Australien StephenLaybutt, pour autant qu'il trouve un accord avec le club. Georges Leekens hésite encore entre un système en 4-4-2 ou en 4-3-3. Dans les deux cas, SteveDugardein et TonciMartic sont des certitudes, mais ils n'évolueront pas nécessairement côte à côte au demi défensif, comme ces dernières saisons. Le Croate devrait évoluer soit dans un rôle de distributeur, soit plus à gauche, tandis que le capitaine jouerait soit comme râtisseur, soit plus à droite. Geoffrey Claeys constitue une possibilité comme " libero " devant la défense, de même que le jeune TidianyCoulibaly ou PieterMaes qui débarque de Zulte-Waregem. Dans un entrejeu à quatre, Koen De Vleeschauwer est toujours susceptible d'occuper le flanc droit, lorsqu'il ne sera plus indispensable en défense. A gauche, on retrouverait alors soit ChristopheGrégoire, soit Filston que l'entraîneur semble préférer au milieu plutôt qu'en défense. Si l'Excel évolue avec trois attaquants, MarcinZewlakow sera le joueur le plus avancé. Il serait alors entouré par MboMpenza à droite et Christophe Grégoire à gauche. Dans un système à deux attaquants, Mbo Mpenza tournerait autour de Marcin Zewlakow. Le jeune LuigiPieroni, arrivé de Liège, représente une solution alternative comme centre-avant pivot, alors que le revenant TrésorEmpoké, - auquel le président Jean- PierreDetremmerie a voulu accorder une deuxième chance - et le déroutant GiovanneRector (le seul Sud-Africain qui soit resté) sont les deuxièmes choix sur les ailes. Georges Leekens est revenu pour reconstruire. Il s'est déjà rendu compte que la tâche sera ardue. La période de haute conjoncture est terminée au Canonnier. Mais la politique de jeunes à outrance semble avoir vécu également : Long Couteau veut surtout trouver un équilibre et une stabilité. n