L'image que l'on a gardée du dernier Finlande-Belgique est celle de ce hibou qui, tel un oiseau de mauvais augure, avait survolé le stade de Helsinki et perturbé les Diables Rouges qui s'étaient inclinés 2-0, le 6 juin 2007. C'était l'époque de RenéVandereycken. Les anciens s'étaient adonnés à contrec£ur à un dernier devoir avant les vacances tandis que les jeunes, qui avaient été sélectionnés au mépris de Jean- FrançoisdeSart, avaient davantage l'EURO 2007 en tête. Cette fois, on est en début de saison, et le match aura lieu à Turku, une ville...

L'image que l'on a gardée du dernier Finlande-Belgique est celle de ce hibou qui, tel un oiseau de mauvais augure, avait survolé le stade de Helsinki et perturbé les Diables Rouges qui s'étaient inclinés 2-0, le 6 juin 2007. C'était l'époque de RenéVandereycken. Les anciens s'étaient adonnés à contrec£ur à un dernier devoir avant les vacances tandis que les jeunes, qui avaient été sélectionnés au mépris de Jean- FrançoisdeSart, avaient davantage l'EURO 2007 en tête. Cette fois, on est en début de saison, et le match aura lieu à Turku, une ville qui n'en finit plus de voir débarquer des footballeurs belges : après le Cercle Bruges et Genk, voilà l'équipe nationale ! Comme la dernière sortie de ses ouailles, le 19 mai au Heysel, s'était soldée par une victoire 2-1 contre la Bulgarie, GeorgesLeekens a quasiment réalisé un copié-collé de sa dernière sélection. On ne change pas une équipe qui gagne et LongCouteau a repris les mêmes en espérant recommencer. " Pour ériger une colonne vertébrale, il faut travailler dans la continuité ", justifie-t-il. Pourtant, paradoxalement, il affirme aussi que cette sélection-ci pourrait subir des retouches, le mois prochain. Il songe surtout au retour possible de joueurs qu'il n'a pas pu - ou pas voulu - sélectionner dès à présent, soit parce qu'ils sont toujours à la recherche d'un club ou viennent d'en trouver un (comme MoussaDembélé, EmileMpenza, Wesley Sonck ou même AnthonyVandenBorre), soit qu'ils sont blessés ou reviennent de blessure (comme DanielVanBuyten, MarouaneFellaini et IgordeCamargo). Il ne range pas RomeluLukaku dans cette catégorie. Certes, le jeune prodige anderlechtois a signé son retour en réalisant un doublé contre The New Saints, mais s'il a encore besoin de retrouver le rythme, n'aurait-il pas été plus utile de le laisser aux mains du staff du Sporting ? Ce match en Finlande, diffusé sur LaDeux, sera la dernière occasion de passer les troupes en revue avant la venue de l'Allemagne au stade Roi Baudouin, le 3 septembre. Un match qui passionne les foules : 32.000 tickets ont déjà été écoulés. " Mais le match capital sera peut-être le déplacement que l'on effectuera, dans la foulée, en Turquie. Et avec GuusHiddink sur le banc adverse, on ne doit pas s'attendre à une partie de plaisir. " Leekens compte sur plus de pressing et d'efficacité de ses médians. " Les attaquants, seuls, ne pourront s'en sortir. " Après tout, n'est-ce pas lui qui a inventé le terme infiltreur ? Comme il ne veut pas se montrer ingrat, Leekens a aussi songé à de Sart, en laissant à la disposition des Espoirs des joueurs comme TobyAlderweireld, MehdiCarcela et JelleVossen. Car eux jouent leur qualification, ce soir à Vannes, contre la France. " Avec l'obligation de gagner, et de rééditer l'exploit en Slovénie tout en comptant sur une victoire de la France en Ukraine ", précise Jules. Quelqu'un croit-il encore aux miracles ? par daniel devos"La venue de l'Allemagne est très médiatisée. Mais le match-clef, on le jouera en Turquie. (Leekens)"