La Gantoise se souvient toujours de sa campagne en Coupe UEFA en 1991-1992. Sous la direction de René Vandereycken, les Buffalos avaient atteint les huitièmes de finale. Face à Francfort, Gand avait réalisé un nul blanc dans son stade puis Erwin Vandenbergh avait réussi l'exploit d'un heading en Allemagne (0-1).
...

La Gantoise se souvient toujours de sa campagne en Coupe UEFA en 1991-1992. Sous la direction de René Vandereycken, les Buffalos avaient atteint les huitièmes de finale. Face à Francfort, Gand avait réalisé un nul blanc dans son stade puis Erwin Vandenbergh avait réussi l'exploit d'un heading en Allemagne (0-1). L'Eintracht Francfort a été champion une seule fois dans son histoire, en 1959, il a remporté la Coupe UEFA en 1980 et la coupe d'Allemagne à quatre reprises, il y a longtemps : en 1974, 1975, 1981 et 1988. Francfort, un club de tradition, a même séjourné une saison en deuxième Bundesliga, en 2011-2012. Il va achever cette saison à une position anonyme, après avoir terminé sixième, neuvième puis seizième. La cause : un second tour catastrophique, durant lequel il n'a grappillé que quelques points. On pourrait s'attendre à ce que l'entraîneur croate de l'Eintracht, Nico Kovac (45 ans), soit pointé du doigt. Il a succédé à Armin Veh, limogé, début mars 2016. Il se fait assister par son frère Robert. Mais non. C'est que l'ancien médian axial a assuré le maintien de l'équipe la saison passée, qu'il a mué une formation moyenne, sans grands noms, en candidate à l'EL, un moment donné, et qu'il l'a qualifiée pour la finale de la coupe contre le Borussia Dortmund. Sa demi-finale contre le Borussia Mönchengladbach a été un vrai thriller : après 120 minutes, le marquoir affichait toujours un score nul de 1-1 puis Francfort s'est imposé 6-7 aux tirs au but. Kovac va vivre des moments intenses samedi à 20 heures au stade olympique de Berlin. Le Croate est né dans la capitale allemande et il a porté le maillot du Hertha BSC pendant trois saisons. " C'est sans doute moi qui ai commandé le plus de billets, c'est sûr ", a commenté l'entraîneur. De même qu'Hoffenheim attribue son succès à Julian Nagelsmann et le SC Fribourg à Christian Streich, Francfort parle du facteur K. Kovac est minutieux, novateur, motivé, empreint de rage de vaincre et il adopte une tactique moderne. Son approche très humaine des joueurs et la manière dont il forme un groupe soudé sont particulièrement appréciées. Reste à voir si l'effet de ses méthodes ne s'atténue pas au fil du temps. Le médian mexicain Marco Fabian (27 ans) est le footballeur le plus marquant de l'équipe. Avec sept buts, quatre assists et sept pré-assists, il a été déterminant en attaque. Toutefois, c'est le médian central Marco Russ (31 ans), le capitaine, qui a l'histoire la plus intéressante. Il est remonté sur le terrain à la mi-mars, un an après avoir appris qu'il souffrait d'un cancer des testicules. Il ne faut pas non plus oublier le préféré du public, Alexander Meier (34 ans). Le longiligne attaquant est le dieu footballistique de Francfort, où il joue depuis 2004. FRÉDÉRIC VANHEULE