Les Buffalos tiennent leur match de référence : c'est le match de coupe au STVV, où ils se sont brillamment imposés 1-3, se qualifiant pour les demi-finales. Sur la pelouse synthétique du Stayen, l'équipe a montré les éléments sur lesquels son entraîneur danois Jess Thorup - qui a succédé à Yves Vanderhaeghe début octobre - insiste : un pressing élevé, de courtes combinaisons au sol qui transitent par Vadis Odjidja, l'exploitation des flancs, avec, enfin, Jean-Luc Dompé, de l'opportunisme devant le but et une défense stable grâce au duo Dylan Bronn- Sigurd Rosted.

Gand a poursuivi sur sa lancée contre le Cercle Bruges (4-1, avec une première ola cette saison) et Genk (défaite 3-1), bien que Gand ait physiquement sombré en seconde période. C'est un aspect à travailler pendant le stage en Espagne, comme Thorup l'avait déjà fait remarquer depuis longtemps. Du Danemark, il avait déjà analysé la sélection et avait constaté l'absence d'un avant qui conserve le ballon car Roman Yaremchuk, fragile sur le plan mental, n'obtient plus les mêmes statistiques que la saison passée.

De fait, Gand a trop dépendu de Giorgi Chakvetadze et de la forme de Vadis. Stallone Limbombe, auteur de quatre buts et cinq assists, n'a pas encore atteint un niveau constant, malgré ces bonnes statistiques, et a disparu sur le banc.

À la fin du mois, Gand affronte Ostende, en espérant disputer la finale de la coupe, le 1er mai, contre Malines ou l'Union. Thorup devra engranger plus de points que jusqu'à présent (17 sur 33) s'il veut intégrer les PO1 et obtenir un billet pour l'EL.

Les Buffalos tiennent leur match de référence : c'est le match de coupe au STVV, où ils se sont brillamment imposés 1-3, se qualifiant pour les demi-finales. Sur la pelouse synthétique du Stayen, l'équipe a montré les éléments sur lesquels son entraîneur danois Jess Thorup - qui a succédé à Yves Vanderhaeghe début octobre - insiste : un pressing élevé, de courtes combinaisons au sol qui transitent par Vadis Odjidja, l'exploitation des flancs, avec, enfin, Jean-Luc Dompé, de l'opportunisme devant le but et une défense stable grâce au duo Dylan Bronn- Sigurd Rosted. Gand a poursuivi sur sa lancée contre le Cercle Bruges (4-1, avec une première ola cette saison) et Genk (défaite 3-1), bien que Gand ait physiquement sombré en seconde période. C'est un aspect à travailler pendant le stage en Espagne, comme Thorup l'avait déjà fait remarquer depuis longtemps. Du Danemark, il avait déjà analysé la sélection et avait constaté l'absence d'un avant qui conserve le ballon car Roman Yaremchuk, fragile sur le plan mental, n'obtient plus les mêmes statistiques que la saison passée. De fait, Gand a trop dépendu de Giorgi Chakvetadze et de la forme de Vadis. Stallone Limbombe, auteur de quatre buts et cinq assists, n'a pas encore atteint un niveau constant, malgré ces bonnes statistiques, et a disparu sur le banc. À la fin du mois, Gand affronte Ostende, en espérant disputer la finale de la coupe, le 1er mai, contre Malines ou l'Union. Thorup devra engranger plus de points que jusqu'à présent (17 sur 33) s'il veut intégrer les PO1 et obtenir un billet pour l'EL.