Entre Filippo Gaone et son club, la relation est totalement fusionnelle. Il est l'incarnation vivante du président supporter dans tout ce que cela suppose d'émotionnel, d'affectif et parfois d'irrationnel! Chacun sait que, sans lui, les Loups seraient morts d'inanition depuis longtemps. Heureusement, cette saison, ils le lui rendent bien. Après avoir frôlé la relégation de justesse les deux saisons précédentes, voici les Loups déjà rassurés sur leur sort et toujours en lice pour une éventuelle finale de Coupe de Belgique.
...

Entre Filippo Gaone et son club, la relation est totalement fusionnelle. Il est l'incarnation vivante du président supporter dans tout ce que cela suppose d'émotionnel, d'affectif et parfois d'irrationnel! Chacun sait que, sans lui, les Loups seraient morts d'inanition depuis longtemps. Heureusement, cette saison, ils le lui rendent bien. Après avoir frôlé la relégation de justesse les deux saisons précédentes, voici les Loups déjà rassurés sur leur sort et toujours en lice pour une éventuelle finale de Coupe de Belgique. Adepte inconditionnel du "qui m'aime me suive", Filippo Gaone ne peut donc que se réjouir de l'esprit de corps qui anime son club et son équipe aujourd'hui. Façonnée à son image, elle cultive, comme lui dans sa vie professionnelle, la fierté et l'orgueil des humbles, des petits, des sans-grade. Nanti de ces vertus morales, et pour peu que les dieux soient avec vous, il ne reste plus qu'à marier l'obstination à l'exigence et le travail à la rigueur. La recette est simple mais difficile à réussir. Mais Gaone lui la connaît! Sa réussite personnelle en atteste.Né à Teramo dans les Abruzzes le 21 septembre 1947, Filippo Gaone est l'aîné d'une famille de six enfants. Filippo est issu de cette génération de petits émigrés italiens en culotte courte avec qui on me laissait à peine jouer quand j'étais gosse au Pays Noir. Je me rappelle encore mon effarement d'enfant, déjà révolté, devant l'inconfort des baraques de bois qui leur servaient d'habitats après avoir hébergé les prisonniers de guerre allemands lors de la libération C'est là, dans cet univers quelque peu concentrationnaire que Filippo a appris la vie et joué au foot avec une vieille balle de mousse imbibée de l'eau des égouts affleurant à même la rue.On était pauvre mais courageux au pied des châssis à molette!Quelques années d'étude en électromécanique lui permettront d'acquérir un métier rémunérateur...Véritable self-made-man, notre homme gravira, d'année en année, tous les échelons de la hiérarchie sociale. Aujourd'hui, il dirige une affaire textile de près de 300 personnes. Et il assure la survie du club de La Louvière...Les méchantes langues ironisent en affirmant que, sans Gaone, ce ne sont pas des Loups qui gambaderaient sur la plaine du Tivoli mais un troupeau de vaches ou de moutons qui en brouteraient l'herbe jaunie!Timide, réservé, parfois complexé mais toujours chaleureux Filippo est un personnage entier qui fait rarement dans la nuance. Il peut même parfois être maladroit dans ses avis et ses déclarations. Surtout face aux médias dont il redoute les insinuations malveillantes et les questions pièges. Superstitieux, il vous arrachera l'oeillet qui fleurit votre boutonnière un jour de match! La veille d'une rencontre, il ne peut imaginer, ne serait-ce qu'un instant, que son équipe Réserve gagne...Il y voit là un mauvais présage pour la performance de son équipe fanion. Le soir du match, dans la tribune, il ne tient pas en place. Le devoir de réserve du président, il ne connaît pas. Ses réactions sont instinctives et souvent chauvines. C'est sa façon à lui de vivre son angoisse. Bref c'est le vrai supporter! A quand la trompette?Une fois la rencontre terminée, il redevient le président accueillant pour ses hôtes car Gaone est un seigneur qui aime et sait recevoir .Même dans la défaite et l'adversité! A la ville comme au boulot, Filippo fait dans le gros à l'instar de son embonpoint qu'on admire. Oui, chez Filippo tout est gros!Gros travailleur, gros appétit, gros yeux, grosses colères, grosses plaisanteries, gros coeur, grosse sensibilité et par dessus tout gros malin! Filippo fait dans le gros comme Don Quichotte faisait dans le grand. Et fort de son gros bon sens, il est assez gros filou pour savoir qu'il peut, selon les besoins de la situation, se permettre de soutenir tout et son contraire devant des politiciens pratiquant la même dialectique. Et si, comme il menace parfois, il devait quitter le gouvernail, fatigué et abandonné de tous ,ce serait à coup sûr une grosse perte! En espérant que ce jour soit à jamais maudit, j'estime Filippo que tu valais bien ce gros clin d'oeil!"Oui, chez Filippo tout est gros!"