Quel regard portez-vous sur Lance Armstrong ?

Je suis déçu mais il reste un grand athlète à mes yeux. J'ai toujours éprouvé un profond respect pour le fanatisme avec lequel il s'entraînait car je me reconnaissais un peu en lui. Je ne pense pas qu'il ait gagné le Tour à sept reprises uniquement grâce au dopage, d'autant qu'à cette époque, il était largement répandu.
...

Je suis déçu mais il reste un grand athlète à mes yeux. J'ai toujours éprouvé un profond respect pour le fanatisme avec lequel il s'entraînait car je me reconnaissais un peu en lui. Je ne pense pas qu'il ait gagné le Tour à sept reprises uniquement grâce au dopage, d'autant qu'à cette époque, il était largement répandu. J'ai le sentiment qu'on l'a coincé parce que certains y ont vu l'occasion de se venger de lui. Qui ? Ses anciens coéquipiers, sans doute, puisque l'affaire a commencé suite à leurs témoignages. Maintenant, tout le monde se retourne contre lui. Je me demande pourquoi, même si je n'approuve pas ses fautes. Je comprends sa déception car il a fait beaucoup pour le cyclisme mais d'autre part, il laisse tomber beaucoup de jeunes coureurs propres. J'espère que d'autres sponsors vont prendre la relève sinon ce serait une véritable catastrophe. Une telle commission est-elle nécessaire ? Permettra-t-elle vraiment au cyclisme d'aller de l'avant ? Je me concentrerais plutôt sur l'avenir, en ciblant davantage les contrôles. Je leur souhaite de ne jamais commettre de faux-pas. Chacun mérite une seconde chance. Même les criminels ne sont pas enfermés à vie. Pourquoi infliger une punition aussi longue aux dopés ? Je suis d'accord pour qu'on leur ferme la porte du peloton pendant quelques années mais une fois leur suspension purgée, il ne faut pas continuer à les sanctionner. Tout dépend évidemment de la façon dont on assume ses fautes : moi, j'ai immédiatement plaidé coupable et, de retour de suspension, j'ai tout mis en £uvre pour mettre les jeunes en garde contre le dopage et je continue dans cette voie, à mon poste de sélectionneur des jeunes en VTT. Cette année, j'ai même participé à un clip de la ligue antidopage flamande. Donc, je serais un fameux hypocrite si j'étais encore impliqué dans des affaires louches. JONAS CRETEUR