Depuis 2012, Filip De Wilde, qui est aussi conseiller sportif à Waasland-Beveren, officie comme entraîneur des gardiens dans les équipes nationales de jeunes. Il a vu passer les meilleurs : Matz Sels, Thomas Kaminski, Colin Coosemans, Koen Casteels, Davy Roef, Guillaume Hubert et même BoGeens, qui a émigré aux Pays-Bas, et SvenDhoest,stoppé par une blessure.
...

Depuis 2012, Filip De Wilde, qui est aussi conseiller sportif à Waasland-Beveren, officie comme entraîneur des gardiens dans les équipes nationales de jeunes. Il a vu passer les meilleurs : Matz Sels, Thomas Kaminski, Colin Coosemans, Koen Casteels, Davy Roef, Guillaume Hubert et même BoGeens, qui a émigré aux Pays-Bas, et SvenDhoest,stoppé par une blessure. Comment analyse-t-il la situation ? " Je pense que l'on réalise du bon travail depuis plusieurs années, mais je constate avec regret que c'est généralement l'entraîneur des gardiens que l'on nomme en dernier lieu lorsqu'on compose le staff. Que ce soit en équipe Première ou au centre de formation. Dans certains clubs, l'entraîneur des gardiens de l'équipe Première est impliqué dans la formation des jeunes, mais c'est loin d'être le cas partout. Dans ces conditions, il n'y a pas de ligne de conduite. " Si l'on travaille aussi bien, pourquoi sept gardiens titulaires de la Jupiler Pro League sont-ils étrangers ? De Wilde : " On peut recruter partout pour ce poste, mais si l'on opte pour un étranger, il doit être meilleur qu'un autochtone. " Et a-t-on encore de bons gardiens ? De Wilde : " Oui ! Les jeunes s'entraînent beaucoup plus qu'à mon époque, avant de passer professionnels. Parfois le double. Le régime auquel ils sont soumis dans un sport-études n'est pas loin de ressembler à ce qu'ils rencontreront dans la vie professionnelle. Mais cela ne signifie pas qu'ils seront prêts plus tôt. En plus, on tient compte très tôt de paramètres médicaux. On sait qu'un tel gardien ne dépassera pas une certaine taille, à l'âge adulte, et donc qu'il ne conviendra pas. En Angleterre, on estime qu'un gardien doit au moins mesurer 1m88. Dans le passé, un gardien de petite taille mais très explosif conservait toutes ses chances. Aujourd'hui, on décide très tôt de concentrer tous ses efforts sur le plus grand. " L'un des problèmes que rencontrent les jeunes gardiens, lorsqu'ils atteignent l'équipe Première, est que leur temps de jeu devient très limité. C'est la raison pour laquelle De Wilde avait conseillé à Roef d'opter pour le temps de jeu. De Wilde : " Et ce sera aussi très important pour Mile Svilar. Parfois, les jeunes ne jouent qu'un match toutes les six semaines, c'est trop peu pour conserver le rythme. Cela signifie que les clubs doivent faire des choix. A Genk, on a souvent deux bons gardiens par catégorie, mais s'ils doivent tous les deux jouer la moitié des matches, leur temps de jeu diminue forcément de moitié également. "