Figueras, c'est la première ville importante que les touristes belges rencontrent sur leur chemin en territoire espagnol lorsqu'ils se rendent sur la Costa Brava. Désormais, le nom de cette cité catalane (que les régionaux appellent Figueres) évoquera également le football.
...

Figueras, c'est la première ville importante que les touristes belges rencontrent sur leur chemin en territoire espagnol lorsqu'ils se rendent sur la Costa Brava. Désormais, le nom de cette cité catalane (que les régionaux appellent Figueres) évoquera également le football. Le club local est effectivement entré dans l'histoire comme étant le premier club de D2B (l'équivalent de notre D3) à atteindre les demi-finales de la Coupe du Roi. Pour réaliser cet objectif, il a éliminé en quarts de finale un club de D2A (l'équivalent de notre D2), à savoir de Cordoue. Après s'être imposé 0-2 en Andalousie, Figueras n'a pas pris le moindre risque et, sur le terrain de Gérone où l'équipe avait dû émigrer, a préféré laisser venir son adversaire pour procéder en contres. Cela lui a réussi puisqu'elle est parvenue à conserver le score vierge: 0-0. Le véritable exploit, Figueras l'avait toutefois réalisé plus tôt dans la compétition. Depuis que les premiers tours se disputent en une manche sur le terrain du club de division inférieure, les surprises sont légion. Ce jour-là, les joueurs du grand FC Barcelone, qui ne se méfiaient pas, avaient sauté à pieds joints dans le piège qui leur était tendu. Un certain Garrido avait inscrit le seul but du match au début de la prolongation. Au tour suivant, Figueras s'était farci un autre pensionnaire de l'élite, certes moins prestigieux: Osasuna passa également à la trappe. En huitièmes de finale, là où commence la formule des matches par aller-retour, Figueras bénéficia d'un petit coup de pouce du destin. Le sort l'opposa à une autre formation de D2B: Novelda. Celle-ci s'était hissée à ce stade de l'épreuve après avoir, précédemment, éliminé le FC Valence sur le tapis vert. L'entraîneur Rafael Benitez avait aligné deux joueurs non qualifiés. Figueras s'imposa 2-1 et 0-0. En demi-finales, Figueras recevra (dès ce soir) un des ténors du championnat d'Espagne, le Deportivo La Corogne, à qui il rendra ensuite visite mercredi prochain. En aller-retour, la tâche s'annonce compliquée pour la formation de D2B. Mais, même s'il a peu de chances d'atteindre la finale du 6 mars, Figueras a déjà réussi "son" exploit. (D. Devos)