L'Espagne est toujours première à l'indice UEFA. Mais, cette saison, elle n'aura aucun représentant en demi- finales. Ni en Ligue des Champions, ni en Coupe de l'UEFA. Villarreal, l'ultime rescapé, a été éliminé par AZ. Les Espagnols ont probablement pris le petit club d'Alkmaar à la légère. C'est une équipe qui ne dit pas grand-chose aux aficionados habitués aux noms ronflants. Lors du match aller, le stade du Madrigal, qui fait le plein lorsque le Real Madrid, Barcelone ou Valence s'y produisent, n'était rempli qu'à moitié. Comme si la confrontat...

L'Espagne est toujours première à l'indice UEFA. Mais, cette saison, elle n'aura aucun représentant en demi- finales. Ni en Ligue des Champions, ni en Coupe de l'UEFA. Villarreal, l'ultime rescapé, a été éliminé par AZ. Les Espagnols ont probablement pris le petit club d'Alkmaar à la légère. C'est une équipe qui ne dit pas grand-chose aux aficionados habitués aux noms ronflants. Lors du match aller, le stade du Madrigal, qui fait le plein lorsque le Real Madrid, Barcelone ou Valence s'y produisent, n'était rempli qu'à moitié. Comme si la confrontation face aux coéquipiers de SteinHuysegems s'assimilait à une formalité. Et Villarreal, qui n'avait pas encore encaissé le moindre but sur son terrain en compétition européenne cette saison, s'est incliné 1-2. A leur arrivée aux Pays-Bas, la semaine dernière, les joueurs ont été très surpris par l'exiguïté du stade d'Alkmaar (8.000 places à peine) et des vestiaires. Malgré l'ambiance créée par les supporters néerlandais, ils ont mis du temps à se rendre compte qu'ils disputaient là-bas un quart de finale européen. Ils n'ont pas été très malins non plus. Rapidement menés 1-0, ils ont eu toutes les cartes en mains pour revenir lorsqu'un joueur d'AZ a écopé d'un deuxième carton jaune. Mais, au lieu de profiter de leur supériorité numérique, ils se sont à leur tour retrouvés à dix, dans la minute qui suivit, à cause d'une réaction stupide de JoséMari. En deuxième mi-temps, ils ont pressé leur adversaire dans leur camp, mais n'ont réussi qu'à égaliser par Lucho Figueroa. La chance n'était pas à leurs côtés : un superbe coup franc de JuanRomanRiquelme a échoué sur le cadre du but et ArmandoSa a loupé une occasion en or. Ils ont aussi dû jouer sans leur meilleur buteur, Diego Forlan. Mais, lorsqu'on se réveille trop tard, on s'expose à ce genre de contretemps. (D. Devos) SAMUEL ETO'O, blessé au ménisque lors du match au Real Madrid voici dix jours, s'en sort bien : il ne sera absent qu'une dizaine de jours. SéVILLE a décidé de porter plainte devant la justice civile, suite à la suspension de cinq matches infligée par le Comité de Compétition à son défenseur Javi Navarro, qui avait blessé (involontairement selon les Andalous) le Majorquin JuanArango. PABLOCAVALLERO, le gardien italo-argentin arrivé du Celta Vigo durant le mercato, a prolongé son contrat à Levante jusqu'en juin 2009. RUBENBARAJA a repris les entraînements avec Valence, cinq semaines après sa blessure au quadriceps. MAJORQUE devait payer 100.000 euros à Valence s'il alignait GonzalodelosSantos, transféré durant le mercato, face à son ancien club dimanche passé. OSASUNA- VILLARREAL, postposé pour cause de Coupe de l'UEFA, se jouera mercredi prochain 27 avril. BUTEURS : 1. Eto'o (FC Barcelone) 21 buts ; 2. Forlan (Villarreal CF) 18 ; 3. Oliveira (Betis) 17 ; 4. Torres (At. Madrid) 16 ; 5. Baptista (FC Séville), Ronaldo (Real) 15.