Le fier club de Rotterdam fête son centenaire le 19 juillet 2008. Son entraîneur, Bert van Marwijk, est loin d'être euphorique. Il souhaite prévenir tout excès d'optimisme, malgré les résultats obtenus en championnat. " Ce n'est qu'un début ", déclare-t-il au Volkskrant.
...

Le fier club de Rotterdam fête son centenaire le 19 juillet 2008. Son entraîneur, Bert van Marwijk, est loin d'être euphorique. Il souhaite prévenir tout excès d'optimisme, malgré les résultats obtenus en championnat. " Ce n'est qu'un début ", déclare-t-il au Volkskrant. La saison dernière, Feyenoord a été minable. Il n'est même pas présent sur la scène européenne. Cependant, le retour de son coach prodige, van Marwijk (55 ans) a rendu espoir à tous les supporters. " Je ne me laisserai jamais désarçonner par la pression. Nous devons et allons réussir. Le titre ? On ne forme pas une équipe de ce calibre du jour au lendemain. D'ailleurs, en début de saison, tous les observateurs, à l'heure des pronostics, nous ont oubliés. Devrions-nous être candidats au titre comme ça, après seulement sept journées de championnat ?"Van Marwijk ne connaît pourtant pas le doute. Il reste fidèle à son image d'ailier gauche élancé et élégant qui fonçait toujours droit vers le but. Il veut obtenir des résultats, les forcer même. Il est sur la même longueur d'ondes que la direction, qui a voulu rendre son aura et son prestige au club en procédant à de coûteux transferts. L'été dernier, le manager technique, Peter Bosz, a enrôlé l'architecte et le guide de cette reconstruction. " L'équipe a été modifiée à tous les postes ", poursuit van Marwijk. " Nous cherchions des éléments de qualité, dotés d'expérience et ultra motivés. J'ai énormément discuté avec Roy Makaay et Giovanni van Bronckhorst dans la phase finale des négociations. Ils nous apportent un plus. Ils préfèrent jouer dans un stade de 50.000 personnes au comble de l'enthousiasme et ils apprécient le sentiment de hausser le niveau de l'équipe par leur présence ". L'arrivée de Kevin Hofland et de Tim de Cler a également renforcé l'idée que chacun peut progresser. " Des jeunes comme Luigi Bruins et Nicky Hofs sont conscients que la concurrence est rude mais aussi qu'ils recevront leur chance. C'est valable pour tous. J'exige le maximum de chaque joueur et j'attache énormément d'importance au team building ". L'AZ est le seul qualifié pour les poules de la Coupe UEFA. L'Ajax a été éliminé par le Dinamo Zagreb. Henk ten Cate, l'entraîneur ajacide, a déclaré avoir pris un coup de massue. C'est la première fois depuis 1989 que l'Ajax n'atteint pas le deuxième tour d'une joute européenne. Le FC Twente, le FC Groningue et Heerenveen sont également battus. AAD DE MOS vit un début de championnat capricieux à Vitesse. Par contre, Yu Hai impressionne favorablement le coach. " C'est un footballeur très intelligent. Il va nous offrir beaucoup de satisfactions dans les années à venir ", a-t-il déclaré à VI. LE NEC marque difficilement. Mario Been, le coach, a requis l'aide de Jack de Gier (ex-Lierse), qui devient entraîneur des attaquants. YANNIS ANASTASIOU (34 ans, ex-Anderlecht) a trouvé embauche au FC Omniworld, pensionnaire de D2. L'avant grec a signé jusqu'en fin de saison. Il a marqué vendredi dernier. Wamberto, sans club, négocie également un contrat. CLARENCE SEEDORF (AC Milan) a annoncé à Foppe de Haan qu'il aimerait participer à l'EURO et aux JO. Le coach a reporté la sélection des joueurs bénéficiant d'une dispense pour Pékin. ANDWELÉ SLORY a obtenu un nouveau contrat à Feyenoord, à peine rétabli d'une blessure. Le véloce attaquant a signé jusqu'en 2010. HEDWIGES MADURO, Klaas-Jan Huntelaar (Ajax) et Arjen Robben (Real Madrid) effectuent leur retour dans la sélection des Pays-Bas, qui va jouer contre la Roumanie et la Slovénie. FRÉDÉRIC VANHEULE