Malgré la vente forcée de Salomon Kalou (Chelsea) et de Dirk Kuijt (Liverpool), Feyenoord conserve des problèmes financiers. La direction donne l'impression, erronée, d'avoir renfloué ses caisses grâce à cette double vente, constate Paul Smits, qui était membre du conseil des commissaires jusqu'à mai dernier, explique le Volkskrant.
...

Malgré la vente forcée de Salomon Kalou (Chelsea) et de Dirk Kuijt (Liverpool), Feyenoord conserve des problèmes financiers. La direction donne l'impression, erronée, d'avoir renfloué ses caisses grâce à cette double vente, constate Paul Smits, qui était membre du conseil des commissaires jusqu'à mai dernier, explique le Volkskrant. La KNVB a placé Feyenoord sous curatelle suite à une perte de 16 millions d'euros la saison écoulée. " Le transfert de Kuijt et de Kalou a gonflé les liquidités et rétabli l'équilibre ", déclare Smits. " Le club ne s'est pas débarrassé de ses soucis pour autant. Il a encore du pain sur la planche pour s'assainir ". Le bilan comptable de la saison 2004-2005 révèle que Feyenoord était en négatif et avait emprunté à court terme dix millions. Il creuse donc des trous pour en combler d'autres. " Il ne donne pas une image attrayante ", reconnaît l'ancien dirigeant de KPN. " A court terme, Feyenoord doit adopter une gestion plus saine. Il doit faire attention sinon il met sa survie en péril. Mis sous pression, le club a emprunté de l'argent à des sympathisants fortunés ". Les transferts récents camouflent les problèmes. " Le bilan va être nettement meilleur ", relève Smits " mais ce n'est qu'un volet de la problématique. Un grand club est obligé de lutter pour le titre et d'être performant en Coupe d'Europe. Feyenoord ne correspond pas à ce profil. La qualité du noyau actuel n'offre aucune perspective ". Benno Leeser, président du businessclub, fait preuve de compréhension à l'égard de la direction. " Jorien van den Herik aurait sans doute dû être plus ouvert quant aux pertes essuyées mais il a lui-même résolu les problèmes financiers. Conserver Kalou et Kuijt un an de plus était le choix de la direction, dans l'espoir qu'ils aident Feyenoord à se qualifier pour la Ligue des Champions. Dans ce cas, le club aurait pu gagner les 15 millions d'euros que lui a rapporté le transfert de Kuijt. C'était un risque, évidemment. Dans le passé, la politique du club se résumait ainsi : on achète dix joueurs en espérant que parmi eux, il y en aura un tout bon. Cela n'a pas fonctionné ". Leeser estime inutile de spéculer sur l'arrivée d'un mécène. " Je n'ai encore jamais vu de personne prête à nous aider. Je serais donc étonné d'en rencontrer une demain, comme ça. L'Ajax est coté en Bourse, le PSV a Philips et l'AZ compte sur le président Dirk Scheringa et sa banque DSB. Nous ne pouvons refaire ce retard structurel, aussi frustrant cela soit-il ". JUPILER LEAGUE. Le FC Den Bosch a ravi la victoire au terme de la première période grâce à une belle victoire à Cambuur. Le FC Dordrecht, qui était à deux doigts d'empocher le premier billet pour les playoffs, se retrouve les mains vides. JOHN OWOERI (19 ans), l'avant nigérian que Feyenoord avait prêté sans guère de succès à Westerlo la saison passée, n'a pas été convaincant lors d'un stage à Brest, en D2 française. JAAP UILENBERG (56 ans), responsable de l'arbitrage à la KNVB, est nommé vice-président de la commission des arbitres de l'UEFA. Il était déjà membre du comité qui désigne les juges des joutes européennes. LE FC UTRECHT a offert à notre compatriote Guiseppe Rossini un contrat de deux ans. L'avant de 20 ans entame sa deuxième saison au Galgenwaard. Foeke Booy apprécie particulièrement son aptitude à démanteler les défenses. F. VANHEULE