Divock Origi, le héros de Liverpool face à Barcelone en Ligue des Champions, la semaine dernière, n'avait pas encore quatre ans le 16 mai 1999 quand son père Mike a fêté le titre avec Genk dans la ville où il avait habité et joué pendant deux ans. Ce jour-là, le stade Forestier du KRC Harelbeke était surtout rempli par les supporters visiteurs, qui ont envahi le terrain au coup de sifflet final entérinant la victoire de Genk ...

Divock Origi, le héros de Liverpool face à Barcelone en Ligue des Champions, la semaine dernière, n'avait pas encore quatre ans le 16 mai 1999 quand son père Mike a fêté le titre avec Genk dans la ville où il avait habité et joué pendant deux ans. Ce jour-là, le stade Forestier du KRC Harelbeke était surtout rempli par les supporters visiteurs, qui ont envahi le terrain au coup de sifflet final entérinant la victoire de Genk 1-2. La fraternité qui les avait unis aux supporters locaux a abouti à la fondation des Blauwwitte Vrienden, le seul club de supporters de Genk en Flandre Occidentale. Souleymane Oulare, père d' Obbi, âgé de trois ans, et Thordur Gudjonsson avaient battu le gardien Geert De Vlieger, cette après-midi, offrant du même coup le titre au club limbourgeois. Cette saison-là, Branko Strupar (KRC Genk) avait gagné le Soulier d'Or, Oulare (KRC Genk) avait été élu Footballeur Pro de l'Année et Aimé Anthuenis (KRC Genk) Entraîneur de l'Année. Harelbeke, alors entraîné par l'expérimenté Henk Houwaart, terminait cinquième et allait disputer la seule campagne européenne de son histoire. Il allait être battu 0-1 et 0-3 en Intertoto par la Sampdoria. Les Rats vivaient les plus beaux moments de leur histoire. À cette époque, ils étaient nettement supérieurs à leurs voisins de Courtrai mais la chute n'allait pas tarder. Quelques années plus tard, on s'est notamment rendu compte que le club n'avait jamais payé ses nuitées en Italie. En 2001, il a quitté la D1 après six saisons et il est tombé en faillite un an plus tard. Depuis, il a fusionné avec Ingelmunster, a changé de matricule, de nom, de couleurs et a dégringolé en provinciales. Actuellement, le KRC Harelbeke rejoue au stade Forestier, dans ses couleurs d'antan, le mauve et blanc. La saison passée, le club a assuré son maintien en deuxième amateur lors de la dernière journée. En seizièmes de finale de la coupe, il a été battu 0-1 par Courtrai. La semaine dernière, le président a confié au quotidien Het Laatste Nieuws qu'il était fier de présenter un club en bonne santé car à son arrivée en mars 2018, il était au bord de la faillite, une fois de plus.