Un Mondial, deux EURO, une Ligue des Champions, une Europa League et une coupe d'Angleterre. La carte de visite de Fernando Torres est impressionnante mais, fait étrange, il n'a encore rien gagné avec le club de son coeur : l'Atlético Madrid. Torres est un produit des Colchoneros. Il avait 17 ans quand il a fait ses débuts en équipe première, en 2001. Le club militait alors en divis...

Un Mondial, deux EURO, une Ligue des Champions, une Europa League et une coupe d'Angleterre. La carte de visite de Fernando Torres est impressionnante mais, fait étrange, il n'a encore rien gagné avec le club de son coeur : l'Atlético Madrid. Torres est un produit des Colchoneros. Il avait 17 ans quand il a fait ses débuts en équipe première, en 2001. Le club militait alors en division deux mais il a été champion en 2001-2002 avec son jeune avant. El Niño est resté à l'Atlético jusqu'en 2007. Il en a notamment partagé le vestiaire avec l'entraîneur actuel, Diego Simeone. Son talent l'a ensuite conduit à Liverpool, à Chelsea et à l'AC Milan. Le club italien l'a reloué à l'Atlético Madrid en janvier 2015. Il y a opéré un superbe retour, marquant deux buts dans un match de coupe contre le Real Madrid. Ensuite, il n'a pu poursuivre sur son élan et cette saison, il n'est aligné que sporadiquement. Ce n'est pas illogique quand vos concurrents s'appellent Antoine Griezmann et Diego Costa. Ses relations avec El Cholo ne sont pas des meilleures. Simeone a déjà fait comprendre qu'il ne ferait pas d'effort pour convaincre Torres de prolonger son séjour à Madrid. Au début du mois dernier, quand El Niño a annoncé ses adieux, il a commenté : " J'entretiens des relations normales avec Simeone. Je suis professionnel. J'ai toujours dit que je ne fomenterais rien pour induire une rupture entre nous. " En ajoutant : " S'il ne compte plus sur moi pour l'année prochaine, j'aurais souhaité qu'il me le dise. " Torres part le coeur lourd. " Je pensais achever ma carrière à l'Atlético. " Il ne sait pas encore où il va jouer la saison prochaine mais l'attaquant, qui a 34 ans, compte bien " jouer encore trois ou quatre ans ". Le fait est que Torres est immensément populaire auprès des supporters. Quand il est entré au jeu à six minutes du terme de la demi-finale contre Arsenal, les tribunes du Wanda Metropolitano ont vibré.