Après la victoire contre les Turcs, l' Advocaat des Diables a dit que tout n'avait cependant pas été parfait, ce qui laisse à penser qu'il a trouvé certains joueurs plus parfaits que d'autres. Faut pas lui demander lesquels, il ne le dira pas et il a raison, mais deux d'entre eux m'ont personnellement épaté.
...

Après la victoire contre les Turcs, l' Advocaat des Diables a dit que tout n'avait cependant pas été parfait, ce qui laisse à penser qu'il a trouvé certains joueurs plus parfaits que d'autres. Faut pas lui demander lesquels, il ne le dira pas et il a raison, mais deux d'entre eux m'ont personnellement épaté. Kevin Mirallas fut saignant dans un rôle de couloir plus bas qu'à l'habitude : au point que, au cas où il serait barré haut dans le jeu par un offensif plus fortiche que lui, je le verrais bien dans un rôle de back droit teigneux, capable de sortir de position ! Emile Mpenza est sorti deux fois de sa boîte pour planter deux buts : s'il plante, s'il court et si nous subissons le jeu, il reste le bienvenu, fût-ce jusqu'en 2020, tant que n'éclôt pas de galopeur belge plus rapide en contre. Au fait, à votre avis, sur 40m de sprint balle au pied, E1000 va plus vite que Mirallas ? A l'inverse, Marouane Fellaini fut moins parfait que ses potes : mou, mono-rythmique, même pas grand dans les airs, juste propre dans ses passes à dix mètres. Il évoluait pourtant assez bas dans le jeu, à la place qu'il dit préférer et qui n'est pas celle d'Everton : il y a manqué de niaque, d'envie d'aller chasser dans les jambes adverses... comme le fait déjà mieux que lui Eliaquim Mangala, son probable successeur rouche. Il n'est pas inutile ici de rappeler ce que David Moyes, son coach en club, disait de lui dans une interview à Vers l'Avenir en mai. Moyes expliquait l'avoir positionné plus haut parce que sa taille permettait à Fellaini de peser très fort dans les 16 mètres, mais aussi parce que ses handicaps pour jouer milieu défensif étaient son manque de vitesse et son manque de discipline de position, ce qui l'amenait aussi parfois à choper des cartons pour des trucs stupides ! Une remarque plus intéressante que ce qui se narre sur ses tifs ou ses sorties, émanant d'une personne évidemment autorisée, et qui relativise l'image qu'on se fait ici de Marouane ( Il est tellement fort qu'il peut " même " jouer attaquant... ) depuis qu'il a franchi la Manche. Ceci dit, Marouane, t'as été courageux : une prestation en dents de scie quand tu as déjà mal aux dents, qu'est-ce que ça doit faire mal ! N'empêche que t'as réussi à faire grincer celles d'Advocaat ! Dick-le-déclic a saisi ta molaire au bond pour effaroucher les clubs qui ne collaboreraient pas franco (c'est Everton qui s'y colle)... tout en pensant sans le dire qu'aller faire un tour en Estonie sans toi, ça permettrait de voir sans provoquer nulle vague médiatique si, aux côtés de Jan Vertonghen, Gaby Mundingayi arrache plus que toi ! Sur ce plan, la réponse fut oui pendant 45' mais reste cool : Gaby, oh Gaby est plus petit, et ce n'est quand même pas un relanceur génial... D'ailleurs, en Estonie, aucun Diable ne fut génial, sauf Vertonghen, le seul à suinter la classe ET la hargne ! Après les Turcs, tout le monde brabançonnait qu'à tout le moins, on avait retrouvé un esprit de corps ; quatre jours plus tard sur Club RTL, à partir du 2-0, Georges Grün a flippé comme un malade au Royaume des fantômes sans âme, en répétant n'avoir jamais rien vu d'aussi mauvais... Hey Giorgio, calmati, t'as joué en Italie, tu sais que Rome ne s'est pas faite en un jour : laisses-en au moins trois à Dick, vu qu'il a loupé le deuxième à Tallinn ! Et je clôture avec Timmy Simons, grand serviteur des Diables, qu'Advocaat avait bien le droit d'écarter, mais que nos médias n'avaient pas le droit, dans la foulée, d'enterrer sans remerciements. Cela me rappelle la conduite de Grenoble un jour réservée par un public de merde à Franky Van der Elst sur le déclin... Cela me rappelle aussi qu'en novembre 2001, un Simons débutant avait brillamment disputé les deux barrages importantissimes et victorieux face à la Tchéquie... en remplacement d' Yves Vanderhaeghe, dès lors lui aussi enterré illico dans les journaux ! Sept mois plus tard, pare-chocs inamovible sous Robert Waseige, Vanderhaeghe réalisait un Mondial d'enfer. Timmy, rien n'est jamais fini. par bernard jeunejeanMoyes dit que Fellaini ne joue plus médian à cause de sa lenteur et de son indiscipline tactique !