Comment est né ce livre ?
...

Comment est né ce livre ? J'en avais envie depuis un certain temps. Je ne savais pas comment m'y prendre et la proposition de Jean Derycke a été décisive. C'est un message que je veux adresser aux gens. Je viens d'une famille modeste, venue d'Italie et arrivée en Belgique sans parler le français. Ma mère n'a jamais travaillé et s'est consacré à sa famille. Mon père s'est saigné pour qu'on ne manque de rien et envoyer ses trois enfants à l'université. Cela n'a pas toujours été facile car mes parents n'avaient pas l'habitude de montrer leurs sentiments. Je ne dirais pas que c'est le parcours de quelqu'un qui a réussi car comment peut-on définir la réussite ? Mais c'est un témoignage pour montrer qu'il est possible de s'en sortir, en comptant aussi sur les autres. Il y a des passages très intimes, où vous décrivez la perte de votre premier enfant ou les regrets pour ne pas avoir correctement soutenu votre femme après la mort de sa mère... Il fallait que j'en parle. Le fait de coucher ça sur papier peut représenter une forme de libération. Ma femme était au courant. Je ne lui ai pas expliqué tout ce qui figure dans le livre. Mais elle a suivi le projet avec attention et je sais, qu'au final, elle est touchée. Plusieurs chapitres sont consacrés à Cartier : comment il démonte un joueur qui a couché avec la femme d'un équipier, les pompes qu'il vous imposait dès 6 h du matin quand vous dormiez ensemble... Il m'a marqué en tant qu'homme, dans la manière de gérer un groupe. Tout en mettant l'accent sur la correction, il était très dur et imposait un rapport très fort avec ses joueurs. Il m'a beaucoup apporté dans mon évolution. La volonté de laisser une trace et la peur de vieillir, le côté " guide ", l'amour, les sentiments... Est-ce que votre personnalité ne recèle pas un côté romantique, dans le sens littéraire du terme ? Si vouloir que les rêves s'accomplissent, si chercher à ce que le monde soit parfait et que les gens soient heureux... Alors, je suis sûrement un romantique. Il y a un point que vous n'abordez pas : avez-vous arrêté de fumer ? (il rit) J'ai essayé plusieurs fois... Mais je n'y arrive pas. Le foot me prend énormément d'énergie et la cigarette m'apaise.