Tour 1975. Eddy Merckx craque dans l'ascension finale de l'étape de Pra Loup. Felice Gimondi est le premier à le dépasser. Durant plusieurs secondes, l'Italien observe le Belge avec un mélange de respect et d'incompréhension. Il ne réalise pas qu'il vit la fin d'une ère durant laquelle Merckx a surclassé tout le monde, y compris lui-même. Une période durant laquelle il s'est emparé des meilleurs morceaux du buffet cycliste, grâce à sa classe et à ses traits de cannibale. Gimondi a dû se contenter des restes. " Eddy m'a souvent fait subir l'enfer ", répétait l'Italien. Il semblait bien parti pour surpasser Fausto Coppi et devenir le plus grand campioniss...