Quand on s'appelle Roger Federer (SUI, ATP 1) et que l'on n'est qu'à trois titres du record de victoires en Grand Chelem, on a bien le droit d'y aller à son rythme. Surtout, d'ailleurs, quand on est Suisse... C'est pour cela que le numéro 1 avoue n'être pas vraiment pressé de remplacer Tony Roche, qu'il a remercié de son poste de coach quelques jours avant le dernier Roland-Garros. Ce qui ne veut pas dire que Federer voyagera seul jusqu'à la fin de sa carrière.
...

Quand on s'appelle Roger Federer (SUI, ATP 1) et que l'on n'est qu'à trois titres du record de victoires en Grand Chelem, on a bien le droit d'y aller à son rythme. Surtout, d'ailleurs, quand on est Suisse... C'est pour cela que le numéro 1 avoue n'être pas vraiment pressé de remplacer Tony Roche, qu'il a remercié de son poste de coach quelques jours avant le dernier Roland-Garros. Ce qui ne veut pas dire que Federer voyagera seul jusqu'à la fin de sa carrière. " Quand vous êtes le numéro un mondial, vous avez des décisions très difficiles à prendre. Lors de l'Open d'Australie, j'aurai peut-être un coach ou peut-être pas. Je dois tout de suite choisir la bonne personne, il n'est pas question que j'essaye quelqu'un pendant un mois. Comme je me sens très bien dans la situation actuelle, je peux prendre mon temps. GERMAIN GIGOUNON, FRÉDÉRIC DE FAYS ET TAMARYN HENDLER sont les trois Belges qualifiés directement pour les tableaux finals Juniors de l'US Open. Pour le Binchois, il s'agira d'une première et... d'une dernière puisqu'il ne sera plus Junior en 2008. Absent en Australie mais éliminé dès le premier tour en France et Angleterre, le second tentera de faire mieux. Ce qui vaut pour la 22e mondiale sortie au premier tour à Melbourne, Paris et Londres. OLIVIERROCHUS (ATP 56) a de nouveau vécu un match difficile à Cincinnati. Sorti des qualifications, notre compatriote était opposé à Juan Carlos Ferrero (ESP, ATP 17) face auquel il s'inclina au terme d'un match serré (6-1 3-6 7-5). STEVEDARCIS (ATP 139) a été éliminé dès le premier tour du tournoi challenger du Bronx. Le vainqueur d'Amersfoort a été sorti par un Américain bénéficiaire d'une invitation, un certain MattBruch, classé... 715e joueur mondial. ROGERFEDERER (SUI, ATP 1) aimerait rester dans le coup jusqu'aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Il aurait alors 31 ans. " Mais je pense que je peux jouer jusqu'à 35 ans. C'est l'objectif que je me suis fixé ". ANDYMURRAY (GB, ATP 16, notre photo) n'est plus que l'ombre de lui-même. Depuis le mois de mai et sa blessure au poignet, le jeune espoir britannique ne parvient plus à retrouver son meilleur niveau. Il a été balayé au premier tour de Cincinnati par MarcosBaghdatis (CYP, ATP 18) sur le score de 6-1 6-2. Le Serbe Novak Djokovic (ATP 3) a subi le même sort. Quelques heures à peine après son triomphe à Montréal, il a été éliminé par un CarlosMoya (ESP, ATP 19) très en forme. RAFAEL NADAL (ESP, ATP 2) a été contraint à l'abandon au même tournoi de Cincinnati. Blessé au bras gauche, il était mené 7-6 4-1 par JuanMonaco (ARG, ATP 25) lorsqu'il a décidé de ne pas prendre davantage de risques.