Fondé en 1896
...

Fondé en 1896 Président : Ancillo Canepa Stade : Letzigrund (25.000 places) Site : www.fcz.ch Transfert le plus cher de tous les temps : Francisco Guerrero (2,5 millions d'euros, CA Indepediente de Avellaneda, 2001) Palmarès : 12 titres, 7 Coupes de Suisse Saison passée en CL : - Parcours de qualification : NK Maribor (2-3, 3-0), FK Ventspils (2-1, 3-0) Grand talent, il a rejoint le PSV, où il a déraillé. Né en Colombie, il est devenu le plus jeune buteur d'un EURO en 2004, en marquant le seul but helvétique contre la France (1-3) à l'âge de 18 ans et 141 jours. Pourtant, il ne s'est imposé ni au PSV, ni à Breda ni à Salzbourg. Il tente de relancer sa carrière à Zurich. Il a bien commencé, inscrivant deux buts au tour préliminaire de la Ligue des Champions contre le FK Ventspils (3-0, 2-1).Zurich opère généralement en 4-2-3-1, un système au sein duquel les éléments offensifs sont très souples. BernardChallandes insiste sur la précision des passes et du contrôle du ballon, de même que sur l'offensive. Idéalement, le FC Zurich doit dominer le jeu, ce qui paraît chimérique pour une phalange dépourvue d'expérience internationale. Les Suisses sont imprévisibles dans leurs attaques car, pratiquement, tous les médians sont susceptibles de marquer. L'équipe est bien organisée et l'avant, le solide Hassli, plus raffiné qu'il n'en a l'air, s'entend bien avec les ailiers, le mobile Alphonse et Vonlanthen. Le meneur, AlmenAbdi, a un tir puissant, une bonne vista et marque régulièrement. L'équipe n'est cependant pas robuste. Elle n'est pas à son aise sur les corners et les coups francs, faute de gabarits. La défense manque d'alternatives et on n'ose imaginer un forfait de HannuTihinen, son patron, ou d' AlainRochat, les seuls éléments qui possèdent la classe requise. Bernard Challandes SUI 28/07/1951 Certaines carrières prennent de ces virages étonnants. Bernard Challandes a exercé dans des petits clubs de l'ouest de la Suisse. Il n'a repris un club de D1, les Young Boys Berne, qu'à l'âge de 43 ans, pour peu de temps. Il n'a pas eu plus de chance au Servette Genève. Il a alors travaillé dans l'ombre, pour la Fédération. Sous sa direction, les -21 ans ont atteint les demi-finales de l'EURO. Il a dû patienter jusqu'en 2007 pour que le FC Zurich pense à lui. Il avait 56 ans et devait remplacer Lucien Favre, parti à Berlin. " Cette offre m'a valu quelques nuits blanches. " Père de quatre enfants, d'un naturel prudent, il a pourtant quitté le giron sûr de la Fédération pour Zurich et une existence incertaine d'entraîneur de club. Troisième puis champion, il marche dans les pas de Favre.