GARDIEN JENSLEHMANN

Clubs : Schalke 04 (88-98), AC Milan (98-99), Borussia Dortmund (99-03), Arsenal (03-08), VfB Stuttgart (08-10), Arsenal (11)
...

Clubs : Schalke 04 (88-98), AC Milan (98-99), Borussia Dortmund (99-03), Arsenal (03-08), VfB Stuttgart (08-10), Arsenal (11) " JensLehmann est le Mister Mad de la corporation des gardiens ", écrit le DailyStar en 2008. " Dans son pays, on le savait déjà. Nous venons de le découvrir. " L'Allemagne a déjà classé Mad Jens depuis longtemps, car lorsque l'ancien joueur de Schalke a l'occasion de signer au Borussia Dortmund, il déclare : " Je préfère encore jouer pour Schalke en deuxième division. " Il signe malgré tout à Dortmund, où il entame quelques mois plus tard une relation avec la petite amie de Knut Reinhardt, un ancien équipier. Après quatre saisons et demie, et cinq cartons rouges - un record en Bundesliga -, il poursuit son " oeuvre " à Arsenal. En 2005, MadJens jette une bouteille d'eau à la tête de... l'arbitre Massimo di Santis. La saison suivante, il est exclu après 18 minutes en finale de la Ligue des Champions contre Barcelone. Ses critiques à l'encontre de Didier Drogba (" Stand-up comedian ") et de Frank Lampard (" Un homme effrayant ! ") font les choux gras des tabloïds, et lorsque Manuel Almunia lui pique sa place, l'Espagnol se fait aussi égratigner. " Quel maladroit, aucune classe ! " Lehmann se réfugie à Stuttgart, où il s'illustre à nouveau de triste manière : il jette le bandeau de son équipier Khalid Boulahrouz vers un ramasseur de balles et, quelques semaines plus tard, lance la chaussure de Sejad Salihovic dans la tribune. Lorsque Markus Babbel doit plier bagage après avoir été houspillé par les supporters, il s'en prend lui aussi aux fans. Il refuse de payer l'amende de 40.000 euros et perd complètement les pédales lorsqu'un fan lui demande, après un carton rouge à Mayence : " Ne peux-tu pas te comporter normalement ? " Sous l'oeil de la caméra, il enlève les lunettes placées sur le nez du jeune homme... Sa position devient intenable. Durant l'été 2010, il prend sa retraite à 40 ans, mais il joue encore un match, huit mois plus tard, à... Arsenal. " Je ne pense pas que le monde du football m'oubliera de sitôt. " Clubs : Birmingham City (78-84), Everton (84-89), Tottenham Hotspur (89-93), Millwall (93-95), Hellenic FC (96), Wynberg Saint Johns (97) " Le manager m'avait demandé de surveiller Pat Van Den Hauwe durant le vol de retour, mais c'était comme si je devais guider un chien enragé. Complètement fou ", écrit le Liverpool Echo à propos du back droit (et gauche) d'Everton qui, entre 1984 et 1989, a remporté deux titres de champion d'Angleterre, joué trois finales de FA Cup et gagné la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupes. Van Den Hauwe, né d'un père belge et d'une mère anglaise, est l'un des fers de lance de l'équipe, mais mène une vie de rock star en dehors du terrain. Il passe son temps entre le complexe d'entraînement et les night-clubs. Son appétit sexuel est insatiable, mais il a failli précipiter sa fin de carrière. Après un match international à Malte, il contracte une maladie sexuellement transmissible et une infection sanguine. Il passe près d'un mois à l'hôpital. " Heureusement, Everton a mis une infirmière à ma disposition, mais j'ai aussi passé du temps au lit avec elle. " Pat déménage à Londres, mais il devient alcoolique et prend du poids. Lorsque son mariage capote également, il se console dans les bras d'Amanda Louise Smith, l'ancienne épouse de Bill Wyman, le bassiste des... Rolling Stones. Le football devient de plus en plus accessoire pour lui et après une escapade en Afrique du Sud, son addiction à la cocaïne devient totalement incontrôlable. Van Den Hauwe devient de plus en plus parano et menace même d'abattre un ami d'une balle dans la tête avec son .38. " Je repense chaque matin à cette nuit de folie, et je me rends compte que les armes et la drogue ne peuvent mener qu'à la mort et au désespoir. " Clubs : Chelsea (98-00), Nottingham Forest (00-00), Chelsea (00-) " John Terry est encensé pour son leadership à Chelsea, mais ses relations extra-conjugales, son penchant pour l'alcool et son amour du jeu donnent lieu à controverse ", conclut The Guardian en 2010. Quelques semaines plus tôt, on avait appris que le Dad of The Year2009 avait une relation avec Vanessa Perroncel, la petite amie de son ancien équipier Wayne Bridge. Le sélectionneur national Fabio Capello intervient et désigne un nouveau capitaine - Rio Ferdinand - pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud. En mars 2011, l' England's Brave récupère son brassard de capitaine. Pas pour longtemps, car à peine un an plus tard, Anton Ferdinand l'accuse de racisme. JT est suspendu pour quatre matches et écope d'une amende de 270.000 euros. Autant dire des cacahuètes, car le capitaine de Chelsea encaisse 2,5 millions d'euros pour le reportage exclusif de son mariage avec Toni Poole et son autobiographie. " Depuis que je cohabite avec Toni, j'ai couché avec plusieurs autres femmes, mais c'est terminé désormais... " Sa confession est l'" apothéose " d'une longue série d'excès. Peu après les attentats du 11 septembre, sous l'emprise de la boisson, il importune des touristes américains. Quelques mois plus tard, il est arrêté avec quelques coéquipiers, après une bagarre dans une discothèque. En 2002, la chaîne CCTV filme une scène dans laquelle on le voit dans un bar en train d'uriner dans un verre de bière... Les tabloïds anglais l'épinglent lorsqu'en 2004, il parie 51.000 euros dans des courses de chevaux et de chiens, avec son 'ami' Wayne Bridge et Scott Parker. " Tout le monde ne m'aime pas, mais je me suis assagi par rapport à autrefois. " Clubs : West Ham United (95-96), Bournemouth (96-97), West Ham United (97-00) Leeds United (00-02), Manchester United (02-14), Queens Park Rangers (14-) " Rio Ferdinand est une personnalité flamboyante, mais la plupart des amateurs de football anglais ne l'aiment pas ", écrit World Soccer Talk en octobre 2014, lorsqu'il traite la mère d'un journaliste de pute sur Twitter et est suspendu par la fédération, qui lui inflige également une amende de 35.000 euros. Le défenseur de 36 ans a la tête dure : alors qu'Ashley Cole avait témoigné en faveur de John Terry, deux ans auparavant, dans l'affaire qui l'opposait à son frère Anton, il le traite de " noir à l'extérieur, blanc à l'intérieur ". La fédération de football se montre impitoyable : elle lui colle une amende de 57.000 euros. Mais le Londonien s'en moque : comme Terry, il est l'un des rares footballeurs anglais à avoir perçu 1,2 million d'euros pour la publication de son autobiographie. Dans Rio : My Story, il évoque notamment une vidéo très osée, tournée pendant ses vacances à Chypre avec ses équipiers Kieron Dyer et Frank Lampard, et dans laquelle il joue le " rôle principal ". " C'était innocent, un péché de jeunesse. " Ferdinand est, à ce moment-là, le footballeur le plus cher d'Angleterre : Leeds United l'a acheté pour 27,5 millions d'euros à West Ham. Deux ans plus tard, Manchester United met 38 millions sur la table, mais Alex Ferguson doit se passer de lui pendant huit mois car il s'est soustrait à un contrôle anti-dopage pour faire du shopping avec des amis. Ferdinand s'illustre aussi derrière le volant. Il n'a que 19 ans lorsqu'il est contrôlé positif en se rendant à l'entraînement le matin. Il est privé de permis de conduire pendant un an. " Un fou du volant ", estime le juge en 2005, alors qu'il est pris en excès de vitesse pour la quatrième fois. Son retrait de permis est prolongé de six mois. " Lorsque j'écoute les jeunes joueurs, j'ai envie d'encore sortir avec eux, mais j'ai eu mon temps. " Clubs : Arsenal (98-99), Crystal Palace (99-00), Arsenal (00-06), Chelsea (06-14), AS Rome (14-...) " La fête organisée par Ashley Cole et Cheryl Tweedy pour leur mariage a coûté 630.000 euros ", révèle le Daily Mail en été 2005, lorsque le défenseur jure fidélité pour la vie à la chanteuse du groupe Girls Aloud. Un serment tout relatif, car on apprend en janvier 2008 que Cole entretient " au moins trois relations avec d'autres femmes ". Deux ans plus tard, le divorce devient inévitable, lorsque le modèle topless Sonia Wild révèle dans une interview qu'elle reçoit régulièrement des photos de Cole dans le plus simple appareil. L'international, qu'Arsène Wenger considère comme " l'un des meilleurs défenseurs du monde ", est pris dans une tempête médiatique. En 2005, Cole doit payer une amende de 95.000 euros à la fédération anglaise de football, après la découverte de négociations secrètes tenues dans un hôtel londonien avec José Mourinho, à propos d'un possible transfert à Chelsea. Il signe un nouveau contrat à l'Emirates Stadium, mais part tout de même chez l'ennemi héréditaire, un an plus tard. Pour des motifs bassement financiers, car Cole se sent " choqué et trahi " lorsqu'Arsenal lui propose un salaire d'" à peine " 70.000 euros/semaine, alors que Chelsea lui en offre 113.000. Sportivement, ce choix s'avère toutefois judicieux. Avec les Blues, Cole remporte le titre, quatre FA Cups, l'Europa League et la Ligue des Champions, mais en dehors du terrain, il continue à déraper : une bagarre avec un paparazzo dans un night-club, des amendes de roulage pour excès de vitesse, un retrait de permis de conduire de quatre mois et des échanges de coups de feu au complexe d'entraînement, qui blessent un étudiant en éducation physique. " Un accident, je pensais sincèrement que mon arme n'était pas chargée. " Clubs : Wealdstone (84-86), IFK Holmsund (86), Wimbledon (86-89), Leeds United (89-90), Sheffield United (90-91), Chelsea (91-92), Wimbledon (92-98), Queens Park Rangers (98-99) " Ce Vinnie Jones ne plaisante pas : Warren Barton et Dean Holdsworth pourraient en témoigner. 'On doit porter ce maillot de Wimbledon avec fierté, il ne sert pas uniquement à vous tenir chaud', a-t-il un jour déclaré. Après quoi, il a plaqué ses deux équipiers contre le mur du vestiaire ", a révélé BBC Sport à propos du milieu de terrain du Wimbledon FC, qui a profondément choqué l'establishment britannique dans les années 80 et 90. A douze reprises, il a été expulsé du terrain, et il détient le record du monde du carton jaune le plus rapide - après trois secondes à peine - pour un tacle appuyé. Quatre ans plus tôt, en 1988, une photo de la brute a fait le tour du monde : on voit Jones en train de pincer les parties intimes de Paul Gascoigne lors d'une phase arrêtée. Lorsqu'il présente en 1992 la vidéo Soccer's Hard Men, une ode aux footballeurs les plus vulgaires d'Angleterre, il écope d'une amende de 25.000 euros et d'une suspension de six mois. " Il a le cerveau d'un moustique ", dit de lui son excentrique président Sam Hamman. Il ne s'est pas assagi après sa carrière footballistique. Lorsqu'il se rend à Hollywood en quête de succès cinématographique, il crée encore l'émoi en plaquant au sol, sous l'emprise de la boisson, un passager de son avion et en hurlant qu'il va assassiner le personnel de cabine. " Il a fallu 40 ans avant que je ne me fasse examiner par un psychiatre, j'aurais peut-être déjà dû le faire à 16 ans. " Clubs : Manchester City (02-07), Newcastle United (07-11), Queens Park Rangers (11-12), Marseille (12-13), Queens Park Rangers (14-) " Stuart Pearce, le manager de Manchester City, a imposé à Joey Barton une interdiction de parler, après que le milieu de terrain eut déclaré que 's'il était un supporter, il ne donnerait pas son argent pour aller voir ce City-là' ", titre The Guardian en avril 2007. Barton écope d'une amende de 126.000 euros et est raccompagné vers la sortie du centre d'entraînement, après qu'il s'en soit pris physiquement à son coéquipier français Ousmane Dabo, qui s'est retrouvé à l'hôpital. Le juge condamne le milieu de terrain à une peine de prison de quatre mois avec sursis et à 200 heures de travaux d'intérêt général. Ce n'est pas la première fois que Barton s'illustre de triste manière. En décembre 2004, pendant la fête de Noël du club, il introduit un cigare allumé dans l'oeil du jeune joueur Jamie Tandy (amende : 75.000 euros) et, sept mois plus tard, en Thaïlande, Richard Dunne doit intervenir alors que Barton frappe à plusieurs reprises un jeune fan de 15 ans. Il écope d'une amende record de 151.000 euros et doit suivre un cours de self-contrôle, mais à peine un an plus tard, il passe 77 jours en prison pour avoir rendu un adulte inconscient et fait perdre quelques dents à un adolescent, le 27 décembre à 5 h 30 du matin, en compagnie de son frère. Sur le terrain, il se fait régulièrement remarquer aussi : insultes racistes, déclarations homophobes à l'adresse de FernandoTorres, coup de poing asséné à la poitrine de Morten Gamst Pedersen... Barton collectionne les cartons rouges et les suspensions. " Je ne suis pas exemplaire, je le conçois, mais je suis resté moi-même. Tout le monde, en Premier League, ne peut en dire autant. " Clubs : Newcastle United (85-88), Tottenham Hotspur (88-92), Lazio (92-95), Glasgow Rangers (95-98), Middlesbrough (98-00), Everton (00-02), Burnley (02), Gansu Tianma (03), Boston United (04) " John Bailey, son équipier à Newcastle, a un jour déclaré : 'Soit Paul Gascoigne deviendra un tout grand, soit il se rendra compte à 40 ans qu'il a gâché son talent'. Dans le cas de Gazza, les deux prédictions se sont avérées correctes ", conclut FourFourTwo en 2004, lorsque Gascoigne revient sur ses problèmes d'addiction à l'alcool, à la drogue et au jeu dans My Story. Lorsque le manager de Middlesbrough, Bryan Robson, découvre son génial milieu de terrain inconscient en automne 1998 après avoir bu 32 (!) verres de whisky, il envoie Gazza pendant deux semaines en cure de désintoxication à l'hôpital. Il deviendra un patient régulier du PrioryHospital, où les psychiatres décèlent d'autres problèmes : l'Anglais de 32 ans souffre de boulimie, de névrose et est maniaco-dépressif. Son ex-épouse Sheryl Failes écrit dans son livre Stronger : My Life Surviving Gazza : " Je suis humiliée, maltraitée et violée. " Gazza est admis sept fois à l'hôpital et tente de se suicider lorsqu'il est contraint de verser 250.000 euros d'arriérés d'impôts en 2008, mais il revient à chaque fois. En octobre 2014, il est interné de force après une partie de jambes en l'air qui a dégénéré. " C'est une obsession, je n'y peux rien. " Clubs : Norwich City (96-00), Coventry City (00-01), Newcastle United (01-05), Celtic (05), Blackburn Rovers (05-06), Liverpool (06-07), West Ham United (07-09), Manchester City (08-10), Cardiff City (10-11), Liverpool (11-12), Cardiff City (12-14) " Craig Bellamy était fou, mais par moments un brillant footballeur également. Il peut être fier de ce qu'il a réalisé, mais mettre un terme à sa carrière est la décision la plus sage qu'il ait jamais prise ", écrit le Daily Mail en 2014. The nutter with the putter, titrent les tabloïds, lorsqu'il se bat à coups de clubs de golf avec son équipier de Liverpool John Arne Riise dans sa chambre d'hôtel. " Une erreur. J'étais ivre. " Mais, quelques jours après l'incident, il fête un but contre Barcelone avec un... swing que ne dénierait pas TigerWoods. A Newcastle, Bellamy forme un tandem idéal avec Alan Shearer, mais lorsqu'il est prêté au Celtic, ce dernier reçoit régulièrement des sms incendiaires de son ex-équipier. La goutte qui fait déborder le vase, pour la direction du club, qui ne veut plus entendre parler d'un retour. En mars 2004, lors d'une dispute, Bellamy jette une chaise à la tête du T2 John Carver. Quelques années plus tard, il écope d'une amende de 100.000 euros pour avoir refusé de jouer sur le côté droit de l'entrejeu, et lors du derby de Manchester, il tacle un supporter qui avait pénétré sur le terrain... Alors qu'il vit le crépuscule de sa carrière, le psychiatre Steve Peters parvient à effacer petit à petit les mauvais côtés du footballeur, et la Grande-Bretagne découvre un autre Bellamy lorsqu'il investit près de deux millions d'euros dans un projet d'académie de football au Sierra Leone. " J'aurais dû me rendre compte plus tôt que je pouvais utiliser mon énergie pour des actions positives. " Clubs : Dundee United (90-93), Rangers (93-94), Everton (94-98), Newcastle United (98-00), Everton (00-06) " Alors que son équipier Alan Shearer, un brave père de famille, est surnommé Mary Poppins par la direction de Newcastle, Duncan Ferguson a déjà été condamné quatre fois et écopé d'une peine de prison pour actes de violence ". C'est ainsi que le Sunday Times compare l'icône de Newcastle et Duncan Disorderly, l'irascible attaquant écossais. Ferguson devient international à 21 ans, mais en 1994, deux ans après ses débuts, il écope de 12 semaines de suspension pour avoir donné un coup de tête au défenseur JohnMc Stay. En guise de protestation, il refuse d'encore défendre les couleurs de son pays. Il est transféré à Everton, purge sa peine de prison de 44 jours quelques mois plus tard et... remporte la FA Cup. Lorsqu'il est transféré à son insu à Newcastle en 1999, il clame son amour pour les Toffees dans une lettre ouverte : " Everton restera toujours mon club. " Après une saison à Newcastle, il retourne à Goodison Park. Aucun Ecossais n'a inscrit autant de buts en Premier League, mais son agressivité lui a aussi coûté huit cartons rouges, un " record " qu'il partage avec Patrick Vieira et Richard Dunne. En 2001, alors que des voleurs se sont introduits chez lui, Ferguson parvient à en intercepter un et l'envoie pour trois jours à l'hôpital. L'attaquant fait à nouveau la une des journaux. Après sa carrière, il s'enfuit à Majorque avec femme et enfants. Depuis le début de cette année, il s'occupe notamment de Romelu Lukaku à Everton. " On continue à faire référence à des événements qui se sont passés il y a plus de 20 ans. Ce temps-là est révolu, je suis devenu un charmant garçon. " Clubs : Auxerre (83-85), Martigues (85-86), Auxerre (86-88), Marseille (88-89), Bordeaux (89-89), Montpellier (89-90), Marseille (90-91), Nîmes (91-92), Leeds United (91-93), Manchester United (92-97) " Décrire Eric Cantona est très facile : the good, the mad and the ugly... ", écrit The Telegraph en 2012, exactement 20 ans après qu'Alex Ferguson eut transféré le Français, alors âgé de 26 ans, de Leeds pour une bouchée de pain. King Eric fait une première fois parler de lui, en mal, lorsqu'il frappe son équipier Bruno Martini au visage à Auxerre. Un an plus tard, il est suspendu deux mois pour un tacle assassin. Et lorsqu'il critique le sélectionneur national Henri Michel lors d'une interview télévisée, il est aussi suspendu chez Les Bleus. A Marseille, pourtant le club de son coeur, il ne se plaît pas, mais durant son prêt à Montpellier, il dépasse encore les bornes et jette ses chaussures à la tête de Jean-Claude Lemoult. En décembre 1991, après qu'il ait lancé un ballon à la tête d'un arbitre à Nîmes, il est suspendu un mois par la fédération. Pendant l'audience, il s'en prend aux bobos présents et les traite d' " idiots ", ce qui a pour effet de doubler sa sanction. Deux mois plus tard, il met un terme à sa carrière. Le sélectionneur national MichelPlatini lui demande de revenir sur sa décision. Il suit l'avis de son psychologue et part en Angleterre. Après deux saisons à Leeds, Cantona effectue ses débuts au Theatre of Dreams. Les fans l'adoptent immédiatement, mais ses éclairs de génie sont éclipsés par ses écarts de conduite, ses cartons jaunes et ses semaines de suspension. Lors d'un match contre son ancien club, Leeds, il crache sur un supporter. Contre Crystal Palace, après avoir écopé d'un carton rouge, il donne un coup de pied à un supporter en réalisant un geste de kung-fu. Résultat : huit mois de suspension et deux semaines de prison (une peine réduite à 120 heures de travaux d'intérêt général. A 30 ans, il met un terme définitif à sa carrière. " J'étais encore suffisamment en forme, mais le football ne m'intéressait plus. " PAR CHRIS TETAERT - PHOTOS: BELGAIMAGE