TACTIQUE

Avec Sérgio Conçeicão sur le banc, il y a de la passion. La saison passée, il a alterné le 4-4-2 et le 4-3-3. Cette saison, il privilégie la deuxième option. Les défenseurs latéraux ont une mission fort offensive. À droite, on a le duo Corona - Manafá. À gauche, c'était Otavio et Telles jusqu'au départ de ce d...

Avec Sérgio Conçeicão sur le banc, il y a de la passion. La saison passée, il a alterné le 4-4-2 et le 4-3-3. Cette saison, il privilégie la deuxième option. Les défenseurs latéraux ont une mission fort offensive. À droite, on a le duo Corona - Manafá. À gauche, c'était Otavio et Telles jusqu'au départ de ce dernier à Manchester United. Il doit donc être remplacé. En défense centrale, ce sont des noms bien connus avec le bon vieux Pepe (37 ans) et l'ex-Anderlechtois Chancel Mbemba. En attendant l'affirmation d' Evanilson, c'est Moussa Marega qui joue en pointe. Il a des origines maliennes, il a grandi en région parisienne et il s'est retrouvé au Portugal après un détour par la Tunisie. Porto l'a acheté en 2016 au Maritimo. Porto reste un club vendeur. Cet été, 65 millions de plus sont venus garnir la caisse. Et cela a des conséquences sportives. Le numéro 6 attitré, Danilo Pereira, est parti au PSG. Il faut donc trouver un nouveau back gauche et un récupérateur. Sur le plan offensif, il n'y a pas de soucis à se faire avec Otavio et Oliveira, qui trouvent facilement le chemin du but. On ne le connaît pas encore. Il vient d'arriver à Porto, il a vingt ans et débarque de Tombense, en D3 brésilienne. Il appartient à Fluminense et il vaut donc déjà beaucoup d'argent : 7,5 millions. Quand Wolverhampton est venu chercher récemment Fabio Silva, un joueur très prometteur, le club s'est tourné vers le Brésil, un de ses réservoirs historiques. Et il y a trouvé Evanilson, qui rêve de jouer en Ligue des Champions et pourrait être une sensation.