TACTIQUE

Un voyage au Danemark amène à croiser de vieilles connaissances. À commencer par le coach, Brian Priske, qui a pris avec succès la tête d'un club qui s'est construit à coups de datas et sert de référence à beaucoup d'amoureux des combinaisons sur phases arrêtées. Cet été, Michel Preud'homme l'aurait d'ailleu...

Un voyage au Danemark amène à croiser de vieilles connaissances. À commencer par le coach, Brian Priske, qui a pris avec succès la tête d'un club qui s'est construit à coups de datas et sert de référence à beaucoup d'amoureux des combinaisons sur phases arrêtées. Cet été, Michel Preud'homme l'aurait d'ailleurs bien vu prendre sa succession à Sclessin. L'ancien défenseur de Genk et Bruges aligne une défense aux teintes belges, avec Dion Cools et Alexander Scholz, capitaine qui dirige la manoeuvre derrière un duo de jeunes milieux de terrain, formé par Evander et Jens Cajuste, soutiens du talentueux Bulgare Bozhidar Kraev au coeur du 4-2-3-1 prôné par les champions du Danemark. Arrivé de Brighton, l'ailier droit Anders Dreyer s'est déjà montré précieux sur la route des poules de la CL, alors que l'autre flanc est animé par l'imprévisible et véloce Pione Sisto, de retour au bercail. Toujours inspirés pour dénicher des talents offensifs, les Danois misent en pointe sur le jeune Júnior Brumado, arrivé de Bahia à l'hiver 2019. Sa trajectoire n'aurait jamais dû le ramener à Midtjylland, club qu'il avait quitté plein de promesses au coeur de l'été 2016. Ou, en tout cas, pas si tôt. Envoyé en Galice, payé six millions d'euros par le Celta Vigo, l'ailier supersonique ne tarde pas à faire chavirer les coeurs locaux, et agite même le mercato quand il boucle sa deuxième saison avec cinq buts et neuf passes décisives. La suite sera un lent déclin qui le ramène, à 25 ans, sur les traces de son passé, à la moitié de son prix de départ.