" Depuis plusieurs mois maintenant, M. Michel Evrard n'est plus président d'honneur du RFCL. Il souhaite en tous les cas céder le club à un ou plusieurs investisseurs qui pourront faire face aux engagements du club avec un projet qui permettent à celui-ci de remonter à sa place dans l'élite.
...

" Depuis plusieurs mois maintenant, M. Michel Evrard n'est plus président d'honneur du RFCL. Il souhaite en tous les cas céder le club à un ou plusieurs investisseurs qui pourront faire face aux engagements du club avec un projet qui permettent à celui-ci de remonter à sa place dans l'élite. La politique sportive de ces cinq dernières années a été globalement positive et ce notamment au vu de la place que le club a eue lors du championnat de D2 de la saison dernière (à deux places du tour final pour la remontée en D1). Les problèmes de licence pour un montant de près de 150.000 euros ont seuls bloqué l'ascension du club. Ces difficultés sont dues essentiellement à un versement secret par M. Limbioul à une société de droit anglais inconnu. Ce dossier fait l'objet d'une plainte pénale tout comme la problématique de la fausse signature qui a laissé libre le transfert du joueur de valeur Aloyes vers le club de Visé au détriment du club de Liège. Parallèlement, la direction du club a allégé de manière drastique la masse salariale avec notamment le départ volontaire de l'entraîneur Depireux. Après ce départ, le club a joué 14 matches avec un succès certain remportant 12 points à l'extérieur avec un total de 21 par rapport aux 27 points remportés sur les 20 matches joués sous la direction de M. Depireux. La saison sportive a donc été un véritable succès, n'en déplaise à M. Kutz, titulaire d'une action de la SA Liège Tilleur qui paraît furieux contre le club en raison de la non-sélection de son fils. Relativement aux nouveaux joueurs brésiliens, leur charge a été amoindrie en raison d'un partenariat convenu avec le Brésil. Quant au Paris Saint Germain, contrairement à ce qui est avancé, le RFCL est seul en droit de réclamer un dédommagement pour rupture fautive du contrat qui liait les deux clubs et non-respect de certaines clauses. Au surplus, le club tient à préciser que le résultat obtenu par l'ASBL Sports Communication s'est avéré très limité en faveur du club au cours de la saison dernière et au 30 juin 2003, les responsables de l'époque se sont contentés de démissionner laissant aux vrais bénévoles la charge de réparer les dégâts causés. Enfin, le RFCL rappelle que M. Evrard n'a plus aucun poste en son sein ". Patrick Mbaya Kapita, conseil de la SA Liège Tilleur