tactique

155 goals. C'est le nombre de buts inscrits par le Barça depuis le 13 août 2017, quand Ernesto Valverde a pris place sur le banc pour le premier match à enjeu des Catalans. Attendez-vous à un Barça à nouveau très offensif. Il s'est renforcé dans chaque ligne, avec Lenglet (défense), Vidal et Arth...

155 goals. C'est le nombre de buts inscrits par le Barça depuis le 13 août 2017, quand Ernesto Valverde a pris place sur le banc pour le premier match à enjeu des Catalans. Attendez-vous à un Barça à nouveau très offensif. Il s'est renforcé dans chaque ligne, avec Lenglet (défense), Vidal et Arthur (entrejeu) et Malcom (attaque), mais en championnat, ces quatre transferts font surtout banquette. Parce qu'ils doivent encore assimiler le football de Barcelone mais aussi parce que Valverde ne va pratiquer la rotation que quand le calendrier sera chargé. Jusque là, les vedettes célèbres donnent le ton. La défense à quatre, un entrejeu à trois ou quatre, selon que Dembélé joue sur un des flancs en soutien du duo Messi- Suarez ou que Rakitic doive équilibrer l'équipe. Dembélé, chaotique ballon au pied, doit encore améliorer son jeu de position. Le début national a été brillant, une fois de plus, avec un Messi qui a bien digéré l'échec du Mondial et qui marque. Question : Suarez est-il encore capable de faire en CL ce qu'il réussit en Liga, soit marquer ? Sa production à ce niveau laisse à désirer. La fin justifie les moyens. C'est ce qu'a dû penser PhilippeCoutinho en frappant à la porte du FC Barcelone l'été passé. Son rêve allait enfin se réaliser mais Liverpool ne voulait pas le laisser partir. Il a refusé de s'entraîner et a introduit une demande de transfert, en vain. Sa seconde tentative, en janvier, a réussi. Le prix a été à l'avenant : 160 millions d'euros.