Si les clubs francophones partent avec des ambitions limitées, il n'en est pas de même pour les cercles flamands.
...

Si les clubs francophones partent avec des ambitions limitées, il n'en est pas de même pour les cercles flamands. Heusden-Zolder fera figure de favori cette saison avec l'Antwerp. Avec un nouveau visage et un nouveau nom (le partenariat avec Genk est terminé), c'est désormais à Beringen que le club limbourgeois évoluera sous le nom de KHBZ (Koninklijke Beringen Heusden-Zolder). " Le stade se trouve plus près de chez nous que celui de Genk ", explique le secrétaire François Husson. " Une collaboration étroite unira le club avec celui du KVK Beringen (1ere Provinciale, issu de la fusion la saison passée entre le FC Beringen et le Vigor Beringen) ". La fin de la collaboration avec Genk a été à l'origine de la transformation complète du noyau. Six éléments persistent de l'équipe de la saison 2003-2004, et les nouveaux venus sont au nombre de quinze. Heusden-Zolder a perdu les joueurs de Genk ( Logan Bailly, Igor De Camargo, Dimitri De Condé...) mais a réussi une campagne de transferts de premier ordre en attirant Bram Vangeel (St-Trond), Gert Doumen (Maasmechelen, ex-Genk), Davy Oyen (Nottingham, ex-Anderlecht), Steve Laeremans (Lierse) , Davy Cooreman et Georges Arts (La Louvière) mais aussi l'attaquant Désiré Mbonabucya (St-Trond) ou le jeune gardien belge qui avait joué quelques matchs la saison passée au PSV, Yves Lenaerts. " Avec des joueurs d'expérience en fin de contrat, nous avons mis sur pied une équipe ", explique le directeur technique Luc Nilis. Pourtant, comme le match nul à l'Union (1-1) l'a montré, il faudra désormais lier cet ensemble. " On attend beaucoup de notre formation mais il faudra encore patienter un peu avant de mettre sur pied une équipe qui se comprend ", explique l'entraîneur Peter Balette. " On ne peut pas acheter une équipe, il faut la construire. En plus, en D2, c'est d'abord une bataille et puis après, seulement le jeu commence ". L'Antwerp, l'autre descendant, a perdu quelques fidèles serviteurs comme Stefan Leleu,Tony Sergeant ou Patrick Goots mais le Great Old a su rebondir en faisant revenir en Belgique l'ancien mouscronnois Dejan Mitrovic, qui évoluait à l'Uniao Madeira mais aussi un des exilés belges de Roda, Alain Van Mieghem. Le matricule 1 a complété son effectif avec Alexandre Di Gregorio (ex-Charleroi) et trois joueurs prêtés par Feyenoord. Enfin, deux autres équipes sont allées largement puiser dans le réservoir des écuries de D1. Zulte-Waregem a récupéré les Anversois Leleu et Sergeant en même temps que le Beverenois Steven Wostijn et le Bruxellois Ibrahim Tankary. De quoi jouer les premiers rôles cette saison. Toujours en Flandre occidentale, Renaix, à la peine en 2004, a décidé de prendre le taureau par les cornes. Les délaissés de Mons, Olivier Berquemanne, Mustapha Douai et Thaddee Gorniak sont arrivés avec plusieurs jeunes du Standard dont notamment, Cédric Olondo et Jinks Dimvula. On relèvera également les arrivées de Vedran Pelic à Maasmechelen et de Jean-Pierre La Placa à Waasland.