Gourou, tueur en série et psychopathe, Charles Manson est mort la semaine dernière. Condamné à perpétuité dans les années 60, l'Américain était devenu une sorte d'icône de la contre-culture macabre. Toi aussi, tu as eu une période gothique plus jeune ?

FARIS HAROUN : Non, je ne suis jamais passé du côté obscur, j'ai toujours préféré la lumière. Et puis, il faut être courageux pour être gothique quand on est en section sport-études parce que globalement, ce n'est pas trop la tendance (rires).
...

FARIS HAROUN : Non, je ne suis jamais passé du côté obscur, j'ai toujours préféré la lumière. Et puis, il faut être courageux pour être gothique quand on est en section sport-études parce que globalement, ce n'est pas trop la tendance (rires). HAROUN : J'espère qu'on y verrait beaucoup de matière grise (rires). Mais globalement, n'étant pas gothique, je ne suis pas trop film d'horreur non plus. Par contre, j'ai beaucoup aimé " Thor : Ragnarok ", dans un autre style, récemment au cinéma. HAROUN : J'ai eu une période où j'achetais beaucoup trop de vêtements qui, au final, finissaient par pourrir au fond de mon armoire, mais je n'ai jamais rien jeté. Soit je donne à la famille soit aux Petits Riens.HAROUN : Je raccroche et je fonce voir ma femme. En route, j'envoie un message WhatsApp à mes parents et je termine avec un smiley bisous. Simple et efficace. HAROUN : Je ne suis vraiment pas le genre à faire des blagues de ce type. En revanche, ma femme et moi, on n'a pas toujours le même humour. J'aime beaucoup l'humour américain de gars comme Kevin Hart ou Eddie Murphy, elle, ce n'est pas trop son truc. HAROUN : Je me suis déjà bridé moi-même plus jeune. Quand tu te sens observé, presque fliqué dans certains magasins, c'est difficile de ne pas se dire que c'est en partie dû à ta couleur de peau. Pour le reste, je ne peux pas me vanter d'avoir la fibre militante, mais en même temps, il y a tellement de choses que j'aimerais voir changer que c'est impossible de se battre pour chacune d'elles. HAROUN : #DonaldTrump. Qu'est-ce qu'on peut encore dire sur ce mec ? En fait, cela ne m'étonne pas qu'une société comme les États-Unis ait débouché sur l'élection de Trump. À force de chercher à choquer à tout prix, l'Amérique a élu un homme qui lui ressemble. Quelqu'un qui parle fort et cherche la controverse en permanence. HAROUN : Chaque année pour le ramadan. Je me dis que c'est aussi une manière de se mettre à la place de tous ces gens qui ne mangent pas à leur faim chaque jour. Cela me permet de relativiser beaucoup de choses. MARTIN GRIMBERGHS