L'Excel Mouscron a réalisé un dernier transfert, alors que le mercato était déjà clôturé : PietHuys a rejoint la petite troupe d'anciens de l'Union belge, composée de l'attaché de presse NicolasCornu et du directeur général PaulAllaerts, au Canonnier. Au cas où les Hurlus auraient encore besoin d'un entraîneur : MarcWilmots et VitalBorkelmans sont disponibles.
...

L'Excel Mouscron a réalisé un dernier transfert, alors que le mercato était déjà clôturé : PietHuys a rejoint la petite troupe d'anciens de l'Union belge, composée de l'attaché de presse NicolasCornu et du directeur général PaulAllaerts, au Canonnier. Au cas où les Hurlus auraient encore besoin d'un entraîneur : MarcWilmots et VitalBorkelmans sont disponibles. Ce ne sera pas pour tout de suite. Samedi, GlenDeBoeck a en effet gagné le " match à six points " à Westerlo. Si l'on en croit certaines rumeurs, et même certains écrits, sa tête n'aurait tenu qu'à un fil après la débâcle contre Zulte Waregem. Le manager YuriSelak aurait même décidé de la couper, mais HumbertoPaiva l'en aurait empêché. En tout cas, elle était clairement mise à prix lors du déplacement en Campine. " Faux ", s'insurge Selak. " Ce sont des fantasmes. On veut même m'opposer à mon collègue, imaginez-vous ! Il n'a jamais été question de licencier De Boeck. " Vraiment ? En décryptant le discours tenu en conférence de presse par le coach anversois, le doute est permis. " La pression était forte ce samedi ", a-t-il reconnu. " Sur les joueurs et encore plus sur moi. La pression qu'on subit de la part des médias, on y est habitué. Mais lorsqu'elle vient de l'intérieur du club, c'est parfois difficile à supporter. " Quant à savoir si la victoire remportée en Campine apaisera les tensions entre l'entraîneur et la direction ? " Je ne réponds pas à cette question. " Depuis le début de la préparation, De Boeck n'a cessé de réclamer des renforts. Il savait sans doute pourquoi. Au lieu de cela, on l'a privé d'AniceBadri, de JulianMichel (qu'il utilisait peu, c'est vrai) et de NoëDussenne. Certes, en fin de mercato, il a reçu des renforts : KarimEssikal, MahmoudHassan " Trezeguet ", DanielGraovac... Mais des renforts qu'il faut intégrer. " Soit les nouveaux arrivants accusent un retard sur le plan physique, soit ils ont besoin d'un temps d'adaptation, soit ils rencontrent des problèmes de communication à cause de la barrière de la langue ", constate De Boeck. Samedi, Graovac était... dans la tribune, remplacé en défense centrale par ThibautPeyre qui rejouait en équipe Première pour la première fois depuis sa blessure de février et s'est plutôt bien débrouillé. Essikal, auteur de deux magnifiques buts... contre son camp depuis son arrivée, était sur le banc. Quant à Trezeguet, il a surtout boosté les réseaux sociaux du club dans un premier temps, mais à Westerlo, il a livré un très bon match. De Boeck avait aussi décidé de laisser souffler son gardien brésilien Vagner, remplacé par MatejDelac. Peu inquiété, il a relâché quelques ballons et n'a pas rassuré. Mais dans l'ensemble, les changements apportés par de Boeck se sont révélés judicieux. PAR DANIEL DEVOS