Il n'y aura plus un seul commentaire en français sur Exqi Sport, aussi bien pour l'Exqi League que pour les autres événements ! Ennuyé mais contraint de s'exécuter, Stefan Van Loock, manager d' Exqi Sport, s'explique.
...

Il n'y aura plus un seul commentaire en français sur Exqi Sport, aussi bien pour l'Exqi League que pour les autres événements ! Ennuyé mais contraint de s'exécuter, Stefan Van Loock, manager d' Exqi Sport, s'explique. Vous laissez donc tomber les francophones ?Via Belgacom TV, nous ne couvrons pas plus de 30 % de la Wallonie. Ma direction ne veut pas faire d'efforts financiers supplémentaires pour cette partie du pays. Nous ne sommes pas assez visibles et nous risquerions de perdre de l'argent. Attention, Exqi Sport ne disparaît pas du côté francophone ! Mais les deux chaînes diffuseront désormais les mêmes images. Avant, un certain nombre de programmes n'était déjà pas traduit. Donc, tant que VOO n'acceptera pas de diffuser les chaînes d'Exqi, la situation n'évoluera pas ? Oui. Gabriel Fehervari, le CEO d'Exqi, estime que le jeu n'en vaut pas la chandelle. Nous ne parviendrons jamais à convaincre de gros annonceurs et à rentrer dans nos frais. En attendant, le téléspectateur est pris en otage. J'en suis conscient. Je suis responsable du contenu. Mais c'est ma hiérarchie qui m'impose ces décisions. Même en Europa League, vous vous défilez. Jeudi dernier, Standard-Salzbourg aurait pu bâtir la réputation d'Exqi Sport en Wallonie mais vous avez préféré refiler le match à AB3. D'après la loi, ce match est un événement public d'importance majeure. Il doit pouvoir être vu par la totalité du public. Nous l'avons donc proposé à AB3, qui l'a accepté à nos conditions. La RTBF, par exemple, aurait-elle pu se porter candidate ? Le contrat donne la priorité à la chaîne qui détient l'autre partie des droits de l'Europa League. Et pour le match retour ?AB3 l'a aussi acquis. Je suppose qu'ils agenceront leur grille en fonction des résultats. Quid de l'Exqi League ? Certains se plaignent qu'Exqi Sport propose toujours les matches des mêmes clubs. En Flandre, on nous taxe aussi d'être la chaîne officielle du Lierse ! Mais nous agissons en fonction de deux paramètres : le classement et l'ambiance. Je préfère diffuser un Liège-Antwerp qui attirera du public qu'un Waasland-Eupen joué devant 800 personnes. Et même si ces deux dernières équipes appartiennent au top 5 du championnat ! Des clubs, comme Boussu Dour, n'ont pas encore une enceinte conforme pour assumer un direct. Puis, il y a des dirigeants qui ne veulent pas de nous et qui refusent de décaler leurs rencontres. L'année dernière, c'était Tournai. Cette saison, c'est l'Antwerp. Pour eux, la télévision leur fait perdre du public. Mais c'est une manière de raisonner qui date des années 80...