J ean-François De Sart et Emilio Ferrera commentent notre sélection. Sélectionneur des Espoirs, de Sart a déjà vu de nombreux talents à l'£uvre. Il en a aussi visionné beaucoup. Qui sait s'il ne verra pas quelques uns de ces jeunes à Pékin, dans quelques mois ? Emilio Ferrera est analyste lors des matches de Ligue des Champions. L'ancien entraîneur du Club Bruges, de Beveren, du Brussels et du Lierse est un connaisseur du football international.
...

J ean-François De Sart et Emilio Ferrera commentent notre sélection. Sélectionneur des Espoirs, de Sart a déjà vu de nombreux talents à l'£uvre. Il en a aussi visionné beaucoup. Qui sait s'il ne verra pas quelques uns de ces jeunes à Pékin, dans quelques mois ? Emilio Ferrera est analyste lors des matches de Ligue des Champions. L'ancien entraîneur du Club Bruges, de Beveren, du Brussels et du Lierse est un connaisseur du football international. Le petit Argentin est considéré comme le seul successeur possible de Diego Armando Maradona, de l'avis même de la star. Messi a renforcé cette réputation la saison passée en marquant contre Getafe un but presque semblable à celui de Maradona au Mondial 1986 contre l'Angleterre. Il vient de recevoir le prestigieux Bravo Award, un prix remis chaque année par le magazine italien Guerin' Sportivo au meilleur jeune de moins de 21 ans. Jean-François De Sart : " Messi a terminé troisième au Ballon d'Or derrière Kaka et Cristiano Ronaldo. C'est éloquent. Il est particulièrement brillant quand il s'infiltre ballon au pied. Il est capable de mener un dribble parfait à toute allure. Peu de footballeurs sont dans ce cas. En plus, il ne joue presque jamais latéralement. Messi cherche la profondeur, contrairement à Ronaldinho, qui effectue plus de show mais joue moins en profondeur ". Formé au FC Barcelone, il a été transféré après l'EURO - 17 ans, tournoi dont il a été le meilleur buteur - au poste de médian. Fabregas a été le plus jeune débutant de l'histoire d'Arsenal, à 16 ans. Cette saison, l'Espagnol est devenu la plaque tournante des Gunners. Ses performances et sa polyvalence ont même fait oublier Thierry Henry. De Sart : " Il y a trois ans, nos Espoirs ont joué contre lui. Fabregas était déjà un médian très complet. Il a tout : technique, vista, efficacité devant le but. Il est travailleur, défend bien, il est un meneur et en outre, il a une excellente condition. Il est plus complet que Messi mais il dribble moins. On ne le remarque donc pas autant ". L'avant français d'origine algérienne a tapé dans l'£il en catégories d'âge grâce à sa vitesse et à sa stature. Lyon, le champion en titre, lui donne sa chance cette saison. Après 19 journées, le club est en tête de L1 et Benzema compte 12 buts et est le meilleur buteur de L1. De même que son coéquipier Hatem Ben Arfa, il est considéré comme un grand espoir de l'équipe de France. Arsenal est prêt à offrir 60 millions d'euros pour s'assurer les services du duo Benzema - Ben Arfa. De Sart : " Il y a deux ans, les Espoirs ont battu la France 1-0. Benzema jouait alors davantage sur le flanc mais notre Landry Mulemo l'avait littéralement mis dans sa poche. Je suis donc un peu surpris par la rapidité de son éclosion. Si un connaisseur tel que Raymond Domenech l'a sélectionné en équipe nationale, cela en dit long. Domenech reconnaît en lui un grand talent. De fait, j'avais remarqué sa vitesse, sa puissance et son efficacité ". Sergio Leonel Aguero est un camarade de Lucas Biglia, avec lequel il est en contact quasi hebdomadaire. Il y a deux ans, c'est Anderlecht qui a repéré Aguero alors qu'il visionnait Biglia à Independiente. Herman Van Holsbeeck a rapidement compris que l'avant de poche (1m72) était trop bon pour le bec d'Anderlecht. Aguero est parti quelques mois plus tard à l'Atlético Madrid, pour 22 millions d'euros. Il avait effectué ses débuts à Indepediente à 15 ans ! Il est désormais titulaire en équipe nationale argentine. Emilio Ferrera : " Comme beaucoup d'attaquants, il lui a fallu une saison pour s'adapter mais maintenant, il marque les yeux fermés. Aguero n'a besoin de personne pour marquer. Il peut se créer lui-même des occasions grâce à son dribble et à sa vitesse. Malgré sa petite taille, il a un bon jeu de tête. C'est un tout grand ". Après Michael Owen et Wayne Rooney, c'est au tour de Theo Walcott, né à la Barbade, d'être proclamé sensation du football anglais. Il a inscrit un superbe but contre Arsenal en demi-finales de la Cup 2004, sous le maillot de Southampton. Depuis le départ de Thierry Henry, Arsène Wenger lui accorde pleinement sa chance. Il a déjà marqué deux buts cette saison en Ligue des Champions. Walcott a même fait partie du noyau de l'Angleterre pour la Coupe du Monde 2006. Au printemps 2006, il est devenu le plus jeune international anglais de tous les temps, à 17 ans et 35 jours. De Sart : " Il se distingue surtout par sa vitesse phénoménale et son sens du but mais je ne le place pas au même niveau que Messi ou Fabregas. La formation des jeunes en Angleterre est un cran inférieure à la française ou à l'espagnole. Jusqu'à quinze ou seize ans, les jeunes jouent dans des championnats scolaires. Ils s'affilient dans un club plus tard ". Sa mère est catalane et son père serbe a été footballeur professionnel à l'Etoile Rouge Belgrade dans les années '80. En sept ans, Bojan a marqué 961 buts dans les équipes d'âge de Barcelone. Il est considéré comme un des plus grands talents qui ont éclos à l'académie catalane. Krkic est souvent comparé à Messi, pour son style de jeu et sa posture. Comme l'artiste argentin, il a déjà marqué un but à la Maradona, partant de son propre camp ballon au pied. Ces dernières semaines, il a relégué Ronaldinho sur le banc. De Sart : " Je l'ai vu au printemps passé à l'EURO - 17 ans. Il était le meilleur joueur de l'Espagne. Son but en finale lui a offert le titre européen mais je ne l'ai pas trouvé extraordinaire. Il semblait encore loin de l'équipe fanion du Barça. En revanche, son sens du but m'a frappé. Il allie technique et efficacité ". Si l'on en croit Piet de Visser, le scout qui a transféré Romario et Ronaldo au PSV et travaille aussi pour Chelsea, il émarge à ce top dix. Dembélé a débuté à seize ans en équipe fanion du Germinal Beerschot. Depuis son transfert à l'AZ, où un certain Louis van Gaal le conseille, il a éclaté. On le cite dans de nombreux grands clubs européens. L'Anversois est aussi devenu le fer de lance des Diables Rouges. De Sart : " Moussa vaut cette place dans le top dix. Il joue des deux pieds, a un bon dribble, est costaud et protège bien le ballon. Il le perd vraiment rarement. En outre, il a déjà prouvé son talent sur la scène internationale, en Coupe d'Europe avec l'AZ et avec les Diables Rouges. Dembélé peut marquer beaucoup - pensez à son deuxième but contre la Serbie, il l'a forcé tout seul - mais il n'est pas encore un vrai killer. Il ne se focalise pas encore assez sur le but ". Le Nigérian Mikel n'a que vingt ans mais a déjà une belle carrière derrière lui. Il a notamment joué pour Plateau United au Nigeria et Ajax Cape Town en Afrique du Sud. Il a ensuite porté le maillot des Norvégiens de Lyn Oslo. C'est là que Chelsea l'a repéré il y a deux ans. Il a été une des révélations du Mondial des - 21 ans an 2005, à l'instar de Messi. Son transfert à Chelsea ne s'est pas déroulé sans rebondissements. Manchester United avait aussi arraché une signature à l'Africain. Finalement, Chelsea a dû verser une indemnité à United et à Lyn Oslo. José Mourinho a immédiatement titularisé Mikel dans l'entrejeu mais quelques cartes rouges et de graves fautes ont écorné l'aura du talent africain. Ferrera : " Il est imposant, vraiment très puissant. Médian défensif, il évolue aux côtés de MickaelEssien ou à sa place mais il doit encore confirmer sa belle saison précédente. Il doit surtout apporter davantage sur le plan offensif car on attend aussi d'un médian qu'il marque. Un but par saison, ce n'est pas suffisant ". Le Français d'origine tunisienne est issu de la célèbre académie de Clairefontaine. Il est un des meneurs de la nouvelle génération, avec Karim Benzema. Les deux hommes sont d'ailleurs très complémentaires. Il a fêté ses débuts en Ligue 1 an août 2004, à 17 ans. Il est devenu une valeur sûre de l'équipe nationale. Il a été champion d'Europe des - 17 ans en 2004. Il a d'ailleurs été élu joueur de ce tournoi. De Sart : " Dans les joutes qui nous ont opposés aux Espoirs français, Ben Arfa m'a davantage sauté aux yeux que Benzema. Il combine technique et vista, il est très fort ballon au pied. Je le compare un peu à Messi ". Alexandre Rodrigues da Silva, surnommé Pato, soit Canard, est meilleur que Ronaldinho, selon le coach de Milan, Carlo Ancelotti, qui le qualifie de phénomène. Le Brésil est sous le charme de ce prodige blanc, qui a la vista et l'efficacité de Kaká ainsi que la créativité et la technique de Ronaldinho. Il a été transféré à Milan l'été dernier pour 22 millions d'euros. Il n'est qualifié pour la Coupe d'Europe qu'à partir d'hier, 8 janvier, puisqu'il n'avait pas 18 ans à la clôture des transferts. L'Europe attend avec impatience ses débuts. De Sart : " Nous ne l'avons pas encore apprécié à ce niveau. Reste à voir s'il pourra s'adapter. L'Italie, et Milan en particulier, veille bien sur ses jeunes talents. Je pense que Pato est un porte-drapeau parfait de la nouvelle génération brésilienne. Avant, son pays produisait surtout des avants à la Ronaldo, qui volaient la vedette aux autres d'un éclair de génie. Maintenant, ils ont tous du physique et de l'abattage, sans avoir perdu leurs qualités de base. Les propos louangeurs d'Ancelotti doivent donner des ailes à Pato ". par matthias stockmans et björn hinderyckx