Au lendemain de la première sentence, le président de la Juventus, GiovanniCobolliGigli, est passé à la contre-attaque. Il a notamment envoyé un message clair à ceux qui croyaient que le club allait devenir un supermarché : " Nous vendrons nos joueurs après les verdicts définitifs. Nous défendrons avec les dents notre patrimoine technique et économique. Ce que je tiens à dire c'est que la Juventus n'est pas devenue une terre de conquête ". Entre-temps, FabioCapello avait déjà mis le cap sur le Real Madrid, bien qu'il avait prétendu qu'il resterait quoi qu'il advienne. Paroles d'ivrogne, le coach a chaque fois changé d'employeur dès que le vent commençait à tourner.
...

Au lendemain de la première sentence, le président de la Juventus, GiovanniCobolliGigli, est passé à la contre-attaque. Il a notamment envoyé un message clair à ceux qui croyaient que le club allait devenir un supermarché : " Nous vendrons nos joueurs après les verdicts définitifs. Nous défendrons avec les dents notre patrimoine technique et économique. Ce que je tiens à dire c'est que la Juventus n'est pas devenue une terre de conquête ". Entre-temps, FabioCapello avait déjà mis le cap sur le Real Madrid, bien qu'il avait prétendu qu'il resterait quoi qu'il advienne. Paroles d'ivrogne, le coach a chaque fois changé d'employeur dès que le vent commençait à tourner. Pendant ce temps-là, le responsable des transferts du Real FrancoBaldini et le directeur général, PredragMijatovic, avaient annoncé leur arrivée afin de négocier les transferts d' Emerson, LilianThuram, GianlucaZambrotta et FabioCannavaro. Mercredi dernier, les émissaires du Real furent reçus par AlessioSecco, le directeur sportif de la Juventus, et RobertoBettega, l'ex-secrétaire général qui, officiellement, n'a plus rien à voir avec le club. Directement, les deux hommes annoncèrent aux dirigeants du Real, qu'ils avaient conclu un deal avec Barcelone pour Zambrotta et Thuram sur la base de 20 millions (14 pour l'arrière italien et 6 pour le français). Comme il ne désirait pas Thuram (34 ans, 20 millions de salaire pour deux saisons), le duo Baldini-Mijatovic a pointé sur Emerson et Cannavaro, laissant tomber Zambrotta pourtant leur premier objectif. L'accord ne tarda pas à tomber : la Juventus empochait 25 millions, le médian recevait un contrat de quatre ans avec 6 millions de salaire par saison, même montant pour le capitaine de l'Italie mais pour trois saisons. Le lendemain, l'accord avec le Barça était signé ce qui fait qu'en quelques heures, la Juventus a empoché 45 millions (cash ?) et s'est vue débarrassée de quatre salaires de quelque dix millions par an. Et PatrickVieira négocie avec l'Inter. Ce n'est probablement pas fini même si aux dernières nouvelles, DidierDeschamps, le nouveau coach, a annoncé que GianluigiBuffon et DavidTrezeguet allaient rester. Le gardien a notamment refusé les propositions de Chelsea et Manchester United mais c'est parce que son premier choix est Milan et que la direction de la Juve n'y trouve pas son compte. Quant au Français, il ne lui sera pas facile de résister aux appels du pied de l'AS Rome et de Lyon. Deux envoyés de l'Olympique, qui s'intéressent aussi à MauroCamoranesi, ont fait un saut rapide à Turin et si leur offre de 25 millions pour l'attaquant se révèle exacte, il y a de fortes chances que la direction de la Juventus pousse le joueur vers la sortie. Dans ce contexte, les offres arrivant d'Angleterre (Middlesbrough et Newcastle) pour Kovac sont reléguées au second plan. ROBERTO DONADONI (43 ans) est depuis le nouveau sélectionneur de la Squadra. Le mercredi, Marcello Lippi avait confirmé qu'il ne renouvellerait pas son contrat parce qu'il " voulait disparaître et rester seul ". Le vendredi, l'ex-joueur de Milan, qui a mis un terme à sa carrière en 2000, était nommé à sa place malgré une carrière d'entraîneur pour le moins brève et pas particulièrement brillante. CHRISTIAN VIERI a le blues. L'attaquant, qui a signé un contrat d'un an à la Sampdoria, envisage de mettre un terme à sa carrière. A la base de cette situation ; un mal récurrent au genou et la déception engendrée par sa non-participation au Mondial. Soyons francs, sur ce qu'il avait montré ces trois dernières saisons, on se demande pourquoi il devait être sélectionné. VALDEZSUAREZ (23 ans) reste à Trévise : le club de WalterBaseggio a renouvelé le prêt du défenseur appartenant au Nacional Montevideo. MARKBRESCIANO (25 ans), le médian australien, passe de Parme, où il a passé quatre ans, à Palerme. CESAREBOVO, le défenseur de Palerme, a subi une opération. Celle-ci consistait à lui appliquer une petite vis afin de faciliter la guérison de la fracture à la base du cinquième métatarse du pied droit. Deux mois de revalidation. CRISTIAN KILY GONZALES, le milieu argentin de l'Inter, rentre au pays et plus précisément au Rosario Central, le club qui l'avait lancé en 1992-1993. ASCOLI a engagé ViktorBoudianski, le médian ukrainien. N. RIBAUDO