Mercredi dernier, l'ensemble de la direction de Parme a démissionné. Tout lien est ainsi rompu avec la famille Tanzi, qui était représentée par le président Stefano, fils de Calisto, propriétaire de Parmalat, sa soeur et un neveu. Le nouveau président est EnricoBondi, désigné comme manager de crise de Parmalat par les pouvoirs publics, et Luca Baraldi est administrateur délégué. Ironie du sort, celui-ci n'a quitté Parme qu'en janvier 2003, pour réorganiser la Lazio et la maintenir en vie suite au départ de son propriétaire, Sergio Crag...

Mercredi dernier, l'ensemble de la direction de Parme a démissionné. Tout lien est ainsi rompu avec la famille Tanzi, qui était représentée par le président Stefano, fils de Calisto, propriétaire de Parmalat, sa soeur et un neveu. Le nouveau président est EnricoBondi, désigné comme manager de crise de Parmalat par les pouvoirs publics, et Luca Baraldi est administrateur délégué. Ironie du sort, celui-ci n'a quitté Parme qu'en janvier 2003, pour réorganiser la Lazio et la maintenir en vie suite au départ de son propriétaire, Sergio Cragnotti. Baraldi, que Calisto Tanzi avait repéré alors qu'il travaillait dans le monde bancaire, peut donc évoluer dans un entourage qu'il connaît, en espérant rééditer le même exploit qu'il y a un an. La direction a d'abord demandé aux actionnaires le versement de 20 millions, pour pourvoir aux premiers besoins. Parme a 180 millions de dettes. A court terme, le noyau va être réduit. Les contrats les plus lourds et les joueurs qui intéressent d'autres équipes doivent partir pour offrir une certaine marge au club. Cette saison, au moins trois joueurs-clefs sont priés de partir. Le premier n'est autre qu' Adriano, l'avant brésilien qui, après 72 jours d'absence pour blessure, a effectué mercredi son retour en Coupe contre la Lazio. Parme cède la moitié de la propriété du joueur à l'Inter, qui en possède déjà l'autre partie. En revanche, on ne sait pas si Adriano va partir en janvier ou s'il achèvera la saison à Parme. Sa doublure attitrée, le jeune Gilardino, devrait rejoindre la Juventus, en compagnie de Bonera. Une chose est certaine : les candidats repreneurs se retrouveront face à un Parme sérieusement amaigri, qui pourra déjà être bien content s'il parvient à aligner une équipe digne de la D1 la saison prochaine. (G. Foutré)FABRIZIO RAVANELLI (35 ans) est de retour chez lui. Après des passages à Middlesbrough, Marseille et Dundee, jusqu'en novembre dernier, l'avant a signé pour six mois au club où il avait effectué ses débuts, à 18 ans : Pérouse, alors modeste pensionnaire de D4. Il a disputé son dernier match en Italie, pour la Lazio, en mai 2001. Auparavant, il avait joué pour la Juventus, avec laquelle il avait débuté en Série A. LUCIANO retourne à Chievo, après six mois d'exil : il ne jouait guère à l'Inter. ANCONE a enrôlé Mario Jardel (Bolton) et Dino Baggio (Blackburn Rovers). BUTEURS : 1. Shevchenko (AC Milan) 14 buts ; 2. Totti (AS Rome) 11 ; 3. Vieri (Inter), Trezeguet (Juventus) 9 ; 5. Fasso Passaro (Udine) 8.Udinese û Parma 1-1, Roma û Sampdoria 3-1, Reggina û Lecce 1-3, Modena û Lazio 1-1, Juventus û Siena 4-2, Inter û Empoli 0-1, Brescia û Milan 0-1, Bologna û Chievo 3-1, Ancona û Perugia 0-0 1. Roma17131336742 2. Milan16121328839 3. Juventus171223381839 4. Inter17944281231 5. Parma17944261931 6. Lazio17962252129 7. Udinese17755201826 8. Sampdoria17656202024 9. Chievo17674182122 10. Bologna17575192420 11. Brescia17467262919 12. Siena16466242018 13. Modena17485132317 14. Reggina17368162817 15. Lecce173113193412 16. Empoli173113113012 17. Perugia170710193110 18. Ancona1701257305 25/01 Udinese û Roma, Reggina û Sampdoria, Perugia û Siena, Lazio û Lecce, Juventus û Empoli, Inter û Modena, Brescia û Chievo, Bologna û Parma, Ancona û Milan G.Foutré